по-русски
StartseiteA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLinks

Kontakt

Zufälliges Wort

Putain de Scheiße
Putain de Scheisse!
das Buch


Hat das Wörterbuch Ihnen gefallen ? Ihre Spende hilft, die Webseite online zu halten:


Facebook


Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Allemand-français
Argot-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

L

lachave (se ~) v [sə laʃav]

Abhauen, verduften. Verformung von se natchaver.

On se latchave quand on voit les gadjos.

(gadjo_chero @ latelelibre.fr, 11/2009)

lâcher une caisse v [lɑʃe yn kɛs]

Furzen.

Aujourd’hui au bureau j’avais le cul moisi. J’ai pas arréter de lacher des caisses. Mais pas des bruyantes, des sournoises qui sentent la mort.

Heute hatte ich im Büro einen muffigen Hintern. Ich habe durchgehend gefurzt. Nicht laut sondern hinterfotzig mit Mordsgestank.

(Jolaventur @ canardpc.com, 10/2010)

lâcheur m [lɑʃœʁ]

Unzuverlässige Person, treulose Tomate.

Le lâcheur est la lorette de l’amitié.

(A. Scholl, 1858)

lacsé m [lakse] (louchébem)

Zehn (Francs oder Euro).

Je tire cinq lacsés de mon crapaud et, pudiquement, je les dépose sur la table.

Ich hole fünf Zehner aus meiner Brieftasche und lege sie verschämt auf den Tisch.

(San-Antonio, La tombola des voyous, 1957)

laisser en plan v [lɛse ɑ̃ plɑ̃]

Verlassen.

Il est 10h30, je dois laisser en plan ma lessive, mettre des vêtements qui ne craignent pas trop et attraper vite fait une banane et un bout de pain pour le midi !

(Aureliegt @ canalblog.com, 08/2010)

lame f [lam]

Messer („Klinge“).

Par contre, les hommes sont tous en veste malgré la chaleur et ça rigole pas avec leur djambia : il y a avait un jeune qui n’avançait pas assez vite avec sa brouette, un mec sort sa lame et lui crève le pneu ! Bon, ok ! J’ai bien compris, je ne reste pas au milieu du chemin...

(Surledep @ travelpod.com, 09/2006)

lampion m [lɑ̃pjɔ̃]

Auge.

Il a fait feu. Dans sa ligne de mire, ce n’était pas un oiseau mais un autre viandard, équipé avec toutes les options. Surtout les yeux d’ailleurs, car il a pris la sauce de plombs dans les lampions.

(Taomugaia @ canalblog.com, 01/2009)

lance f [lɑ̃s]

Regen, Wasser.

La lance était gironde, on s’y biglait l’portrait,
Et la carpuche y chamboulait
Avec le broch’ton son vieux pote.

(Le héron, Fables de La Fontaine en argot)

lancequiner v [lɑ̃səkine]

1. Regnen; 2. Pieseln.

Certains hommes, ayant besoin de lancequiner, affectionnent les recoins sombres.

Manche Männer, die pullern müssen, bevorzugen dunkle Ecken.

(blogspot.com, 07/2008)

laranque m [laʁɑ̃k] (louchébem)

Vierzig. Entsprach früher zwei Francs (= Vierzig Sous).

Il y en avait pour près de trois thunes en pièces d’un laranque !...

Es ergab rund drei Fünfer in zwanzig-Groschen-Münzen!...

(Francis Carco, Les veillées du « Lapin agile », 1919)

larbin m [laʁbɛ̃]

Diener.

Le larbin est dégagé en touche et pique une tronche dans la tisane.

(San-Antonio, Fleur de nave vinaigrette, 1962)

Rien n’est pire pour ce pauvre Pujadas ! Déjà, entre « Youtube » et « Dailymotion », 200 000 personnes sont allées le voir se faire traiter de salaud et de larbin.

(pgcomminges @ wordpress.com, 10/2010)

lardeuss m [laʁdøs]

Mantel.

Sa bouille est pleine de taches blanches et son lardeuss couvert de plaques de pâte.

(Didier @ 20six.co.uk, 06/2005)

lardon m [laʁdɔ̃]

Blag, Kind.

Les parents sont bien fiers d’avoir produit un lardon (...) mais lorsqu’il s’agit de l’élever avec un peu d’intelligence, adieu !

Kinder sind stolz einen Blag gezeugt zu haben (...) aber sobald es darum geht es mit etwas Köpfchen zu erziehen ist keiner mehr da!

(Henry de Montherlant, Les Jeunes Filles, 1936)

Ce matin-là, je crois qu’on était le 25 novembre, mon lardon et ma belle-fille ont investi mon burlingue.

(San-Antonio, Ça sent le sapin !, 2010)

lardu m [laʁdy]

Bulle, Polizist.

Tu sais c’est cru, dans nos rues le respect s’est perdu,
Les lardus tuent et on dit que l’amour c’est pendu.

(LIM, Son sombre)

larfeuille m [laʁføj]

Brieftasche.

Un automobiliste dépose une plainte au commissariat de Chicago, USA. Sa voiture a été fracturée et on lui a volé sa carte de crédit qui était à l’intérieur. Oui, bon, ça arrive à tout le monde d’oublier son larfeuille sur la banquette arrière ou son sac au pied du siège passager, le temps d’aller chercher un truc, faire un machin, ou dire bonjour à bidule.

(Cédric Gasperini @ gamalive.com, 08/2010)

larfouillet m [laʁfujɛ]

Brieftasche.

Bien sûr, l’ennui, c’est que si vous perdez votre larfouillet dans la rue, vous n’avez pas une chance sur dix qu’on vous le rapporte !

Natürlich, das blöde ist aber, dass wenn man seine Brieftasche auf der Straße verliert, man keine Chance von zehn hat, sie wieder zu kriegen!

(Narcipat @ over-blog.com, 12/2009)

larguer v [laʁge]

Verlassen.
Etre largué: verloren sein, nichts mehr verstehen.
Se faire larguer: vom Partner verlassen werden.

Aujourd’hui, mon copain m’a menacée de me larguer. Motif : il en a marre que je pleure à chaque fois qu’il m’annonce qu’il m’a encore trompée.

(VDM, 10/2008)

lascar m [laskaʁ]

1. Typ, Kerl; 2. Witzbold, Kleinkrimineller. Lehnwort aus dem Arabischen (العسكر al askar — Soldatentrupp).

A-t-il du toupet, le vieux Lascar ! dit l’invalide dans son langage pittoresque.

Ist der frech, das alte Schlitzohr! sagte der Kriegsversehrte in seiner farbenfrohe Sprache.

(Honoré de Balzac)

lassui Pronomen [lasɥi]

Dieser, der, er. Verlan von celui-là.

Ceci dit, dans le genre crétin, en ce moment j’entends Jean Marc Barr partout, il tient aussi un bonne couche lassui...

(Vincent David @ fr.rec.cinema.discussion, 12/1999)

latqué m [latke] (louchébem)

Vier.

Faire l’aumône de 20 centimes : File-lui un latqué.

(Émile Chautard, La vie étrange de l’argot, 1931)

latte f [lat]

Bein.
Un coup de latte: удар ногой.

Il s’est pris un coup de latte dans les burnes.

Er wurde in die Eier getreten.

Un coup de latte à cet endroit fait plus de mal qu’un coup à l’amour-propre...

(San-Antonio, Au suivant de ces messieurs, 1957)

latter v [late]

Treten.

Perso je m’inquiétais du fait qu’il est souvent très timide avec les inconnus/gens non proches, et donc je me demandais si par hasard il ne subissait pas des assauts de ses petits camarades (vous savez la peur irrationelle des parents qui ont peur que leur enfant se fasse latter).

(Cable @ planeteblog.com, 04/2011)

laubé Adj [lobe] (louchébem)

Schön.

— Il n’est pas laubé le roi de France ! S’il me fait des chiares on va au désastre, car ce seront des enfants de Hutin !

(San-Antonio, L’histoire de France vue par San-Antonio, 1964)

lavasse [lavas]

Warmduscher, Weichei.

Mais, avec le soutien de son roi, il triompha de toutes les difficultés et déjoua tous les complots. Ah ! ce n’était pas une lavasse.

Aber mit der Unterstützung seines Königs kam er aus allen Schwierigkeiten als Sieger hervor und durchkreuzte alle Verschwörungen. Ach! er war kein Weichei.

(San-Antonio, L’histoire de France vue par San-Antonio, 1964)

lavedu m [lavədy]

Typ, Macker.

Il était impossible de l’intercepter, ce lavedu... Il n’y avait qu’à la sortie.

Es war unmöglichen diesen Wichser zu schnappen... Nur am Ausgang.

(Guy Richart @ live.com, 10/2006)

lavette f [lavɛt]

Waschlappen, Weichei.

Croyez-moi, si on avait le choix, bien au fond de nous, la plupart des femmes désirent que leur mari soit une lavette en face d’elle. Elles n’aiment pas le mot, ou ce qu’il signifie, mais j’ai rencontré très peu de femmes qui n’aiment pas avoir un mari obéissant.

(LO @ over-blog.com, 04/2006)

lèche-bottes m [lɛʃ-bot]

Schleimer.

Enfin, je voudrait attirer votre attention sur tous les lèche-bottes et lèche-cul qui fréquentent les administrations, les gouvernements et lieux de pouvoir, les hautes sphères d’entreprises, dans le but de se voir monter (c’est le cas de le dire) d’un échelon au moins afin d’obtenir les rémunérations et les privilèges attachés à la fonction. Ne sont ils pas les vrais prostitués(ées) de nos sociétés dites développées ?

(cochise fr @ web-libre.org, 01/2009)

lèche-cul m [lɛʃ-ky]

Arschkriecher.

Quand les lèche-culs présidentiels Jean-Luc Hees et Philippe Val parlent de « petits tyrans »... de qui parlent-ils ? Le seul à souffrir dans cette affaire, c’est l’auditeur de France Inter qui perd deux moments de rigolade irrévérencieuse.

Wenn die präsidialen Arschkriecher Jean-Luc Hees und Philippe Val von „kleinen Tyrannen“ reden... wen meinen sie? Der einziger, der in dieser Sache zu leiden hat, ist der Zuhörer von France-Inter der zwei unehrerbietige Lachmomente verliert.

(libertesinternets @ wordpress.com, 06/2010)

lemmefuche f [lɛmfyʃ] (louchébem)

Frau.

Mais gaffe, on ne fait que regarder car on ne touche pas à la « lemmefuche du latronpem ».

(Tata Powers 66 @ conceptbb.com, 04/2009)

lerch Adj [lɛʁʃ] (louchébem)

Teuer, viel.

Y passe pas lerch de treppe, tu vas pas dérouiller !

leudé m [løde] (louchébem)

Zwei.

File-moi deux ciguës ; en largonjinbsp;: Lilfeme loimic leudé ligcé.

(Aristide Bruant, L’argot au XXe siècle, 1901)

lever le coude v [leve lə kud]

Trinken, „den Ellenbogen heben“.

Ça n’a pas d’ordre, ça aime trop à lever le coude.

Das kennt keine Ordnung, das liebt zu sehr das Saufen.

(Alexandre Privat d’Anglemont)

levrette f [ləvʁɛt]

Hündchenstellung („Windhündin“).

Aujourd’hui, j’entends des hurlements provenant de la chambre de ma mère. Effrayé, je saute hors du lit, attrape la première chose qui me tombe sous la main et cours vers l’origine des cris. Je hurle en ouvrant la porte et lance... une boîte de crayons dans la tête de ma mère en position levrette.

(VDM, 04/2010)

Prendre en levrette: in der Hündchenstellung Geschlechtsverkehr haben.

lézard m [lezaʁ]

Problem, Schwierigkeit. Nur in der Redewendung: Y’a pas de lézards — alles Paletti. Eigentlich „Eidechse“.

Avant de vous en faire part, j’ai attendu que mon épouse l’utilise plusieurs fois pour voir comment ça fonctionnait, s’il n’y avait pas de lézard ou d’arnaque.

(Bof @ routard.com, 09/2010)

licebroquer v [lisəbʁoke]

Pinkeln, Pullern.

Et comment mes deux monstres parviennent-ils à licebroquer trois litres d’urine à eux deux, dans la foulée ?

Und wie schaffen es meine zwei Monster zusammen drei Liter Urin zu pullern

(San-Antonio, Bons baisers où tu sais, 1987)

licher v [liʃe]

Trinken.

Dans quel guindale faut-il licher l’roteux ? Flûte ou coupe ?

(Jean Daron @ blogspot.com, 12/2010)

lichetrogner v [liʃtʁɔɲe]

Saufen, trinken.

J’ai lichetrogné que deux Ricards et deux kils de rouge à mon dernier repas pour pas paniquer l’alcove-tête des gendarmes au cas qu’on aurait un accrochage en cours de route.

Ich habe nur zwei Gläser Pastis und zwei Flaschen Rotwein zu meinem letzten Mahl gekippt, um das Alkometer der Gendarmen nicht durcheinander zu bringen, falls wir auf dem Weg einen Unfall hätten.

(San-Antonio, Ça mange pas de pain, 1970)

ligoter v [ligote]

Lesen.

Je déjeune en ligotant le baveux du morning. Je fais du rififi en Suisse, je vous le dis. Trois colonnes à la une...

(San-Antonio, Au suivant de ces messieurs, 1957)

limace f [limas]

Hemd.

Je parle de Russie. À Leningrad, autour des hôtels, en touriste, c’est à qui vous rachètera des pieds à la tête, de votre limace au doulos.

Ich rede von Russland. In Leningrad, um die Hotels, als Tourist, ist ein Wettbewerb, wer einem alles von Fuß bis Kopf, von Hemd bis Hut abkauft.

(Louis-Ferdinand Céline, Mea Culpa, 1936)

limage m [limaʒ]

Fick, Geschlechtsverkehr.

L’avantage de ces bacs mortuaires, c’est qu’ils coulissent à volonté et que t’arrives à leur imprimer le rythme de ton coup de reins. Une assistance précieuse au limage, crois-moi.

(San-Antonio, Ça sent le sapin !, 2010)

limer v [lime]

Ficken („feilen“).

L’étudiant limant encore, pour l’acquit de sa conscience, car il ne bande plus aussi raide.

(H. Monnier)

limouille f [limuj]

Hemd.

Les heures passent, vous êtes toujours dans la poussière qui volète autour de vous. Peu vous chaut, vous n’avez pas mis de chemise blanche mais une vieille limouille de circonstance.

Die Stunden vergehen und sie sind immer noch im Staub, der um sie rumfliegt. Es macht ihnen nichts aus, sie haben kein weißes Hemd angezogen, sondern ein den Umständen entsprechendes altes Hemdchen.

(Le Tenancier @ blogspot.com, 06/2008)

lingre m [lɛ̃gʁ]

Messer.

Le lingre est tout simplement un couteau de Langres, ville célèbre pour son industrie de la coutellerie.

(Ellen Constans, Jean-Claude Vareille, Crime et châtiment dans le roman populaire de langue française du XIXe siècle, 1992)

lingue f [lɛ̃g]

Messer.

73 coups de lingue ça ne monte pas jusqu’au cerveau d’un psychiatre, c’est comme ça. En comptant 4 ou 5 secondes par coup on n’arrive pourtant autour de 5 minutes d’acharnement absolu. C’est terriblement long pour un instant d’égarement.

(hopla @ over-blog.net, 10/2011)

linguer v [lɛ̃ge]

Mit dem Messer abstechen.

Sarkozy les a transformés en « hommes de mains » ; il compte sur eux pour « linguer une fois pour toutes », « dessouder définitivement Bayrou qui ne sait même plus où il habite », comme il l’a dit à ses « troupes ».

Sarkozy hat sie zu Handlanger gemacht;er rechnet mit ihnen um ihn ein und für allemal abzustechen, um Bayrou abzumurksen, das er nicht weiß, wo er wohnt, wie er seinen Truppen gesagt hat.

(danielriot.com, 05/2007)

linqcé m [lɛ̃qse] (louchébem)

Fünf.

L’argot au XXe siècle reprend ces argotismes et en recense d’autres formés pareillement, notamment dans le domaine des nombres et surtout à propos d’argent : leuxdé, leudé ou leuxdré (deux), linqcé (cinq), lixdré ou lidré (dix)...

(Denis Delaplace, Bruant et l’argotographie française, 1901)

linvé m [lɛ̃ve] (louchébem)

Zwanzig.

Songez, deux sigues d’entrée par personne et un sigue pour les habitués, pas un linve de moins et l’escalier toujours plein.

(Jean Lorrain, La maison Philibert, 1904)

liquette f [likɛt]

Hemd.

C’est une liquette que j’aime porter au printemps, cette année ce sera avec du style marin, tendance oblige...

(Sylvie @ blogspot.com, 04/2010)

litron m [litʁɔ̃]

Liter (bzw. Flasche) Wein. Ursprünglich ein Maß, das einem sechszehntel Boisseau (= 0,8 l) entspricht.

La maîtresse de céans va quérir deux verres, une carafe de flotte et un litron de grenadine.

Die Herrin des Hauses geht zwei Gläser, eine Karaffe Wasser und einen Liter Granatapfelsirup holen.

(R. Queneau, Zazie, 1959)

locdu m [lokdy]

Macker, verachtete Person.

Vous aimez, vous, les locdues façon bas-bleus qui vous expliquent le ressort secret de leur âme au moment où vous leur faites le coup du garde-champêtre amoureux ?

(San-Antonio, La tombola des voyous, 1957)

loches pl [lɔʃ]

Brüste, Titten.

Comme quoi, une belle paire de loches, ça ne suffit pas !...

(Alexis Boutévillain @ letoutinfos.com, 05/2011)

loilpé (à ~) Adv [a lwalpe] (louchébem)

Nackt.

Ça y est, encore deux semi-reptations de la greluse et la voici complètement à loilpé.

Es ist soweit, noch zwei Halbdrehungen der Schnecke und sie ist ganz nackig.

(San-Antonio, Princesse Patte-en-l’air, 1990)

loitré m [lwatʁe] (louchébem)

Drei.

l ya ausssi en argot des joueurs : la jetée (mise sur le tapis vert) et en argot classique : le leude (2 sous), loitré (3 sous), laqdé (4 sous), linqsé (5 sous), lidré (10 sous), linvé (20, sous), dollar (5 francs), livre (100 francs).

(Bulletin folklorique d’Île-de-France, 1956)

lolos pl [lolo]

Brüste, Titten.

Elle est tellement divine
Qu’on peut tout imaginer
Mais il ne faut pas toucher
Ses petits lolos
Jolis lolos...

(Daniel Balavoine, Les petits lolos, 1983)

loncher v [lɔ̃ʃe]

Ficken.

UberTrader : Bobonne est fachée parce que je passe trop de temps en face de l’ordinateur. Il faut que je m’occupe d’elle, lui parle, la sorte.
Hagar du Nord : Mais non. Tu te fais des idées. Faut juste la loncher superbement. On peut t’aider ?

(fr.misc.finance, 03/2001)

lopette f [lopɛt]

Warmduscher, Weichei.

Le socialiste explique qu’il ne faudrait pas que ça aille trop loin, cette lopette, et le bureaucrate commence à se demander si il va tenir ses troupes comme les dernières fois...

(CSP @ blogspot.com, 10/2010)

loquer v [loke]

Anziehen, tragen.

J’avise un grand noir loqué d’un jogging blanc.

Ich erblicke einen großen Schwarzen in weißem Jogginganzug.

(San-Antonio, Al Capote, 1992)

loto m [loto]

Auge.

Bon, et bien ce sont mes lotos qui faiblissent : autant pour moi.

(pyc @ forum-olympus-france.com, 07/2010)

loucedé (en ~) Adv [ɑ̃ lusede] (louchébem)

Unauffällig.

Laisse moi à nouveau te féliciter pour le choix de tes deux nouvelles serveuses. Tu trouveras ci-joint la photo que j’ai prise en loucédé hier soir.

Lass mich dich erneut für die Auswahl deiner zwei neuen Kellnerinnen beglückwünschen. Anbei findest Du das Foto, das ich gestern heimlich gemacht habe.

(Nicolas @ blogspot.com, 07/2010)

louche f [luʃ]

Hand („Kelle“).

Ces messieurs me serrent la louche comme si j’étais un ami.

Diese Herren geben mir die Hand, als wäre ich ein Freund.

(San-Antonio, C’est mort et ça ne sait pas !, 1955)

louchébem m [luʃebɛm] (louchébem)

Fleischer.

Le mot boucher, qui se prononce habituellement louchébaime, peut aussi être terminé par oque ou ique.

(Gustave-Armand Rossignol, Dictionnaire d’argot, 1901)

louf Adj [luf] (louchébem)

Verrückt. Synonym: loufoque. Beide Wörter sind Verformungen von fou.

Quand y parle de s’barrer
Sa mère lui dit qu’il est louf’
Qu’il est même pas marié
Qu’ses gonzesses sont des pouffes.

(Renaud, La mère à Titi, 1988)

loufer v [lufe]

Furzen.

Un gros pet brutal succède à un grand pet sauvage... j’arrête pas de loufer ce soir.

(007ronaldino @ aufeminin.com, 11/2006)

loufiat m [lufja]

Diener, Kellner.

Comme un loufiat passait d’aventure, Fédor Balanovitch lui dit : − Pour moi, ce sera un jus de bière.

Da ein Kellner zufällig vorbeikam sagte Fedor Balanowitsch ihm: — Für mich bitte eine Hopfenblütenschale.

(Raymond Queneau, Zazie, 1959)

louffe f [luf]

Furz.

— C’est déjà bien ! s’est réjoui le Gravos. Figurez-vousse que je viens d’acheter un recycleur de louffes.
— C’est quoi, ça ? a réagi ma bru, toujours friande de nouvelles technologies.
Béru a frissonné du groin :
— Je sais pas trop… Mais l’principute, c’est que dès que j’lâche une perle, elle est aussitôte aspirée dans la bécane.

(San-Antonio, Ça sent le sapin !, 2010)

louise f [luiz]

Furz.

Chose curieuse, je perçois de la lumière, des rires, des bruits, notamment celui d’un rot phénoménal. Pour ne pas être en reste, l’un des occupants se met à craquer une louise.

Merkwürdigerweise erkenne ich Licht, Gelächter, Geräusche, insbesondere einen denkwürdigen Rülpser. Um nicht das Nachsehen zu haben fängt einer der Bewohner an zu furzen.

(San-Antonio, Princesse Patte-en-l’air, 1990)

louper v [lupe]

Verpassen, versemmeln.

Petit-Pouce estima qu’il était de son intérêt de coller aux chausses du grand patron afin de ne pas louper le coche.

(Raymond Queneau, Pierrot mon ami, 1942)

loupiote f [lupjot]

Licht, Lampe.

Il est Trébeau le Tréport dans la clarté mi-sombre du soir. Les lumières des réverbères et une loupiote verte se mirent dans l’eau.

(Claude @ blogspot.com, 08/2010)

lourd Adj [luʁ]

Penetrant, nervig.

Par exemple toi l’auteur t’es lourd avec ton topic à la con.

(Awake565 @ jeuxvideo.com, 01/2011)

lourde f [luʁd]

Tür.

— Dans le temps, si on t’avait foutu à la lourde chaque fois que t’as fait des conneries, t’aurais passé ta vie dehors.

— Hätte man dich früher bei jedem Scheiß, denn du angestellt hast, rausgeworfen dann hättest du dein Leben draußen verbracht.

(Michel Audiard, Le rouge est mis, 1957)

lourder v [luʁde]

Feuern, entlassen.

Debrahlee Lorenzana est trop sexy pour bosser dans une banque. (...) Après lui avoir demandé de porter des tailleurs moins cintrés et des pulls moins moulants, les cadres de la firme ont préféré la lourder.

(Daniel de Almeida @ fluctuat.net, 06/2010)

lucarnes pl [lykaʁn]

Augen („Luke“).

C’est ce qu’on appelle « faire les yeux ronds » ! Impressionnant quand même la taille de ses « lucarnes » par rapport à la taille de son corps.

(Lavanthym @ flickr.com, 07/2009)


Putain de Scheisse! das BuchFacebook