AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Morne

Morne

(anon., 1827) : Mouton, brebis.

(Bras-de-Fer, 1829) : Mouton (Vidocq). — Du vieux mot moraine : laine. V. Du Cange.

(Halbert, 1849) : Mouton. — Mornier, berger.

(Larchey, 1865) : Mouton. Mornante, bergerie.

(Delvau, 1867) : s. f. Brebis, mouton. On dit aussi Morné, ou plutôt mort-né, qui est la véritable orthographe, parce que c’est la véritable étymologie du mot.

(Rigaud, 1881) : Bouchée.

(La Rue, 1894) : Bouchée.

Mornée

(Halbert, 1849) : Bouche, bouchée, — dans l’ancien argot.

(Delvau, 1867) : s. f. Bouchée.

(La Rue, 1894) : Berger.

Mornée, mornos

(Rigaud, 1881) : Gifle.
— Je vais te plaquer une morniffle sur la hure si tu m’emmerdes longtemps (Argot du peuple). V. Giroflée à cinq feuilles.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique