AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Figure

Figure

(d’Hautel, 1808) : Faire figure. Avoir de la représentation dans le monde ; y paroître avec éclat.
Faire une triste figure. Pour dire, avoir de l’humeur, faire la moue, bouder.

(Delvau, 1867) : s. f. Tête de mouton, bonne pour le pot-au-feu, — dans l’argot des faubouriens. Demi-figure. Moitié de tête de mouton achetée chez le tripier.

(Rigaud, 1881) : Tête de veau dans le baquet du boucher.

(Rigaud, 1881) : Personne, individu. — Ce n’est pas pour ta figure, ce n’est pas pour toi. — C’est pour ma figure, c’est pour moi.

Figure (ma)

(Delvau, 1867) : pron. pers. Moi, ma personne, — dans le même argot [des faubouriens].

Figure à baignes

(Rossignol, 1901) : Celui qui a une physionomie antipathique a une figure à recevoir des baignes.

Figure à claque

(Merlin, 1888) : L’intendant, à cause de sa coiffure.

Figure à claques

(Virmaître, 1894) : Visage ingrat, pas précisément laid, mais antipathique de prime abord. Dans le peuple, tout individu qui ne vous regarde pas en face, franchement, comme on dit l’œil dans l’œil, est une figure à claques.
— Tiens, tu me dégoûtes, ta gueule appelle la claque (Argot du peuple).

Figure à hommes

(Rigaud, 1881) : Figure qui plaît aux hommes. C’est pour ces dames un excellent capital qui rapporte de bonnes rentes dans le monde de la galanterie.

Figure comme le cul d’un pauvre homme (avoir une)

(Rigaud, 1881) : Montrer un visage rouge, animé, pétillant de graisse et de santé. Des physionomistes ont, paraît-il, été jusqu’à observer que c’était au derrière des pauvres gens que se réfugiait la santé.

Figure d’écumoire

(Virmaître, 1894) : Homme affreusement grêlé (Argot du peuple). V. Poêle à marrons.

Figure de campagne

(Delvau, 1867) : s. f. Celle qu’on ne montre, ou plutôt qu on ne découvre, qu’à la campagne, au coin d’une haie bien fournie, ou à l’ombre d’un hêtre touffu, lorsqu’on se croit bien seul dans la nature. Argot du peuple. (V. Pleine lune et Visage.)

(Virmaître, 1894) : Faire ses nécessités en plein air. On comprend quelle figure est au vent (Argot du peuple).

Figure de culotte

(Rigaud, 1881) : Visage gros et rouge. — Délicate allusion au visage que cache la culotte.

Figure de papier maché

(Virmaître, 1894) : Personne sans couleur, aux joues creuses et à visage pâle. Le peuple, sans pitié, ne manque jamais d’employer cette expression pour un malheureux qui meurt de consomption.
— Il ne tient pas debout avec sa figure de papier mâché (Argot du peuple).

Figure de papier mâché

(Rossignol, 1901) : Avoir mauvaise mine.

Figure de prospérité

(Delvau, 1867) : s. f. Visage qui annonce la santé.

Figure de vesse

(Rigaud, 1881) : Figure pâle et boursouflée ; physionomie de chlorotique.

Figurement

(d’Hautel, 1808) : Pour dire face, visage.
Il a un drôle de figurement. Pour, un visage singulier et bizarre.

Figurer

(Raban et Saint-Hilaire, 1829) : Être au carcan.

(Delvau, 1867) : v. n. Paraître comme comparse sur un théâtre, à raison de vingt sous par soirée quand on est homme et pauvre, et pour rien quand on est femme et jolie.

(Delvau, 1867) : v. n. Être exposé au poteau d’infamie, — dans l’argot des voleurs, qui paraissent là comme des figurants sur un théâtre.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique