по-русски
StartseiteA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLinks

Kontakt

Zufälliges Wort

Putain de Scheiße
Putain de Scheisse!
das Buch


Hat das Wörterbuch Ihnen gefallen ? Ihre Spende hilft, die Webseite online zu halten:


Facebook


Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Allemand-français
Argot-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

R

rabibocher v [ʁabibɔʃe]

Wieder versöhnen.

N’en parlons plus ! Il faut que je me rabiboche avec vous.

Reden wir nicht mehr darüber! Ich will mich mit ihnen versöhnen.

(E. Sue.)

rabla f [ʁabla]

Heroin.

But de l’opération : réussir à toucher du doigt et à coucher sur bandes ce son unique, à la fois burné et aérien, dont les célèbres transes sous rabla qu’il a inspiré à la fin 90’s, lui ont valu le sobriquet de Stoner.

(Clément Mathon @ the-drone.com, 04/2011)

rabouler (se ~) v [sə ʁabule]

Kommen, antanzen.

KM a décidé, après deux ans d’absence, de se rabouler sa fraise quand j’étais vraiment au plus bas moralement et physiquement.

KM hat sich nach zwei Jahren Abwesenheit entscchlossen wieder aufzukreuzen, als ich moralisch und physisch am Boden lag.

(Angel @ blogspot.com, 07/2008)

rabza m [ʁabza] (verlan)

Araber, Verlan von (les) Arabes. Man trifft auch die Variante rabzouz.

Le ghetto là où tu jongles avec ta place en taule.
Rabza, négros — tous dans les halls,
C’est la règle là-bas tous-tous picolent.
La réalité ça craint mais tous on en rigole.

(J-Mi Sissoko, Du fond du cœur)

racaille f [ʁakaj]

Gesindel, Pack, häufig die Jugend mit Migrationshintergrund aus den Großstadtvororten.

Vous en avez assez de cette « bande de racailles » ? Eh bien on va vous en débarrasser !

Sie haben genug von diesem Pack? Na dann werden wir sie davon befreien!

(Nicolas Sarkozy, 12/2005)

raclure f [ʁaklyʁ]

Abschaum, Lump.

Éric Zemmour est une raclure aussi.

(Mounir Belhidaoui @ wordpress.com, 02/2011)

radada m [ʁadada]

Fick, Geschlechtsverkehr.

87 cuisiniers, parmi les 1000 employés. M. et Mme peuvent commander à toute heure du jour et de la nuit ! Même après le radada donc !

87 Köche unter den 1000 Angestellten. Monsieur und Madame können zu jeder Tages- und Nachtzeit bestellen! Also sogar nach dem Pudern!

(Guy Dutron @ wordpress.com, 01/2010)

radasse f [ʁadas]

Nutte, Prostituierte, Schlampe.

Les radasses détellent jamais complètement. Elles s’accrochent à des galanteries de leur haute saison, quand elles soutiraient à pleins seaux les matous en chaleur.

(San-Antonio, Si ma tante en avait, 1978)

Je l’épie dans le rétro, son nez poudré ses cheveux gominés sa gourmette dorée. Elle va bientôt s’arrêter de glousser sa radasse ? Je croyais que la vie me donnerait une chance, me réserverait quelques surprises. Tintin.

(Frédéric Beigbeder, Nouvelles sous ecstasy, 1999)

rade f [ʁad]

Theke, Bar.

Quand l’baba cool cradoque
Est sorti d’son bus Volkswagen
Qu’il avait garé comme une loque
Devant mon rade.

(Renaud, Marche à l’ombre, 1980)

rade (en ~) Redewendung [ɑ̃ ʁad]

Gestrandet, verloren und verlassen, aufgeschmissen.

Je me dis que plus tard, on sera sortis de la grande torpeur saccharinée. Les marchands de bagnoles vendront des fusées d’occase. Y aura des dépanneuses cosmiques pour aller récupérer les gus en rade entre Mars et Vénus.

(San-Antonio, L’histoire de France vue par San-Antonio, 1964)

radeuse f [ʁadøz]

Nutte, Prostituierte.

Les mercenaires payés, c’est comme les radeuses ayant épongé leur micheton : ça n’a plus de temps à perdre.

Ein bezahlter Söldner ist wie eine Nutte, die gerade ihren Freier erleichtert hat: Die haben keine Zeit mehr zu verschwenden.

(San-Antonio, Emballage cadeau, 1972)

radiner (se ~) v [sə ʁadine]

Herkommen, antanzen.

Il a des signes cabalistiques, l’Anglais, pour communiquer avec le barman car, vingt-six secondes plus tard, celui-ci radine avec deux nouveaux godets.

Er muß wohl kabbalistische Zeichen verwenden, der Engländer, um mit dem Barman zu kommunizieren, denn sechsundzwanzig Sekunden später tanzt dieser mit zwei neuen Gläsern an.

(San-Antonio, Princesse Patte-en-l’air, 1990)

radis pl [ʁadi]

Geld.

Nous étions dans le sud, avec nos 2 boulots et pas un radis de côté, au mieux on aurait pu s’acheter un studio…

(feminelles.com, 07/2011)

raffut m [ʁafy]

Lärm, Radau.

Politique : Raffut au Parlement.

(Marcha @ actu-fraiche.com, 01/2010)

ragnagnas m [ʁaɲaɲa]

Tage, monatliche Blutungen.

J’ai été à la piscine hier, et j’ai nagé environ une demi-heure, c’est pas beaucoup mais avec bien 10 min de crawl... et puis hein, entre les ragnagnas, le verglas et la neige c’est pas facile d’aller à la piscine !

Gestern war ich im Schwimmbad, und ich bin ungefähr eine halbe Stunde geschwommen, das ist nicht viel aber dabei waren zehn Minuten Crawl... und zwischen Tage, Glatteis und Schnee ist es nicht einfach ins Schwimmbad zu gehen!

(Cougar des Vosges @ blogspot, 01/2010)

raide Adj [ʁɛd]

Blank, ohne Geld.

Pour le fric, il m’a expliqué que ça dépendait de mes moyens. Si t’es raide, c’est gratuit. Génial. J’étais raide.

(le géographe fou @ blogspot.com, 11/2010)

raide m [ʁɛd]

Fusel, Alkohol

Je rafle la boutanche et me téléphone un grand coup de raide dans les profondeurs afin d’y apporter la paix.

(San-Antonio, Si ma tante en avait, 1978).

Mieux vaut boire du raide que manger du mou.

(Hitoyume @ over-blog.com, 09/2010)

raisin m [ʁɛzɛ̃]

Blut.

Le beau raisin du truand commence à se mélanger à la lotion odorante.

Das schöne Blut des Ganovens beginnt sich mit der duftenden Lotion zu vermischen.

(San-Antonio, Le fil à couper le beurre, 1955)

raisiné m [ʁɛzine]

Blut.

Tu es sans raisiné dans les vermichels.

(Honoré de Balzac)

Je n’ai eu que le temps de me jeter par terre et c’est le nègre qui déguste… Il pique du nez sur son gouvernail et répand son bon raisiné sur le linoléum.

(San-Antonio, Sérénade pour une souris dédunte, 1954)

rallouf m [ʁaluf] (cités)

Schwein. Lehnwort aus dem arabischen حلّوف (ḥallūf — Schwein).

Coucous rallouf. En ses jours de disette, je me fais assez régulièrement, pâtes, riz ou graine de couscous. Et bien figurez-vous que je viens de me faire un couscous au porc.

(cultureforum.net, 01/2010)

ramasse-miettes m [ʁamas-mjɛt]

Wimper.

Pas la peine non plus qu’elle joue des ramasse-miettes et des vasistas, qu’elle soit choucarde ou qu’elle ait un mignon tarbouif.

Sie braucht auch weder mit den Wimpern und den Augen zu spielen, noch süß zu sein oder eine hübsche Nasen zu haben.

(Voltchitza @ doctissimo.fr, 11/2009)

ramasser (se ~) v [sə ʁamase]

Hinfallen, stürzen.

C’était compter sans une voiture de France Télévision qui a dépassé l’échappée lancée à 60 km/h en jouant aux quilles, percutant Flecha sur le côté. L’Ibère envoie Hoogerland valser à la même vitesse dans les barbelés, tape dans la roue de Voeckler qui l’a échappé belle et se ramasse lui-même sur la chaussée, manquant de très peu de finir sous la voiture du directeur de course (la chaussée eut été mouillée à cet endroit que c’était le cas).

(jlhuss @ jlhuss.com, 07/2011)

ramdam m [ʁamdam]

Lärm, Radau.

N’est-il pas injuste de faire tout ce ramdam médiatique autour du « voyage d’étude » du 1/2 facteur en Guadeloupe ?

Ist es nicht ungerecht, so einen Medienradau um die „Studienreise“ des halben Briefträgers auf Guadeloupe zu machen?

(mon-travel-blog.fr, 10/2010)

ramoner v [ʁamɔne]

Ficken („den Kamin kehren“).

Que c’est bon d’être demoiselle
Car le soir dans mon petit lit
Quand l’étoile Vénus étincelle
Quand doucement tombe la nuit(...)
Je me fais frotter la péninsule
Je me fais béliner le joyau
Je me fais remplir le vestibule
Je me fais ramoner l’abricot.

(Colette Renard, Les nuits d’une demoiselle)

rancard m [ʁɑ̃kaʁ]

Verabredung (von rendez-vous), auch rancart oder rencard geschrieben.

Moi, j’ai baisé une femme... Je lui ai filé un rancard, et je n’y suis pas allé !

(Coluche)

rancarder v [ʁɑ̃kaʁde]

Informieren, mitteilen.

Question : qui peut me rancarder sur une rhinoplastie réparatrice ?

(artusbitus @ tweetmeme.com, 10/2010)

ranque m [ʁɑ̃k]

Verabredung, Treffen.

Lambert m’a filé le ranque à l’aéroport du Bourget, mais je dois auparavant déposer les Bérurier père et fils à leur domicile.

(San-Antonio, Alice au pays des merguez, 1986)

rapiat Adj [ʁapja]

Geizhals.

Vous me direz que c’est le propre des biens-nés d’être rapiats. Pas faux.

Ihr werdet mir sagen, dass es den Wohlgeborenen eigen ist knickerig zu sein. Nicht falsch.

(senbei @ wordpress.com, 12/2009)

rapière f [ʁapjɛʁ]

Messer.

Mais Pédro en colère
Dégaina sa rapière
Et coupa... la lumière
Avec son grand couteau !

(Lily Fayol, La guitare à Chiquita)

rappliquer v [ʁaplike]

Anrücken, aufkreuzen.

Doit-on s’attendre à voir rappliquer Johnny Hallyday, avec son « attachement profond à la Belgique » ?

(. @ yahoo.com, 08/2007)

raquer v [ʁake]

Bezahlen.

Nouveaux radars : flasher plus pour raquer plus.

(Snut @ dessins2presse.com, 02/2010)

rateau (se prendre un ~) Redewendung [sə pʁɑ̃dʁ ɛ̃ ʁato]

Eine Abfuhr erhalten.

Tonio : Bon ce soir on va apprendre à jardiner. Soit on va prendre un rateau, soit on va rouler des pelles.

(danstonchat.com)

râtelier m [ʁɑtəlje]

Zähne, Gebiß.

Cool, j’apprends ce soir que tous mes plombages fixés dans le râtelier contenant du mercure attaquent mes cellules nerveuses et l’eau de la bouteille me condamne au cancer.

(wolfy @ forum-politique.org, 05/2011)

ratiboisé Adj [ʁatibwaze]

Mittellos, ohne einen müden Euro.

J’ai fait faillite comme un vrai commerçant ; ratiboisé, ma chère.

Ich bin wie ein echter Kaufmann Pleite gegangen; blank, meine Liebe.

(Huysmans, Marthe, 1876)

ratiche f [ʁatiʃ]

Zahn.

Pis comme ça j’s’rais à la sécu
J’pourrais gratos me faire remplacer
Toutes les ratiches que j’ai perdues
Dans des bastons qu’ont mal tourné.

(Renaud, Deuxième génération, 1983)

raton m [ʁatɔ̃]

Nordafrikaner.

N’aie pas peur ma chérie. Ces bougres d’ânes de ratons n’ont rien compris à l’histoire. Nous leur avons administré une bonne leçon le 8 mai 1945 et ils ont l’air de rejeter les dés. Nous ne les materons pas... Nous les écraserons comme des puces.

(l.meddour @ blogspot.com, 07/2009)

ratonnade f [ʁatonad]

Rassistische Ausschreitung gegen Nordafrikaner.

Le 17 octobre 2001, pour le quarantième anniversaire des ratonnades, monsieur Bertrand Delanoë, maire de Paris, prenait sur lui d’inaugurer une plaque commémorative sur le quai du Marché Neuf, à côté du pont Saint Michel, non loin de la préfecture de police. Il était bien seul, abandonné de certains de ses camarades, dont monsieur Lionel Jospin, alors premier ministre, qui devait craindre de perdre les élections de 2002. Aucun membre de son gouvernement n’était là.

(L’escalier qui bibliothèque, 10/2009)

ratonner v [ʁatone]

Nordafrikaner verprügeln.

Les braves gens ferment les yeux sur les méthodes peu ragoûtantes de la police qui n’hésitent pas à ratonner les exilés que personne ne veut.

Brave Bürger verschliessen die Augen vor den wenig appetitlichen Vorgehensweisen der Polizei, die nicht davor zögert Asylanten, die keiner aufnehmen will, rassistisch zu verprügeln.

(Psykokwak @ livejournal.com, 12/2007)

razif m [ʁazif]

Rasierer.

Pétronelle Voulpure se figea,
Le surin dans une main,
Une lame de razif dans l’autre.
Qui osait troubler ses charmantes petites agapes ?

(ibin rasaak @ doctissimo.fr, 05/2010)

rebecca f [ʁebeka]

Schlägerei, Prügelei, Skandal.

Comme ils me cherchent du suif, je me mets à faire un drôle de rebecca dans le pays.

Da sie mir das Leben schwer machen wollen fange ich an in der ganzen Gegend einen ziemlichen Radau zu machen.

(San-Antonio, Passez-moi la Joconde, 1953)

rebeu m [ʁəbø]

Nordafrikaner, Araber. Verlan von beur (d.h. zweite Drehung des Wortes arabe).

Je t’affirme
Qu’on a pas tous l’esprit au niveau du coccyx,
Que les viols en réunions
N’est pas le propre des banlieues,
Que ce n’est pas qu’autour
Des yeux de rebeu
Qu’il y a des bleus

(Médine, À l’ombre du mal)

rebiffer (se ~) v [sə ʁəbife]

Aufmotzen, sich wehren, rebellieren.

Le cave se rebiffe.

Der Armleuchter muckt auf.

(Livre d’Albert Simonin, 1954)

réchauffante f [ʁeʃofɑ̃t]

Perrücke.

Un’ réchauffante en poil de carotte.

(Aristide Bruant, 1901)

recteur m [ʁɛktœʁ]

Arschloch, After.

Equipé d’un tuba et d’un masque de plongée, Mike Wall prend position devant le sexe de la jeune fille, qui l’asperge plusieurs minutes avec un tuyau de jardinage dissimulé entre ses cuisses, avant qu’elle ne finisse par se le planter dans le recteur.

(Hervé Federspiel @ typepad.com, 11/2009)

refiler v [ʁəfile]

Geben, weiterreichen.

Sous prétexte que les citoyens ont exigé qu’on ne touche pas aux services, le gouvernement Charest refile purement et simplement la facture aux citoyens.

(Ricardo Codina @ la-vie-rurale.ca, 04/2010)

refouler v [ʁəfule]

Stinken.

Mais vous allez me dire, et je vous vois venir, que tous les chiens refoulent du goulot. Je sais, mais là non. On atteint des sommets avec ce clebs.

Aber ihr werdet mir sagen, und das sehe ich kommen, dass alle Hunde Mundgeruch haben. Ja, aber so nicht. Bei diesem Köter erreicht man einen Höhepunkt.

(Marie @ vox.com, 02/2007)

refourguer v [ʁəfuʁge]

Weitergeben, weiterverkaufen, verhökern.

Grippe A : la France cherche à refourguer ses vaccins !

Schweinegrippe: Frankreich versucht seine Impfungen los zu werden.

(Dissiblog @ rsfblog.org, 01/2010)

refroidir v [ʁəfʁwadiʁ]

Umbringen, töten. Standardsprachlich abkühlen.

Perso j’ai rien contre le baroud, allonger une dernière balle pour refroidir le mec c’est pas la mort. Par contre, j’ai déjà vu certains de ces enfoirés se jeter une grenade flash/para, pour se suicider, et donc t’enlever le kill qui te revenait de droit... Ceux là sont vraiment des autistes.

(Ivory @ jeuxvideo.com, 05/2010)

réglo Adj [ʁeglo]

Ehrlich, korrekt, vertrauenswürdig.

Jean Louis Borloo ? Il est réglo !

Jean Louis Borloo? Der ist in Ordnung!

(Erick Bernard @ 20minutes-blogs.fr, 01/2010)

régulière f [ʁegyljɛʁ]

Ehefrau.

Je recherche une moto pour ma régulière et moi (qu’a l’permis aussi) soit une routière, soit un custom. Mini un 750.

(Renaud Roualdès @ fr.rec.moto, 05/2001)

relou Adj [ʁəlu] (verlan)

Lästig, ätzend. Verlan von lourd.

Il y a toujours un relou dans le TGV. Vous savez, celui qui affirme que vous occupez SA place alors qu’il s’est trompé de wagon, ou celui qui téléphone alors que vous dormez ou bien encore celui qui se lève 12 fois sur un trajet d’une heure pour aller on ne sait où !

(laligne96.fr, 05/2010)

reluire v [ʁəlɥiʁ]

Spaß haben, kommen.

Serge Gainsbourg disait qu’une fille qui n’a pas trois trous ne mérite pas qu’on se fatigue à la faire reluire.

Serge Gainsbourg sagte, dass eine Mädchen, das keine drei Löcher hat, nicht die Mühe wert sei sie zu schustern.

(oursblanc73 @ aufeminin.com, 09/2011)

reluquer v [ʁəlyke]

Gucken, glotzen.

L’orientation aussi ça me connaît. J’ai pas besoin de reluquer de quel côté pousse la mousse au pied des arbres.

(San-Antonio, Du plomb dans les tripes, 1953)

Je sortais de l’enfance, j’allais au collège, je commençais à reluquer les garçons.

Ich entwuchs der Kindheit, ging ins Gymnasium und begann den Jungs hinterher zu gucken.

(Chantal Lauby @ lamontagne.fr, 08/2010)

rembour m [ʁɑ̃buʁ]

Verabredung, Termin, Rendez-vous.

— Ben, je te dis : en entrant il a murmuré « Tu es déjà là ? ». Donc, il avait rembour av’c quéqu’un.

(San-Antonio, J’ai essayé, on peut, 1973)

rempes pl [ʁɑ̃p] (verlan)

Alten, Eltern. Verlan von parents.

Tèje par ma meuf, je suis retourné chez mes rempes où je me retape de sortir le iench.

(AppAS @ appas.org, 02/2010)

renarder v [ʁənaʁde]

Kotzen (veraltert).

Je suis gris... Vous me permettrez de renarder dans le kiosque.

(Honoré de Balzac)

rencarder v [ʁɑ̃kaʁde]

Informieren.

Je l’ai entendu le frôlement le long du couloir... je voulais garder le charme des choses. D’un coup je vois au petit carreau la tronche à Lavelongue !... je bondis... il avait dû monter à la seconde pour me prendre... on l’a sûrement rencardé.

(Céline, La mort à crédit, 1936)

renoi m [ʁənwa] (verlan)

Neger, Schwarzafrikaner. Verlan von noir, auch reunoi geschrieben.

Et à la fin, j’gagne ma pléiade,
J’raye à coups de flingue verbal
Comme les renois et la C.I.A.
J’ai l’cromi, ça bouge comme IAM et le Mia.

(Fabe, Exercice de style)

repasser v [ʁəpase]

Abmurksen, umbringen.

— Si vous restiez en retrait ?
— N’empêche, qu’à la retraite de Russie, c’est les mecs qu’étaient à la traîne qui se sont fait repasser.

— Und wenn sie sich zurückhalten würden?
— Na beim Ruckzug Napoleons aus Russland wurden die Typen, die sich zurückhielten, platt gemacht.

(Michel Audiard, Les tontons flingueurs, 1963)

repousser v [ʁəpuse]

Stinken, miefen.

Quand au chewing-gum et autres, ce sont des cache-misère qui ne cachent hélas pas vraiment grand chose. Une fumeuse, ça repousse du goulot, et sérieux.

(armingaud @ fr.sci.philo, 12/2003)

resto m [ʁɛsto]

Restaurant.

Est-ce de ma faute à moi
Si j’aime le café et l’odeur du tabac,
Me coucher tard la nuit me lever tôt l’aprés-midi,
Aller au resto boire des apéros,
À notre santé !

(Bénabar, À notre santé !, 2001)

rétamer (se ~) v [sə ʁetame]

Fallen, stürzen, durchfallen.

L’hiver ayant fait sa route sur la rampe de Chancy, les plaques de verglas non éliminées sur la chaussée ont valu à quelques fous de 2-roues de se rétamer dans la descente.

Der Winter ist auf der Steigung von Chancy vorangeschritten und von der Straße nicht entfernte Glatteisstellen haben einigen verrückten Zweiradfahrern einen Sturz in der Abfahrt beschert.

(grandmère @ tdg.ch, 09/2010)

retape (faire la ~) f [fɛʁ la ʁətap]

Auf den Strich gehen.

La vieille maison de tolérance avait du bon dans ce sens que, les filles avaient leur brème, elles étaient surveillées médicalement et n’étaient pas obligées de se balader le cul nul sur les trottoirs pour faire de la retape.

(villenoel @ fr.misc.actualite, 04/2006)

retba f [ʁɛtba] (verlan)

Gepresstes Haschichplättchen, Verlan von barrette.

Et puis voilà 2-3 mois maintenant je suis chez un pote où je me défonce régulièrement, j’ai bien mangé, bien bu, bien dormi enfin tout va bien, quoi, je sors ma p’tite retba et j’me roule un personnel (du bon shit en plus à mon goût).

(jahrulez @ cannaweed.com, 08/2007)

reubeu m [ʁøbø] (verlan)

Nordafrikaner, Araber. Verlan von beur (d.h. zweite Drehung des Wortes arabe).

Mais si pour toi en France
Y a trop d’reubeus et d’renois
Et que ça pue, trop d’keraille près des Sonacotra
Moi j’me fous du monde, et prépare ma libération.

(Disiz La Peste, C’est ça la France, 2000)

— Et d’abord pourquoi on ne pourrait pas prendre une rebeu pour le rôle ?

(Frédéric Beigbeder, 99 francs, 2001)

reuf m [ʁœf] (verlan)

Bruder, Verlan von frère.

Un don héréditaire le dessin je dirais, mon grand reuf dessine super bien et moi aussi, par contre ma reusse c’est pas ça.

(Sekiryou @ mirage-team.com, 08/2005)

reum f [ʁœm] (verlan)

Mutter, Verlan von mère.

Putain v’là l’délire, ma reum ressemble à Freddy Krueger maintenant ! Elle vient de se marave sévère avec la voisine du dessus !

Scheiße ist das abgedreht, meine Alte sieht jetzt aus wie Freddy Krueger! Sie hat gerade mit der Nachbarin über uns schwer gezofft!

(Gabi @ over-blog.com, 04/2010)

sniff ta reum
Sniff ta reum, baise ton reup („Sniefe deinen Vater, Fick deine Mutter“),
Graffiti auf Montmartre, Paris (Oktober 2012)

reusse f [ʁœs] (verlan)

Schwester, Verlan von sœur.

Je n’ai pas de reuf ni de reusse.

Ich habe weder Bruder noch Schwester.

(Sentiment @ forumactif.com, 08/2011)

riboui m [ʁibwi]

Schuh.

J’me suis affranchi un riboui dans les valseuses et une pogne dans la poire...

Ich habe einen Tritt in die Eier und einen Schlag in die Birne abgekriegt...

(Nouvelles de Luciole @ nouvelobs.com, 01/2007)

ricain m [ʁikɛ̃]

Amerikaner.

Si les Ricains n’étaient pas là,
Vous seriez tous en Germanie,
À parler de je ne sais quoi,
À saluer je ne sais qui.

(Michel Sardou, Les Ricains, 1966)

rififi m [ʁififi]

Schlägerei, Prügelei.

Du rififi à la maison de la culture à Khenchela.

(Azzedine Maachi @ algerie-plus.com, 05/2011)

rincer la dalle (se ~) v [sə ʁɛ̃se la dal]

Trinken.

La photo du « Rémouleur » quant à elle n’est autre que celle d’Olivier, le patron du bistro « Les Quatre sergents de la Rochelle » où Doisneau et Bob allaient se rincer la dalle...

(Olivier Bailly @ lemonde.fr, 02/2007)

ringard adj und m [ʁɛ̃gaʁ]

Armleuchter, Versager, spießig, altmodisch.

Aujourd’hui, j’ai surpris deux de mes élèves écrivant un mot. Je prends la feuille et, sans réfléchir, décide de le lire à voix haute. Leur sujet de conversation ? Le pull ringard d’un de leurs camarades. Elles n’avaient pas totalement tort et je n’ai pas pu m’empêcher de rire.

(VDM, 01/2009)

ringardiser v [ʁɛ̃gaʁdize]

Alt aussehen lassen.

Les salafistes, les frères musulmans, les jihadistes d’alquaïda ont été ringardisé par la jeunesse arabe en Tunisie, puis en Égypte.

(Les aliboffis @ nouvelobs.com, 05/2011)

ripou m [ʁipu] (verlan)

Korrupter Polizist. Verlan von pourri.

Les joyeuses combines des flics ripoux à Paris.

Die fröhlichen Tricksereien der korrupten pariser Bullen.

(Le Canard Enchaîné, no 4652, 23/12/2009)

rital m [ʁital]

Italiener.

D’abord, il va falloir arrêter toutes ces histoires de cul. Je veux bien que les ritals soient plus détendus que les ricains sur ces questions là, nous aussi on est assez détendus comme tu le sais, mais c’est pas une raison pour passer son temps à baiser des putes de 18 ans, à ne parler que de nichons et à ne se soucier que de son physique.

(La Meuf @ cestlagene.com, 09/2009)

rnouch m [ʁnuʃ] (cités)

Bulle, Polizist. Lehnwort aus dem arabischen حنوش (ḥnūš — Nattern).

Nique la rnouch, nique la rnouch !

Fick die Bullen, fick die Bullen!

roberts pl [ʁobɛʁ]

Brüste.

Une paire de roberts qu’elle pouvait sortir de son corsage sans que ça devienne (...) la fonte des neiges.

(A. Boudard, Le Corbillard de Jules, 1979)

robico m [ʁobiko]

Wasserhahn.

Le café gourmand est très bien ! A 6,50 euros, il peut ! Si je reviens ici, je ne commanderai que ça et un verre d’eau du robico parce que la carafe de rosé de Provence de 50 cl à 16 euros, ça donne envie d’aller faire bouffer au bistrotier sa baisse de TVA à 5,5% non répercutée au client !

(Walrus @ canalblog.com, 09/2010)

robloche f [ʁoblɔʃ]

Titte.

— Monsieur Fafonse, pardonnez-moi, je ne suis pas tout à fait sûre de vous suivre...
— Bon, c’est laquelle de vos écrèmeuse qu’à les plus gros robloches ?

(Voltchitza @ doctissimo.fr, 11/2009)

rodave v [ʁodav] (cités)

Gucken, beobachten, entdecken. Aus dem Romani rodave (ich suche).

Quant aux misérables qui skinent leurs Montblanc en faux bic pour se donner un air peuple, je les rodave direct. Qu’on se le dise.

(deadK @ elise.ch, 07/2010)

rombière f [ʁɔ̃bjɛʁ]

Dame eines gewissen Alters, die durch ihre Ansprüche eher lächerlich wirkt.

Depuis Paris, je la file. Ou plutôt je le file. Les gnaces qui se baguenaudent déguisés en rombière ont toujours retenu mon attention…

(San-Antonio, Des clientes pour la morgue, 1953)

rond m [ʁɔ̃]

Geld, s. ronds.

La Fédération Française de Patinage ne peut rien faire pour ses champions, une fois qu’elle a payé tous les juges, elle n’a plus un rond.

(Didier Porte, Le fou du roi, 02/2004)

rond Adj [ʁɔ̃]

Besoffen.

J’étais rond comme une queue de pelle.

Ich war völlig blau.

rondelle f [ʁɔ̃dɛl]

After, Arschloch.

Alors les Marseillais ? Prêts à vous faire défoncer la rondelle ce soir ?

(edika @ nntpnews.info, 09/2009)

ronds pl [ʁɔ̃]

Geld.

Si les gens téléchargent c’est peut-être parce qu’ils n’ont plus de ronds.

Wenn die Leute runterladen liegt es vielleicht daran, dass sie keine Knete mehr haben.

(zimzag @ korben.info, 02/2010)

ronfle f [ʁɔ̃fl]

Schlaf.

S’il falloit dormir, il n’auroit que de la ronfle.

(Nicolas de Cholières, Les Après disnées du Seigneur de Cholières, 1587)

rongeur m [ʁɔ̃ʒœʁ]

Parkomat.

Il faut que j’aille mettre une pièce dans le rongeur.

roploplos pl [ʁoploplo]

Titten, Brüste.

Pourquoi quand on a nos ragnagnas on a mal aux roploplos ?

(Ombre solaire @ yahoo.com, 05/2010)

rosbif adj und m [ʁɔsbif]

Engländer, englisch.

Comme on cause rosbif, elle entrave ballepeau.

Da wir englisch reden rafft sie nichts.

(San-Antonio, Ça mange pas de pain, 1970)

rossignol m [ʁosiɲol]

Dietrich, Werkzeug zum Öffnen von Schlössern.

Plus sérieusement, il est rare que les portails aient des serrures de haute sécurité. Un serrurier doit facilement l’ouvrir sans dégâts avec son jeu de rossignols.

(Filochard @ fr.rec.bricolage, 06/2011)

roteuse f [ʁotøz]

Flasche Schampus.

L’homme demande alors au serveur de déposer sur la table de cette femme une bouteille du champagne le plus cher qu’il ait en réserve. Si elle accepte la bouteille de roteuse, se dit-il, ce sera une bonne entrée en matière.

(L’anti fadas @ midiblogs.com, 01/2007)

rotonde f [ʁotɔ̃d]

Schädel, Birne.

On a des pensées primesautières plein la rotonde. On cherche à piger. On pige.

Wir haben die Birne voll von frühlingshaften Gedanken. Wir versuchen zu kapieren. Wir kapieren.

(San-Antonio, Valsez, poufiasses, 1989)

roubignoles f [ʁubiɲɔl]

Eier, Hoden.

— Excellent, mais votre menu de réveillon, je m’en contrebats les roubignoles.

(San-Antonio, Ça sent le sapin !, 2010)

Un petit coup dans les roubignoles et tous les autres soucis s’envolent.

Ein Schlag in die Eier und alle anderen Sorgen verfliegen.

rouillarde f [ʁujaʁd]

Flasche (veraltert).

Ça devait bien faire 20 ans qu’ils ne s’étaient pas trouvés tous les quatre autour d’une rouillarde. Alors vas-y qu’ça parle de gonzesses et de souvenirs en tous genres pendant une bonne heure.

(Charles @ slow-show.com, 12/2010)

rouille f [ʁuj]

Flasche Rotwein.

Soulagé, Béru éteint ses angoisses avec une deuxième boutanche de rouille.

Erleichtet löscht Béru seine Gewissensbisse mit einer zweite Pulle Rotwein.

(San-Antonio, L’histoire de France vue par San-Antonio, 1964)

roupane f [ʁupan]

Rock.

Elle en connaissait pas un broque question musique, mais quand elle jouait de la guitare, Rue Saint Denis, le valseur en tango, la mini roupane à marée haute, tous les mâles, des voyous au demi-sel, en passant par les michetons, avait le popaul qui marquait la mesure.

(Albert Septmonin)

roupettes f [ʁupɛt]

Hoden. Vermutlich eine Verformung von roupille (Lumpen), das wiederum über das spanische ropilla (Lumpen, Verniedlichung von ropa, Kleidung) aus einer germanischen Sprache stammt (vgl. gotisch *raupa).

Tu as beau avoir le cul, les roupettes et ce qu’il te reste de kiki propres, tes idées puent la merde de ce monde qui crève du manque d’amour et de respect.

(Libération, 09/1984)

roupiller v [ʁupije]

Schlafen.

Au point où elle en est, elle roupillerait sur la plate-forme d’une fusée interplanétaire ou sur l’épaule d’un lépreux. J’ai pitié.

(San-Antonio, San-Antonio chez les « gones », 1962)

roupillon m [ʁupijɔ̃]

Schläfchen, Schlaf.

La sieste fait aussi parti de la culture du sud-est asiatique. Les Thais, les Laos ou les Cambodgiens ne sont pas choqués si en arrivant chez eux vous vous installez pour un roupillon.

(mian @ lemonde.fr, 05/2009)

rouquin m [ʁukɛ̃]

Rotwein.

Le gros caresse le col de sa boutanche de rouquin.

Der Dicke streichelt den Hals seiner Rotweinpulle.

(San-Antonio, La fin des haricots, 1961)

rousse f [ʁus]

Bullerei, Polizei. Abkürzung von roussin, das sich wiederum von roux (rothaarig) ableitet. Vorurteile setzten ursprünglich Rothaarige mit potentiellen Verrätern gleich, die Bedeutung entwickelte sich dann zu Informant der Polizei und später Polizei selbst.

Je suis directeur de la Rousse, monsieur Constaman.

Ich bin Polizeidirektor, Herr Constaman.

(San-Antonio, Al Capote, 1992)

roussin m [ʁusɛ̃]

Polizist, Informant (veraltert).

À contrecœur, le roussin Paul Morbier rengaina son revolver et appela ses responsables pour rendre compte de cette rencontre rocambolesque.

(jeuxonline.info, 02/2009)

roustons m [ʁustɔ̃]

Hoden. Aus der Mundart des Languedocs.

Votre main, doucement chatouille ses roustons,
Tandis qu’il vous pelote et vous prend les tétons.

(L. Protat)

roxer v [ʁɔkse]

Geil oder angesagt sein. Abgeiltet vom englischen Ausdruck (this) rocks.

La sncf — ça roxe.

(tisiphone @ jeun.fr, 02/2007)

royco (maison ~) f [mɛzɔ̃ ʁwako]

Polizei.

Je me fais cueillir à la sortie d’une belle ligne droite. La maison Royco est planquée dans un coin, ils sont deux dans le comité d’accueil. [...]
— Gendarmerie nationale bonjour, papiers du véhicule et permis de conduire s’il vous plait !

(Ysa @ blogspot.com, 08/2009)

ruban m [ʁybɑ̃]

Prostitution.

Casque d’Or, donc, raconte dans ces pages, du haut de ses 23 ans, et avec la gouaille de cette époque, ses amours, sur fond de « ruban », comme on appelle alors le trottoir.

(SeptVilles @ wordpress.com, 07/2011)

ruskof, russkof m [ʁyskɔf]

Iwan, Russe.

On se défendait assez bien pour baragouiner le ruskof.

Wir haben es einigermaßen hingekriegt russisch zu labern.

(A. Sergent, Je suis un mauvais garçon, 1946)


Putain de Scheisse! das BuchFacebook