AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Entrez le mot à rechercher :
  Mots-clés Rechercher partout 


Allumer des clairs

(La Rue, 1894) : Regarder avec attention.

Allumer ses clairs

(Delvau, 1867) : Regarder avec attention.

Clair

(d’Hautel, 1808) : Tu n’es pas fils de vitrier, on ne voit pas clair à travers ton corps. Locution métaphorique et plaisante pour dire à quelqu’un qui se met devant votre jour, qu’il s’en ôte, afin que l’on puisse voir clair.
C’est tout clair ; c’est clair et net. Expression adverbiale très-usitée dans la mauvaise conversation, et qui équivaut à c’est entendu, c’est évident ;rien n’est plus véritable.
Clair comme de l’eau trouble. Expression contradictoire, pour dire qu’une affaire est très-embrouillée.
Faire de l’eau claire. Prendre de la peine inutilement, faire de fausses démarches.

(Larchey, 1865) : Œil. — Allusion à l’éclat du regard.

Allumez vos clairs et remouchez.

Balzac.

(Rigaud, 1881) : Œil, — dans le jargon des voleurs. — Souffler ses clairs, dormir.

Clair comme de l’eau de boudin

(Virmaître, 1894) : Affaire obscure, enbrouillée. Mot à mot : aflaire ténébreuse. Allusion à la noirceur de l’eau qui sert aux charcutiers pour faire cuire le boudin (Argot du peuple). N.

Clairté

(Delvau, 1867) : s. f. Lumière, netteté, beauté, — dans l’argot du peuple, fidèle à l’étymologie (claricas) et à la tradition.

Parquoy s’ensuit qu’en toute claireté
Son nom reluyt et sa vertu pullule,

dit Clément Marot.

Éclairage

(Rigaud, 1881) : L’argent qu’on étale sur le tapis pour alimenter une partie s’appelle l’éclairage. — Les joueurs appellent éclairage au gaz l’apparition devant un joueur d’une très forte somme d’argent. Donnez-vous le coup ? Oui, mais où est l’éclairage.

Éclaircir

(d’Hautel, 1808) : Cette maison est bien éclaircie. Pour dire que bon nombre des personnes qui la composoient sont absens ou morts.
On dit d’un dissipateur, d’un prodigue, qui s’est ruiné par ses dépenses et ses déréglemens, qu’Il a éclairci son bien.

Éclairer

(d’Hautel, 1808) : La chandelle qui va devant éclaire mieux que celle qui va derrière. C’est-à dire, qu’il vaut mieux faire du bien de son vivant, que par testament après sa mort.

(Larchey, 1865) : Payer d’avance au jeu. — Mot à mot : faire luire (éclairer) sa monnaie.

C’est pas tout ça, l’faut éclairer. C’est six francs.

Monselet.

(Delvau, 1867) : v. n. Payer, — dans l’argot du peuple, qui sait, quand il le faut, montrer pièce d’or reluisante ou pièce d’argent toute battante neuve.

(Delvau, 1867) : v. n. Montrer qu’on a de l’argent pour parier, pour jouer ou pour faire des galanteries, — dans l’argot de Breda-Street.

(Rigaud, 1881) : Mettre l’argent sur le tapis, — dans le jargon des joueurs. — Payer d’avance, — dans le jargon des filles.

(La Rue, 1894) : Mettre l’argent sur le tapis de jeu. Payer d’avance.

(Virmaître, 1894) : Payer.
— C’est mon vieux qui tient le flambeau.
Mot à mot qui éclaire.

(Rossignol, 1901) : Donner, payer, rendre. Tu me dois 3 francs, éclaire ! As-tu éclairé la dépense ?

Il ne voulait pas me payer. Je l’ai forcé à éclairer.

(Hayard, 1907) : Payer.

Éclaireur

(Rigaud, 1881) : Compère du grec, chargé de dénicher des dupes. On le nomme également pisteur. La première des conditions pour faire un bon éclaireur et pour gagner des appointements convenables, c’est d’avoir de belles connaissances dans le monde.

(La Rue, 1894) : Le compère du grec ; il lui amène des clients.

Éclaireurs

(Rigaud, 1881) : Seins fiers comme Artaban qui font saillie sur le corsage, — dans le jargon des voyous. En v’là une paire d’éclaireurs solides au poste.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique