AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Couvert

Couvert

(d’Hautel, 1808) : Servir quelqu’un à plat couvert. Lui faire mystère de quelque chose ; le desservir secrètement.

Couvert de conseiller

(Delvau, 1867) : s. m. Couvert d’argent démarqué, — dans l’argot des voleurs. On dit de même Linge de conseiller pour linge volé et démarqué.

Couverte (battre la)

(Merlin, 1888) : Dormir ; se coucher. Faire une heure de couverte.

Couverte (faire passer à la)

(Merlin, 1888) : Berner. Genre de punition infligée par les soldats à un mauvais camarade, à un mouchard, à un voleur.

Couverte, couvrante

(Hayard, 1907) : Couverture.

Couverture

(Fustier, 1889) : Dans le jargon militaire, la couverture, mot tout récent, signifie l’ensemble des troupes et des ouvrages de fortification qui couvrent une frontière et sont destinés à soutenir un premier choc.

Surtout ne dites pas que le général Février a le commandement de la couverture.

(Figaro, mars 1887.)


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique