по-русски
StartseiteA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLinks

Kontakt

Zufälliges Wort

Putain de Scheiße
Putain de Scheisse!
das Buch


Hat das Wörterbuch Ihnen gefallen ? Ihre Spende hilft, die Webseite online zu halten:


Facebook


Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Allemand-français
Argot-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

T

tabar m [tabaʁ]

Mantel (veraltert).

Et à chascun un grand tabart
De cordelier, jusques aux pieds.

(François Villon, Le petit testament, 1456)

tabasser v [tabase]

Verprügeln, Zusammenschlagen.

Il y a du grabuge (...) Ce sont des types qui se battent ou, plutôt, qui sont en train d’en tabasser un.

Das gibt es Ärger (...) Da sind Typen, die sich prügeln, oder genauer, die verprügeln einen.

(Giono, Grands chemins, 1951)

table (se mettre à ~) v [sə mɛtʁ a tabl]

Ein Geständnis ablegen, zugeben, ausplaudern.

Le programme est chargé car le journaliste doit interviewer dix heures durant un important opposant politique tunisien réfugié en France : Ahmed Bennour, ancien secrétaire d’Etat à l’Intérieur de feu le président Bourguiba, qui a décidé de se mettre à table. L’homme en sait beaucoup sur les secrets du régime tunisien comme du président Ben Ali et a même été récemment menacé de mort en France.

(bakchich.info, 10/2010)

tache f [tɑʃ]

Verlierer, häufig auch pauvre tache („Flecken“).

Qu’est-ce qui te permet de dire que René Galinier est un connard et une ordure, pauvre tâche ?

Was erlaubt dir zu sagen, dass René Galinier ein Arschloch und eine Drecksau ist, du Wichser?

(stalinov @ blogspot.com, 10/2010)

tacot m [tako]

Auto, Kiste.

Arrivé à Christchurch à 14h55 on prend possession de notre voiture qui est une vielle berline ; Toyota essence de 1997 qui à 264.354 km au compteur ! C’est pas sûr que l’on arrivera à boucler notre tour avec ce tacot. De plus boite manuelle et conduite inversée. À suivre...

(Gégé à l’étranger @ blogspot.com, 04/2011)

taf, taffe m [taf]

1. Arbeit;

Mon taf, c’était dans les boîtes, dans les bars, la nuit que je le faisais... et pas tellement dans les boîtes à teuffeuses... plutôt dans des endroits où tu rencontrais pas beaucoup de gentilles petites étudiantes bien propres sur elles.

(Batdaf @ legrandbazart.com, 12/2008)

2. Zigarette.

taffer v [tafe]

Arbeiten, schuften.

Besoin de conseil pour taffer dans la restauration.

Brauche Ratschlag um in der Gastronomie zu schaffen.

(donoshow @ leboost.com, 07/2007)

tafiole f [tafjol]

1. Passiver Homosexueller; 2. Weichei.

La grippe porcine mexicaine est « une petite grippe de tafiole » selon Stéphane Guillon : Une petite grippe de tafiole !

Die mexikanischen Schweinegrippe ist laut Stéphane Guillon eine „kleine Schwuchtelgrippe“: Eine kleine Schwuchtelgrippe!

(loreilleduweb.com, 05/2009)

tagueule m [tagœl]

Fernsteuerung, insbesondere für den Fernseher. Abgeleitet vom Ausruf ta gueule (halt’s Maul), wenn eine Sendung übermäßig dämmlich ist.

Nicolas, passe-moi le tagueule !

tailler v [taje]

Abhauen, flüchten.

L’idée c’est que de nombreux aventuriers avides de richesses débarqueront et pendant qu’ils chercheront partout partout, nous on leur pique leurs bateaux et on se taille fissa et eux et ben ils restent là pendant le cataclysme à mourir à not’ place.

(Pourfendeur @ vosforums.com, 01/2011)

talbin m [talbɛ̃]

Geldschein.

— Le faux talbin est un travail qui se fait dans le feutré.

— Die Blüte ist eine Arbeit, die in Ruhe erledigt werden will.

(Gilles Grangier, Michel Audiard, Le Cave se Rebiffe, 1961)

taloche f [talɔʃ]

Ohrfeige.

Et si on a envie de lui taper l’épaule en signe de réconfort, l’envie de lui foutre une taloche sur le crâne et de lui dire « bien fait pour ta pomme » démange souvent.

(José-Miguel Wormull @ essonneinfo.fr, 10/2010)

tambouille f [tɑ̃buj]

Fressalien, Essen, Nahrung.

Aujourd’hui, son plat du jour ressemble à une tambouille plusieurs fois mâchée.

(Didier Goux @ blogspot.com, 04/2011)

tamponer (s’en ~) v [sɑ̃ tɑ̃pone]

Gleichgültig sein.

Je m’en tamponne le coquillard.

Das ist mir wurscht.

L’extrémité de la barre coudée ruisselle de sang. Mais Bérurier s’en tamponne le coquillard. Il est apaisé, serein, et il a oublié qu’il est désormais chibré comme personne d’autre au monde.

(San-Antonio, Concerto pour porte-jaretelles, 1976)

tanj m [tɑ̃ʒ] (verlan)

Zigeuner, Verlan von gitan.

J’vais leur prouver qu’un tanj roule pas toujours en caravane.

(Falcko @ skyrock.com, 03/2011)

tanner v [tɑ̃ne]

Nerven, langweilen.

Il commence par me tanner le cuir : « Je passe à Paris aujourd’hui, il faut qu’on se voie ! Il faut qu’on se voie ! [...] ». Résultat des courses : j’ai attendu 3 heures ! Bon appétit !

(Afro Mango @ blogspot.com, 04/2011)

tante f [tɑ̃t]

Schwuler, Tunte.

Viens Monique, faut se tirer on est avec une tante.

Komm Monique, wir müssen verduften, wir sind mit einem Schwuchtel.

(Tenue de soirée, Bertrand Blier, 1986)

tantouse f [tɑ̃tuz]

Schwuler, Tunte. Suffigierung von tante.

Ironiquement, je m’étais fait reluquer le cul par la tantouse de la place. Comme quoi il y en a vraiment pour tous les goûts.

Ironischer Weise hatte der örtliche Schwule den Arsch angestarrt. Es gibt wirklich für jeden Geschmack etwas.

(Patrick Dion @ patrickdion.ca, 03/2005)

tantouze f [tɑ̃tuz]

Schwuler, Tunte. Suffigierung von tante.

Rien à voir avec cette tantouze d’Harry Potter qui a à sa disposition des pouvoirs magiques considérables. Juste une particularité : être le septième fils d’un septième fils donne la capacité de ressentir l’obscure dès qu’on est en sa présence.

(Polyphème @ blogspot.com, 05/2009)

tapé Adj [tape]

Bescheuert, verrückt.

Bien d’accord, il est tapé ce type. Être fier de donner son bel argent à des jeanfoutres qui le gaspillent est vraiment bizarre.

Einverstanden, der Typ ist bekloppt. Es ist schon merkwürdig darauf stolz zu sein, sein gutes Geld an Wichser, die es verschwenden, zu geben.

(loe @ lecho.be, 02/2011)

taper v [tape]

Anpumpen, Geld ausleihen.

Tu vas voir qu’à tous les coups
Y va nous taper cent balles
Pour s’ barrer à Katmandou
Ou au Népal.
Avant qu’il ait pu dire un mot
J’ai chopé l’ mec par le paletot.

(Renaud, Marche à l’ombre, 1980)

taper (se ~) v [sə tape]

Etwas anstrengendes tun, erleiden, durchziehen.

En gros, tu n’as rien à dire, tu veux juste capter l’attention et faire en sorte que ce soit l’autre qui se tape le boulot. C’est idéal pour les réunions de service du lundi matin.

Also hast du nichts zu sagen, du willst nur die Aufmerksamkeit haben und es so einrichten, dass jemand anders die Arbeit erledigt. Ideal für Abteilungsbesprechungen montags früh.

(jebossedanslesocial @ over-blog.com, 11/2010)

tapette f [tapɛt]

Schwuchtel, Homosexueller.

Tokio Hotel : Un groupe de tapettes... qui roule en Audi et Bmw cabriolet.

(Mlle nana @ skyrock.com, 05/2009)

tapin (faire le ~) m [fɛʁ lə tapɛ̃]

Auf den Strich gehen.

Tu ne te fais pas idée, chéri, ce qu’on peut se faire chier dans cette putain d’existence... Y en a, ils croient que c’est rigolo de faire le tapin. Vas-y voir. Moi, je dis que pour du pain gagné, c’est du pain gagné.

(Aragon, Beaux quartiers, 1936)

tapiner v [tapine]

Anschaffen, auf den Strich gehen.

Depuis jeudi dernier il est interdit de tapiner sur un lieu public en Italie.

Seit letztem Donnerstag ist es in Italien verboten in der Öffentlichkeit anzuschaffen.

(soko @ debarena.com, 11/2008)

tapineuse f [tapinøz]

Prostituierte.

Il semble acquis que Karim « l’enfant spécial » Benzema, Sydney Govou et Riberou se soient tapés la même tapineuse alors qu’elle avait 16-17 ans. Classe.

(Guillaume @ blogspot.com, 04/2010)

taquet m [takɛ]

Faustschlag.

J’ai failli mettre un taquet à une grognasse.

(Api @ familles.com, 01/2008)

tarbouif m [taʁbwif]

Nase.

Nicolas Godemiche nous ouvre. [...] De notre précédente rencontre, il conserve un sparadrap sur le tarbouif.

Nicolas Godemiche öffnet uns. [...] Von unserem letzten Treffen hat er noch ein Pflaster auf der Nase.

(San-Antonio, Céréales Killer, 2002)

tarderie f [taʁdəʁi]

Hässliches Mädchen.

J’ai beau m’écarquiller les vasistas, je n’aperçois aucune fille sombre dans la formation. Crois-moi, elle se retapisserait facile si elle était là, parmi ces tarderies bronzées au néon de brasserie.

Ich kann die Augen noch so groß aufreissen, ich sehen kein dunkles Mädel in der Gruppe. Glaub mir sie würde sofort auffallen wenn sie hier wäre, zwischen diesen unter Brauereienneonlichter-gebräunten Dümmchen.

(San-Antonio, J’ai essayé, on peut, 1973)

taré Adj [taʁe]

Deppert, blödsinnig.

Je te signale à tout hasard que si tu avais deux sous d’intelligence et de jugeotte, tu lirais ce que la presse mondiale dit du taré psychopathe sectaire qui veut « brûler le coran ».

(xenufrance @ narkive.com, 09/2010)

tarfion m [taʁfjɔ̃]

Arsch, Gesäß.

Faudrait que la secrétaire, elle bouge son gros tarfion de son siège pour venir nous distribuer nos paies !

(Cobra @ dictionnairedelazone.fr, 04/2011)

targette f [taʁʒɛt]

Schuh.

Pour plus de sécurance, j’ôte mes targettes afin de traverser l’église sans signaler ma présence (comme on dit encore dans nos bouquins. On « signale » sa présence. Y a des mots, tu ne peux pas y couper, que sinon t’as pas l’air capable).

(San-Antonio, Si ma tante en avait, 1978)

tarin m [taʁɛ̃]

Nase.

Monsieur Robert se tamponnait le tarin avec un mouchoir de soie.

Monsieur Robert tupfte sich mit einem Seidentaschentuch die Nase ab.

(R. Queneau, Loin Rueil, 1944)

tarlouze f [taʁluz]

Tunte, Homosexueller.

Louis Nicollin, le président du club de foot de Montpellier a traité Pedretti, un joueur d’Auxerre de petite tarlouze après un match.

Louis Nicollin, der Präsident des Fußballklubs von Montpellier, hat Pedretti, einien Spieler von Auxerre, nach einem Spiel einen kleinen Schwuchtel genannt.

(Macaron @ hautetfort.com, 11/2009)

tarma m [taʁma] (cités)

Arsch, Hintern. Lehnwort aus dem arabischen ترمة (tarma — Gesäßbacke).

Baby tu manges pour moi
C’est pour ca qu’t’as un gros tarma.

(Tragédie, Perds du poids pour moi, 2006)

tarpé m [taʁpe] (verlan)

Joint. Verlan von pétard.

Pi au bout du couloir
Y a la piaule à mon pote
Où vivent ses guitares,
Son blouson et ses bottes,
Sa collec’ de B.D.,
Et au milieu du souk
Le mégot d’un tarpé
Et un vieux New Look.

(Renaud, La mère à Titi, 1988)

tarte f [taʁt]

Schlag, Ohrfeige.

Alors je lui file une tarte qui détroncherait un bœuf...

Da verpasse ich ihm einen Schlag, von dem ein Stier seine Hörner verlieren würde...

(San-Antonio, Le fil à couper le beurre, 1955)

tarter v [taʁte]

Ohrfeigen, schlagen.

En même temps si Bénabar devait tarter tous les gens qui disent du mal de ses chansons, dans 150 ans il y serait encore...

(djool @ mixbeat.com, 11/2009)

tartiner v [taʁtine]

Erzählen, berichten.

Tu n’as pas assez de style pour tartiner des brochures.

(Honoré de Balzac)

tartir (faire ~) v [fɛʁ taʁtiʁ]

Langweilen.

Je ne veux pas vous faire tartir avec de la philosophie à l’eau de vaisselle.

Ich will euch nicht mit Milchmädchenphilosophie langweilen.

(San-Antonio, C’est mort et ça ne sait pas !, 1955)

tartisse f [taʁtis]

Schuh.

Il paraît qu’il y a de l’embauche chez les releveuses de compteur... C’est ça la parité ! Avant, seuls Messieurs les hommes avaient ce privilège... en costar beurre frais et tartisses bicolores.

(jmgscenographie @ af.annonces, 02/2000)

tartisses pl [taʁtis]

Klo, Toilette.

Mais Dieu qui était pas chien et qui se faisait tartir un brin
Pendant que l’autre ronflait lui pique un os dans les cotelettes
Et moulant la petite Eve lui fit un joli pétroussequin
Mais Adam dit merdouille une seule nénette c’est pas la fête.

(Pierre Perret, Adam et Ève, 1977)

tasse f [tas]

Nase.

[Notre camarade] vint donner du tasse en plein dans le corps [du pendu].

(Stéphane, Ceux du trimard, 1928)

tasseau m [taso]

Nase.

Je voudrais bien me trouver tasseau à tasseau, avec ce zouave-là, pour lui mettre mon escarpin au croupion.

(cité sur languefrançaise.net)

tassepé f [tasəpe] (verlan)

Schlampe, Verlan von pétasse.

Y a des tassepés, dans tout les quartiers
Des meufs grillées, qu’on a fait tourner
Quoi qu’on dise sur toi t’es ma salope à moi
Quoi qu’on dise sur toi j’suis love de toi.

In jedem Viertel gibt es Schlampen
Verlorene Mädels, die weitergereicht werden,
Was man auch nicht über dich sagt, du bist mein Flittchen
Was man auch nicht über dich sagt ich liebe dich.

(Doc Gynéco, Ma salope à moi, 1997)

tatane f [tatan]

Fuß, Schuh.

Je m’ébroue pour chasser les grains de sable de mes vêtements, puis quitte mes tatanes et, en chaussettes, je me calte, rasant les murs.

(San-Antonio, Du plomb dans les tripes, 1953)

Lecanuet : une gueule qu’on aimerait écraser à coups de tatane.

(Charlie Hebdo, 06/05/1976)

tataner v [tatane]

Treten, mit den Füßen traktieren.

Et comme chez Nicollin, ça va jouer viril. Et même tataner sévère.

(Bertrand Rocher @ blogspot.com, 08/2011)

taulard m [tolaʁ]

Knastbruder, Knacki.

— Y’a des gens qui sont taulards de père en fils, comme y’en a qui sont pharmaciens.

— Manche sind aus Familientradition Knackis, so wie andere Apotheker sind.

(Michel Audiard, Par un beau matin d’été, 1964)

taule f [tol]

1. Knast, Gefängnis. Faire de la taule — Einsetzen. 2. Haus, Kneipe.

La taule où nous venons de débouler, mon pote et moi, est délabrée, chichement meublée.

Die Bude in die wir gerade reingeplatzt sind, mein Kumpel und ich, ist herabgekommen, spärlich möbliert.

(San-Antonio, Bons baisers où tu sais, 1987)

3. Niederlage, se prendre une taule — verlieren.

tauler v [tole]

Eine Niederlage zufügen.

Hier, c’est contre des clubs ukrainiens que les Français se sont fait tauler. Ukrainiens !

Gestern haben die Franzosen gegen ukrainsche Klubs eine Niederlage kassiert. Ukrainische!

(Ambrose @ f1-express.net, 04/2009)

taulier m [tolje]

Betreiber einer Gaststätte, Kneipe oder eines Bordells. Weiblich: taulière.

Le taulier entame une nouvelle lamentation : « Quel métier, c’est pas rien ! », dit-il en prenant le client à témoin, lequel acquiesce immédiatement. S’attirer les grâces du patron ne peut être que bénéfique dans ce genre d’endroit.

(Philippe Lemarié, Le cœur et l’argent, 2011)

taupin m [topɛ̃]

Student der Vorbereitungsklassen für Ingenieurhochschulen.

Le simple taupin, le candidat qui se présente à la colle d’admission à l’École Polytechnique, possède déjà des connaissances supérieures.

(La Bédollière)

taxer v [taxe]

1. Klauen, entwenden; 2. Abnehmen, nehmen, erbetteln.

Perso j’ai un truc : je me balade tout le temps avec un paquet de clopes vide. Du coup quand un mec tente de me taxer, je fais « paquet vide » en le lui montrant, et techniquement on peut pas dire que je mens, puisque le paquet est bel et bien vide. Mais il ne sait pas que j’en ai un autre à peine ouvert dans mon autre poche.

(Blind Dreams @ gamekult.com, 11/2009)

taz m [taz] (cités)

Abkürzung von Extasy.

« Si tu aimes les taz, si tu aimes les trips, si tu aimes faire « graaaave » la fête, (...) crois-moi, tu vas kiffer. » En quelques mots, deux allusions à des produits stupéfiants, sur ce site internet local. « Taz » est l’un des surnoms de l’ecstasy, et « trip » renvoie aux voyages internes du LSD.

„Wenn du XTC magst, wenn du auf Trips stehst, wenn du „übelst“ abfeiern magst, dann wirst du faul drauf abfahren, glaub mir“. In wenigen Wörtern zwei Anspielungen auf Rauschgifte auf dieser Lokalen Webseite. „XTC“ ist ein anderer Name für Ecstasy, un der „Trip“ spielt auf den vom LSD verursachten Rausch an.

(Marc Baltzer @ lnc.nc, 10/2010)

tchatche f [tʃatʃ]

Gelaber, Gerede.

Tu as le contact facile, la tchatche et des idées à ne plus savoir quoi en faire ?

(Arthur @ ens-lyon.fr, 08/2011)

tchatcher v [tʃatʃe]

Labern, plaudern.

Nous on ne tchatche pas pour l’argent mais de nos jours rien ne se fait gratuitement
Donc si tu veux nous écouter paye cash et comptant.

(Neg’Marrons, La monnaie, 1997)

técolle Pronomen [tekol]

Du.

— T’es vachetement fringant de la menteuse, técolle, râloche l’Hénorme.

(San-Antonio, Concerto pour porte-jaretelles, 1976)

tefou m [təfu] (verlan)

Fußball, Verlan von foot.

Je ne fais pas moins de bruit sur mon canapé en regardant un match de tennis, que dix mecs devant un match de tefou.

Wenn ich auf meiner Couch ein Tennisspiel angucke bin ich nicht weniger laut als zehn Typen vor einem Fussballspiel.

(Roxane @ canalblog.com, 06/2006)

tégnace Pronomen [teɲas]

Du.

Le grand Pacha avait le cafard
Devant son pot de caviar
Viens ce soir dit-il qu’on rigole
On dînera au pétrole
I’m dit cette sale gosse me tracasse
Elle en pince pour tégnace
Mais je te refile si tu l’épouses
Mon usine de coucous.

(Pierre Perret, Djamilla la fille du Pacha, 1970)

tèje v [tɛʒ] (verlan)

Rausschmeißen, zurückweisen. Verlan von jeter.

Oui ! C’est sur le moment, avec un parfait inconnu, juste une envie comme ça ! J’ai trop peur de me faire tej’ !

(petit tonnerre @ doctissimo.fr, 05/2010)

téloche f [telɔʃ]

Fernseher, Klapperkiste. Suffigierung von télé.

Google a détaillé lundi la très attendue Google TV, un système qui combine le Web « tout entier », des applications façon iPhone, et un moteur de recherches avec notre téloche.

Google hat am Montag das heißersehnte Google TV vorgestellt, ein System, das das gesamte Web, iPhopne-artige Applikationen und eine Suchmaschine mit unserer Klapperkiste vereint.

(Isabelle Roberts, Raphaël Garrigos @ ecrans.fr, 10/2010)

tête carrée, tête de choucroute f [tɛt kaʁe, tɛt də ʃukʁut]

Deutscher.

L’homme au demi-espadon applaudit à la culbute que je venais de faire faire à celui qui voulait me mettre à la porte, en lui disant qu’il n’appartenait pas à un Allemand, à une tête de choucroute, de mettre la main sur un Français.

(Paul Cottin, Maurice Hénault, Mémoires du sergent Bourgogne, 1830)

teub f [tœb]

Schwanz, Verlan von bite.

coolio : hein ? tu te laves pas les mains en sortant des chiottes ?
jgun : nan
jgun : ce serait admettre que soit ma teub est sale, soit je me suis pissé dessus
jgun : alors que la je passe pour un mec propre et précis
coolio : mouais, question de point de vue.

(DTC, 01/2010)

teuch f [tœʃ] (verlan)

1. Fotze, Verlan von chatte;

Comment dire « je veux te bouillave la teuch » à une aristocrate ?

(D’émail @ yahoo.com, 2009)

2. Haschisch, Verlan von shit.

Juste un truc... si le teuch est tout noir ca veut pas forcement dire que c’est pas du bon teuch !

(cannaweed.com, 03/2004)

teuchi m [tœʃi] (verlan)

Haschisch. Verlan von shit.

On apprend aux jeunes à ne plus vouloir apprendre.
Il paraît qu’il faut de l’argent pour qu’on puisse t’entendre.
C’est un môme de dix ans qui nous l’a dit,
Sur le chemin d’une livraison d’un 25 de teuchi.

Man bringt der Jugend bei, nicht lernen zu wollen.
Es heißt, man braucht Geld um gehört zu werden.
Das sagte uns ein zehnjähriges Kind,
Beim Ausliefern von 25 g Haschisch.

(Assassin, Entre dans la classe, 1995)

teuf f [tœf] (verlan)

Party, Fest (Verlan von fête). Davon abgeleitet: teufer — feiern, teufeur — Partygast.

De BXL à Paris, ouais, tout va mal,
Donc les gars oublient, les gars oublient le samedi,
Et partent faire la teuf avec une bouteille de whisky.

(Disiz la Peste, Alcooliques)

tézigue Pronomen [tezig]

Du.

Mec, ne le prend pas mal, mais je suis d’accord avec tézigue, faut arrêter la bibine man !

Alter, versteh mich nicht falsch, aber ich stimme dir zu, hör auf mit dem Saufen Mann!

(blogspot.com, 09/2010)

théière f [tejɛʁ]

Schädel, Birne.

Je tremble de tous mes membres, j’ai un drôle de coup de bambou sur la théière.

Ich zittere mit allen meinen Gliedern, ich habe eine komischen Paukenschlag auf die Birne bekommen.

(San-Antonio, Le fil à couper le beurre, 1955)

thon m [tɔ̃]

Unattraktive Frau (wörtlich „Thunfisch“).

La capitaine de l’équipe gagnante a 15 ans ; à côté, Cameron Diaz, Uma Thurman, Gisèle Bündchen et Heather Graham sont quatre vieux thons.

(Frédéric Beigbeder, 99 francs, 2001)

thune f [tyn]

Geld, Fünf-Francs-Münze.

— Ah, parce que le p’tit hôtel-restaurant, t’appelles ça l’indépendance, toi ! Alors, j’vais t’dire quelque chose : J’me suis pas tapé cinq piges de placard pour venir piquer thune par thune l’oseille des congés payés.

— Ach so, du meinst die kleine Herberge mit Restaurant, das wäre Unabhängigkeit! Na dann sag’ ich dir mal was: Ich habe nicht fünf Jahre abgesessen und jetzt Groschen für Groschen aus der Ferienkasse zu klauen.

(Michel Audiard, Mélodie en sous-sol, 1963)

De l’argent contre l’absentéisme à l’école : Hirsch invente le certificat des thunes !

(Le Canard Enchaîné, no 4641, 07/10/2009)

thurne f [tyʁn]

Zimmer.
Co-thurne : Mitbewohner.

Les histoires abracadabrantes s’imbriquent les unes dans les autres, avec celle de l’ex-femme consultant une voyante et d’une chasse à l’homme finissant dans une thurne semblable à celle de la logeuse de Crime et châtiment…

(JLK @ hautetfort.com, 03/2007)

tif m [tif]

Haar.

Le gars se passe la paluche dans les tifs, ainsi qu’il l’a vu faire par son compatriote Stan Laurel, puis il démarre brusquement, comme s’il pilotait une fusée interplanétaire au lieu d’un archaïque taxi londonien.

(San-Antonio, J’ai bien l’honneur de vous buter, 1955)

tifs pl [tif]

Haare. Man findet auch die Schreibweise tiffes.

Eva Longoria s’est fait couper les tifs par son mari.

(gala.fr, 07/2008)

tige f [tiʒ]

1. Zigarette; 2. Bein.

Ces bons sires ont passé leur règne à s’allier et à se tirer dans les tiges alternativement.

(San-Antonio, L’histoire de France vue par San-Antonio, 1964)

tire f [tiʁ]

Auto, Karre.

J’ai arrêté la tire [qui roulait silencieusement] (...) sans que personne bouge.

Ich halte das [leise rollende] Auto an (...) ohne daß jemand sich gewegt

(Simonin, Touchez pas au grisbi, 1953)

tire-jus m [tiʁ-ʒy]

Taschentuch.

C’est à ce moment-là que les gangster sont arrivés
Et le tire-jus sur le pif d’un air vachard ils ont gueulé.

(Pierre Perret, À poil, 1973)

tirelire f [tiʁliʁ]

Kopf.

Et à son âge, elle en réchapperait sûrement pas d’un coup de pétard comme on lui en préparait un... comme ça en plein dans la tirelire.

(Céline, Voyage, 1932)

Une volée de balles gifle l’air à deux millimètres de ma tirelire.

(San-Antonio, Des clientes pour la morgue, 1953)

tirer v [tiʁe]

1. Ficken, Geschlechtsverkehr haben.

Un homme, il peut tirer toute la journée, ça n’a rien à voir avec l’amour.

Ein Mann könnte den ganzen Tag lang ficken, das hat mit Liebe nichts zu tun.

(Alain Chabat, Gazon Maudit, 1995)

2. Klauen, stehlen.

Ln : Alors, ta nouvelle école ?
judgebed : Bah, ça picole en semaine, ça fume des joints derrière les bâtiments, ça baise dans les chiottes, et t’as intérêt à fermer tes placards à clé sinon on te tire jusqu’à tes fringues.
Ln : Euh... mais t’es en école de gendarmerie non?
judgebed : Il paraît.

(danstonchat.com, 01/2011)

tirer (se ~) v [sə tiʁe]

Abhauen, gehen.

Quand est-ce qu’on se tire ?

Wann verduften wir?

(Jacques Chirac à l’enterrement de Roger Frey, 07/1997)

tise f [tiz] (cités)

Getränk, Alkohol. Aus dem Kabylischen tissit.

C’est la crise, couleur grise, qui pousse les gens à la tise.

(Sléo, Je lance les dés, 1993)

tiser v [tize] (cités)

Trinken.

Tu vois à la soirée de Seb, j’avais grave tisé et j’étais pas totalement maitre de moi alors sous l’effet de l’alcool.

Schau mal, bei Sebs Fete hatte ich heftig gebechert und war nicht ganz Herr meiner Selbst unter dem Einfluss des Alkohols.

(danstonchat.com, 09/2010)

toc m [tok]

Wertlos.

Bagues, boutons de manchette et croix de ma mère en toc, 6 fr. 50.

(Les Cocottes, 1864)

tocante f [tokɑ̃t]

Uhr.

De temps en temps, il regardait sa petite tocante en plaqué or, et il se demandait si on allait le faire droguer à n’en plus finir.

(Marcel Aymé, Maison basse, 1934)

Je mate l’heure à ma tocante. Il est cinq heures du mat.

(San-Antonio, Le trouillomètre à zéro, 1987)

tocard m [tokaʁ]

Versager, auch toquard geschrieben.

Les toquards sont toujours d’accord avec n’importe qui et à n’importe quel blot.

Die Armleuchter sind immer mit allen und zu jedem Preis einverstanden.

(Michel Audiard, Mélodie en sous-sol, 1963)

toiles pl [twal]

Betttücher.

Petit brouillon de lettre à l’adresse du maire de La Clusaz, juste avant de se mettre dans les toiles.

(lavoixdesallobroges @ skipass.com, 04/2009)

tombereau m [tɔ̃bəʁo]

Karre, Auto.

Alors nous l’avons attendu plus d’une heure devant son pompeux hôtel particulier. Il a fini par débouler avec son tombereau grand luxe et sa compagne déguisée en boutique de haute joaillerie.

(San-Antonio, Valsez, poufiasses, 1989)

tombeur m [tɔ̃bœʁ]

Frauenheld, Verführer, Don Juan.

Elle me fait part de sa tentation de retrouver un ancien amant, un vieux beau, un tombeur et un sacré baiseur (because testé et approuvé) qui vient de reprendre contact avec elle.

Sie teilte mir mit, sie spiele mit dem Gedanken einen ehemaligen Liebhaber zu treffen, ein alter Schönling, ein Verführer und ein geiler Stecher (weil getestet und für gut befunden), der mit ihr den Kontakt wieder aufgenommen hatte.

(madpuzzle @ canalblog.com, 09/2010)

top Adj [tɔp]

Super, affengeil, mordsmäßig.

J’ai trouvé une fille top.

(fddf2 @ jeuxvideo.com, 05/2010)

toquante f [tokɑ̃t]

Uhr.

Atout principal de la Luminor 1950 Marina 3 Days Automatic (référence PAM00312), un mouvement exclusif à la marque qui vient s’ajouter au juste prix d’une toquante techniquement réussie qui colle à l’image « classique » de la marque.

(C. Fussy @ leblogluxe, 09/2009)

toqué Adj [toke]

Bekloppt.

Les collectionneurs sont toqués, disent leurs voisins.

Die Sammler sind bekloppt, sagen ihre Nachbarn.

(Honoré de Balzac)

torché Adj [toʁʃe]

Besoffen, dicht wie ein U-Boot.

Alors mon gars pour sortir des conneries grosses comme la bite à ma marraine, tu devais être sacrément torché ce soir là.

(DTCBP @ fr.soc.politique, 08/2004)

torcher v [toʁʃe]

Pfuschen, schnell erledigen.

Monselet qui a si galamment torché le si joli sonnet à l’asperge.

(Louis Veuillot)

torcher (se ~) v [sə toʁʃe]

Sich besaufen.

Ok, si on résume on est des sales rustres qui font la gueule, qui ont les dents jaunes, qui bouffent comme des vaches en rut et qui se torchent la gueule. Oui bon, dit comme ça, ça fait pas rêver... forcément... mais on a quand même un cœur, bordel !

Gut, wenn man zusammenfasst, dann sind wir dreckige, unfreundliche Prolls mit gelben Zähnen, wir fressen wie läufige Kühe und besaufen uns. Na ja, so gesehen ist es ja kein Traumbild... klar... aber wir haben trotzdem auch ein Herz, verdammt!

(Clarisse @ blogspot.com, 05/2011)

torchon m [toʁʃɔ̃]

Betttücher.

Demain y en aura d’autre, je vais mettre la viande dans le torchon.

(vavoom @ forumactif.com, 10/2011)

tord-boyaux m [toʁ-bwajo]

Fusel, billiger Schnaps.

Avaler un verre de tord-boyaux, comme l’appelait notre amphitryon.

(Vidal, 1833)

torgnole f [tɔʁɲɔl]

Schlag.

Y m’a filé une beigne
J’lui ai filé une torgnole
Y m’a filé une châtaigne
J’lui ai filé mes groles.

(Renaud, Laisse béton, 1977)

tortiller v [toʁtije]

Essen, mampfen.

Monsieur confesse qu’à vrai dire il tortillerait volontiers quelque chose. On se met à table.

(Georges Courteline, 1927)

tortore f [tɔʁtɔʁ]

Futter, Essen, einfache Nahrung.

Il est infréquent de voir deux êtres appartenant vraisemblablement à la race humaine absorber pareille quantité de tortore.

Es ist ungewöhnlich zwei Geschöpfe, die vermutlich Menschlich sind, dabei zu beobachten, wie sie eine solche Menge Futter wegmampfen.

(San-Antonio, Bons baisers où tu sais, 1987)

tortorer v [toʁtoʁe]

Essen, mampfen.

Il vient tortorer chez nous tous les mois.

Er kommt jeden Monat zu uns futtern.

(San-Antonio, Le fil à couper le beurre, 1955)

tos m [tos]

Portugiese.

Ça risque d’arriver chez n’importe quel tos, rital ou espagnol du coin.

(stabilah @ ninforum.org, 09/2008)

toubab m [tubab]

Weißer, Europäer. Lehnwort aus dem westafrikanischen Manding (eine Sprache des Senegals): toubabou — Weißer.

Il n’y a qu’a demandé aux specialiste toubab puisque toutes les lois ont été copiées sur les lois Françaises.

(toubab @ politicosn.com, 10/2010)

toubib m [tubib]

Arzt, aus dem Arabischen طَبِيب (ṭabiyb, Arzt).

Là-dessus, le copain toubib de Roult se pointe.

(San-Antonio, Fleur de nave vinaigrette, 1962)

Sarko tente d’anesthésier les toubibs.

Sarkozy versucht die Ärzte zu betäuben.

(Le Canard Enchaîné, no 4618, 29/04/2009)

touffe f [tuf]

Schamhaar.

Lors d’une cunni, il ne faut pas que la touffe m’étouffe, telle est ma devise.

(karukeragirl @ doctissimo.fr, 06/2011)

tournante f [tuʁnɑ̃t]

Kollektive Vergewaltigung. Im 19. Jahrhundert hatte das Wort die umgangsprachliche Bedeutung „Schlüssel“ und bedeutet standardsprachlich „drehende“.

Une collégienne de 14 ans victime d’une tournante.

14-jährige Schülerin Opfer eine Gruppenvergewaltigung.

(Omar Yaqoob @ omaryaqoob.fr, 06/2010)

tourner (faire ~) v [fɛʁ tuʁne]

Teilen.

Fait tourner le joint de beuh.

(tentation05 @ jeuxvideo.com, 09/2011)

touze f [tuz]

Gruppensex. Aphärese von partouze.

Bin avec le péteur Dec j’préfèrerai m’prendre une grosse murge en déconnant, voir même taper l’boeuf ! Mais pour la touze, désolé, j’suis forfait !

(phil lou 1 @ doctissimo.fr, 05/2005)

toxico m [toksiko]

Drogenabhängiger.

Un toxico c’est un drogué, une toxico c’est une pute.

Ein Fixer ist Drogenabhängig, ein Fixer ist eine Hure.

(Fatal Bazooka, C’est une pute)

tr Abk [te.ɛʁ]

Abkürzung der Redewendung très rigolo (sehr lustig).

c sur ta pa tor!!!!!l0ol bn courage!!!!! mdr tr

(kiitiipiix @ commentcamarche.net, 05/2005)

trac m [tʁak]

Angst.

J’ai toujours le trac avant de monter sur scène.

(Zazie, 09/2010)

tracer v [tʁase]

Flitzen, sich beeilen.

Il existe aussi quelques bouquins genre « médecin de papier » qui décrivent les symptômes et aident à faire un diagnostic si on est sans aide réellement compétente. Nous ne seront pas médecin pour autant mais ça donne les moyens de réagir vite, demander des secours, tracer à toute berzingue vers un hôpital ou tout simplement de ne pas s’inquieter ou s’affoler.

(Yves @ debucquoi.com, 10/2010)

traczir m [tʁakziʁ]

Angst.

Vu son état, j’allais pas lui filer le traczir en plus ; j’avais les jetons de la voir canner.

Bei ihrem Zustand wollte ich ihr nicht auch noch Angst machen; Ich befürchtete sie könnte den Löffel abgeben.

(Chrysalis, 1979)

train m [tʁɛ̃]

Gesäß, Arsch.

Moi si j’avais une copine comme elle, il y a longtemps que je l’aurais foutue à la porte à coup de pied dans le train.

(Pillout @ m6.fr, 06/2011)

travelo m [tʁavəlo]

Transvestit.

Dites-lui que je suis lucide depuis que je l’ai quittée
Que j’étais bien trop candide que j’aurais dû l’écouter
Et que cette fille superbe qui m’emmena en bateau
Je l’ai su qu’à l’île d’Elbe que c’était un travelo.

(Pierre Perret, Estelle, 1979)

trimer v [tʁime]

Malochen, arbeiten.

La perspective de trimer de plus en plus tard ne m’enchante pas vraiment, c’est un euphémisme. Je passe déjà pratiquement trois heures par jour à perdre mon temps et ma santé dans les transports en commun parisiens (j’ai le temps d’en écouter de la musique !) et cela ne va pas s’arranger.

(El Camino @ blogspot.com, 06/2010)

tringler v [tʁɛ̃gle]

Vögeln.

Oh ! tu sais, des femmes qui aiment se faire tringler, je suis sûre qu’il n’y en a pas une sur cent : c’est un genre qu’elles se donnent, par snobisme.

Ach! Weisst Du, Frauen die gerne ficken, davon gibt es nicht mal eine von hundert: Sie tun nur so, aus Snobismus.

(Beauvoir, Mandarins, 1954)

trique f [tʁik]

Ständer, Erektion, ursprünglich: grosser Stock.

Je voudrais être un nain,
Pour avoir une grosse bite.
Je voudrais être un nain,
Pour avoir une belle trique.

(Les VRP, le nain, 1989)

triquer v [tʁike]

Einen Ständer haben.

Un filtre qui fait triquer comme un taureau.

(Spam, 05/2007)

trisser (se ~) v [sə tʁise]

Abhauen, verduften.

Je ponctue cette affirmation d’un regard ensorceleur. Puis je me trisse. La lourde se referme.

(San-Antonio, Les souris ont la peau tendre, 1951)

trombine f [tʁɔ̃bin]

Gesicht, Fresse.

J’ai dans un premier temps trouvé la photo magnifique. Ensuite, j’ai gémi que s’ils avaient choisi un cliché où on ne voyait pas ma trombine c’était probablement parce que j’étais trop vilaine.

Anfänglichs fand ich das Foto wunderbar. Danach habe ich gejammert, weil wenn sie ein Bild gewählt haben auf dem meine Fresse nicht zu sehe ist heißt es wohl das ich zu häßlich bin.

(Caroline @ penseesderonde.fr, 08/2010)

trombiner v [tʁɔ̃bine]

Bumsen.

« Jean Jaurès ? C’est une rue, quoi », me disait récemment l’étron bachelier d’une voisine, laquelle et son mari, par parenthèse, acceptent de coucher par terre chez eux les soirs où leur crétin souhaite trombiner sa copine de caleçon dans le lit conjugal.

(Pierre Desproges, Chronique de la haine ordinaire, 04/1986)

tronche f [tʁɔ̃ʃ]

Gesicht, Fresse.

J’pose une bombe une spéciale pour ton postérieur
Ma tronche en poster style austère.

(Arsenik, Affaires de famille, 1998)

troncher v [tʁɔ̃ʃe]

Ficken.

Pendant que George W. Bush, Jacques Chirac, Silvio Berlusconi et le Mollah Omar tapent la discute à Bruxelles, moi je cherche toujours aussi désespérément à troncher de la meuf. Mais peut-être que je cherche au mauvais endroit...

Während George W. Bush, Jacques Chirac, Silvio Berlusconi und der Mullah Omar in Brüssel ihre Plauderruden halten versuche ich immer noch so verzweifelt eine Schnecke zu pimpern. Aber vielleicht suche ich auch am falschen Ort...

(queutard @ blogspot.com, 02/2005)

trône m [tʁon]

Lokus, Toilette („Thron“).

J’ai, a part quelques unes, exactement la même fiche affichée dans mes chiottes, ça me fait toujours rire quand je suis sur le trône !

(Satantoutnu @ forumprod.com, 06/2011)

troquet m [tʁokɛ]

Kneipe, Café.

Son bonheur avait duré ce que dure un Beaujolais sur le zinc d’un troquet.

Sein Glück währte si lange wie ein Glas Beaujolais auf einer Kneipentheke.

(Frédéric Dard)

trottoir (faire le ~) m [fɛʁə lə tʁɔtwaʁ]

Auf den Strich gehen.

Car, dans l’art de fair’ le trottoir,
Je le confesse,
Le difficile est d’ bien savoir
Jouer des fesses...

(Georges Brassens, Le mauvais sujet repenti, 1953)

trou de balle m [tʁu də bal]

Arschloch.

Je vais me faire opérer du trou de balle.

(perluchette @ aufeminin.com, 05/2009)

trouduc m [tʁudyk]

Arschloch (Abkürzung von trou du cul).

On peut quand même être serviteur de l’Etat, instruit, aisé, et être un trouduc. C’est l’attitude de cet homme à l’égard d’un de mes amis qui me fait dire ça.

(Jérôme @ blogspot.com, 01/2008)

troufion m [tʁufjɔ̃]

Landser, einfacher Soldat.

Si certains généraux de Khadafi (au moins 1) ont rejoins les insurgés, je ne vois pas pourquoi le simple troufion ne pourrait pas le faire.

Da bestimmte Generäle (zumindest einer) sich den Aufständischen anschliessen sehe ich nicht, weshalb der einfacher Soldat es nicht machen könnte.

(aluboys_67 @ discutons.org, 04/2011)

trouillard m [tʁujaʁ]

Angsthase.

La jeunesse Ardennaises et les Ardennais attendent un chef de l’État courageux, Mr Sarkozy restera un président de la République trouillard et irrespectueux du monde du travail et des Ardennais en général !

(Florian Glay @ hautetfort.com, 04/2011)

trouille f [tʁuj]

Angst.

J’ai le trac, pour ne pas dire la trouille, du missionnaire qui débarque chez les cannibales.

Ich habe die Angst, um nicht zu sagen die Muffensausen, vom Missionar, der bei den Menschenfressern erscheint.

(H. Bazin, Lève-toi, 1952)

truffe f [tʁyf]

Depp, Einfaltspinsel.

Merci de ta réponse et désolé, j’ai pas mal galéré pour poster les photos : je suis une truffe.

(valkov @ cannaweed.com, 08/2010)

tube m [tyb]

1. Schlager, Gassenhauer;

J’avais écrit une chanson
Un vrai tube, un truc en or
Avec des paroles en béton
Un musique le genre Milord.

(Renaud, Ma chanson leur a pas plu, 1983)

2. Telefon.

De temps à autre, je passe un coup de tube au Vieux, à Paris.

(San-Antonio, Du mouron à se faire, 1955)

tuber v [tybe]

Telefonieren, bimmeln, anrufen.

Je file au téléphone et je tube à EDF et je demande qui est direct energie et j’apprend que c’est un concurrent.

Ich renne zum Telefon und bimmel bei EDF an und frage wer Direct Energie ist und erfahre, dass es ein Wettbewerber ist.

(philumax @ touslesdrivers.com, 06/2009)

tuile f [tɥil]

1. Pech;

Tempête, mauvais sondages, Antilles, universités... Sarkozy compte ses tuiles !

(Le Canard Enchaîné, no 4607, 11/02/2009)

2. Zehn tausend (Francs), wörtlich „Dachziegel“.

tune f [tyn]

Geld. Siehe thune.

Philippe Azoulay : Les clubs Français ne sont pas des grands clubs, hélas, j’espère que ça viendra un jour. Pour cela il va falloir beaucoup travailler.
Yann Boutin : Et gagner des tunes. Les « grands clubs » bénéficient tous d’une manne financière non négligeable provenant soit du merchandising soit de l’actionnariat de leur propres supporters, comme c’est le cas en GB.

(fr.rec.sport.football, 01/1997)

turbin m [tyʁbɛ̃]

Arbeit.

Je suis l’plombier bier-bier-bier-bier
J’ai un beau métier
J’fais mon turbin bin-bin-bin-bin
Dans les salles de bains.

(Pierre Perret, Le plombier, 1973)

turbiner v [tyʁbine]

Schuften, arbeiten.

Elle avait eu de la déveine, il fallait qu’elle turbine double, son mari avait tout perdu en voulant s’établir plombier.

Sie hatte Pech gehabt, sie mußte doppelt malochen, ihr Ehemann hatte alles verloren, als er sich als Klempner selbstständig machen wollte.

(Céline, Mort à crédit, 1936)

turf m [tyʁf]

Arbeit, Beschäftigung.

Il nous fallait une infirmière, n’est-ce pas ? Alors on l’a engagée pour la durée de nos convalescences : ça tombait d’autant mieux pour elle qu’avec le grand pataquès de la rue de Vaugirard, elle restait sans turf, la pauvrette…

(San-Antonio, À tue… et à toi, 1956)

turlu m [tyʁly]

Telefon.

Mais ça ne sera qu ’une étape, le jour viendra où avant de s’endormir, comme on tube au service du réveil, on filera un coup de turlu de Paris à une compagnie spécialisée en disant un truc du genre : — Ici matricule 188113 série Q, voulez-vous me réveiller à Honolulu demain matin à 8 heures, je vous prie ?

(San-Antonio, Béru contre San-Antonio, 1967)

turlute f [tyʁlyt]

Fellatio.

La turlute tue
Si la masturbation aide à prévenir le cancer de la prostate, la fellation et le cunnilingus peuvent causer des cancers de la bouche.

(Courrier International, 03/2004)

turluter v [tyʁlyte]

Blasen, Oralsex durchführen.

Même moi qui me suis pourtant fait turluter dans ma jeunesse par la petite-nièce par alliance d’Albert Einstein, je n’ai pas tout compris.

Selbst ich, obwohl mir in meiner Jugend sogar eine angeheiratete Großnichte von Albert Einstein einen geblasen hat, ich habe nicht alles kapiert.

(Crevette & Nakito @ inaaddict.com, 07/2010)

turne f [tyʁn]

Wohnung, Zimmer. S. thurne.

C’est pas d’main qu’on m’verra marcher
Avec les connards qui vont aux urnes
Choisir c’lui qui les f’ra crever
Moi ces jours-là j’reste dans ma turne.

(Renaud, Où c’est qu’j’ai mis mon flingue ?, 1980)

turvoi f [tyʁvwa] (verlan)

Auto, Verlan von voiture.

cette turvoi c une pur tuning

(mecdubr @ skyrock.com, 04/2006)

tuter v [tyte]

Trinken. Vermutlich aus einem nordfranzösischen Dialekt.

À la fin de sa vie, avant de suicider, Van Gogh était vraiment pas bien dans sa tête à force de tuter. Ses peintures s’en ressentent et sont tourmentées.

Am Ende seines Lebens, vor dem Selbstmord, war van Gogh durch die Sauferei nicht mehr ganz klar im Kopf. Seine Bilder geben das wieder und wirken gequält.

(HIL le Rhodan @ canalblog.com, 05/2009)

tuyau m [tyijo]

Information, Geheimtipp.

Aux courses, les petits tuyaux font les grandes misères.

(Michel Audiard)

tyrolienne f [tiʁoljɛn]

Orale Stimulation der Klitoris.

Aussi appelée broute minou, tyrolienne ou broute gazon, cette pratique est un excellent préliminaire. Elle permet à une femme de monter dans le plaisir sans pénétration. Généralement, le cunnilingus est utilisé pour préparer la femme à l’acte d’amour.

(Shenight @ skynetbogs.be, 10/2010)


Putain de Scheisse! das BuchFacebook