AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Entrez le mot à rechercher :
  Mots-clés Rechercher partout 


Inquiétudes dans les jambes (avoir)

(Rigaud, 1881) : Avoir envie d’administrer un coup de pied au derrière de quelqu’un ; le prévenir charitablement de l’envie qu’on a.

Jambes

(Merlin, 1888) : Sortir sur les jambes d’un autre. Rester à la caserne, consigné, ou collé au bloc. Autrefois, lorsqu’un vieux brisquard vous punissait, il ne manquait guère de dire : vous sortirez sur mes jambes, c’est-à-dire : je vous consigne et moi j’irai me promener.

Jambes de coq

(Delvau, 1867) : s. f. pl. Jambes maigres, — dans l’argot du peuple. Jambes en coton. Flageolantes comme le sont d’ordinaire celles des ivrognes, des poltrons et des convalescents. Jambes en manches de veste. Jambes arquées, disgracieuses.

Jambes de laine

(Virmaître, 1894) : Individu peu solide sur ses jambes. Quand un homme sort de l’hôpital, il a généralement des jambes de laine : il flageole. Autrefois on disait, pour exprimer la même image : jambes de coton (Argot du peuple). N.

Jambes en coton

(Rigaud, 1881) : Jambes faibles. — On a les jambes en coton lorsqu’on relève d’une longue maladie.

Jambes en l’air

(Delvau, 1867) : s. f. Potence, — dans l’argot des voleurs.

(Virmaître, 1894) : Potence. A. D. Il est vrai que le pendu a les jambes en l’air ; mais le peuple ne donne pas du tout le même sens à cette expression quand il dit : faire une partie de jambes en l’air. Généralement cette partie se joue sans témoins. Ce jeu est connu chez tous les peuples (Argot du peuple). N.

Jambes en manche de veste

(Virmaître, 1894) : Individu mal bâti, tordu, qui festonne en marchant (Argot du peuple). N.

Jouer des jambes

(Delvau, 1867) : v. a. S’enfuir, — dans l’argot des faubouriens.

Les jambes en manche de veste

(Rossignol, 1901) : Jambes tordues, mal faites.

Mettre les jambes en l’air

(Rossignol, 1901) : Faire tomber quelqu’un en se battant, c’est lui mettre les jambes en l’air ; on dit aussi faire une partie de jambes en l’air, ce qui veut dire rouscailler.

Prendre ses jambes à son cou

(Delvau, 1867) : Courir.

Tricoter des jambes

(Delvau, 1867) : v. n. Courir.

(Rigaud, 1881) : Danser ; se sauver.

(La Rue, 1894) : Danser. Se sauver.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique