AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Entrez le mot à rechercher :
  Mots-clés Rechercher partout 


Balancer ses chasses

(Delvau, 1867) : v. a. Regarder ça et là, distraitement. Argot des voyous.

Basses-chasses

(France, 1907) : Les galères, telles qu’elles étaient autrefois quand les forçats ramaient. — Voir Bachasse.

Boiter des chasses

(Delvau, 1867) : v. n. Être borgne ou être affecté de strabisme, — dans l’argot des voleurs, qui se sont rencontrés ici dans la même image avec l’écrivain qui a dit le premier, à propos d’Ésope, qu’il louchait de l’épaule.

Chasses

(Clémens, 1840) : Yeux.

(un détenu, 1846) : Yeux.

(Virmaître, 1894) : Les yeux. On dit d’une femme qui pleure :
— Elle chie des yeux (Argot du peuple).

Châsses

(Rossignol, 1901) : Les yeux.

Chasses (les)

(M.D., 1844) : Les yeux.

Châsses (les)

(Hayard, 1907) : Les yeux.

Châsses, Châssis

(Rigaud, 1881) : Lunettes.

Chier des chasses

(Delvau, 1867) : Pleurer. Argot des voyous.

Coup de chasses

(Virmaître, 1894) : Coup d’œil. Système employé par certaines filles pour raccrocher les passants.
— Tu ne marches pas, as-tu vu ce coup de chasses ? (Argot du peuple).

Échalas, Échasses

(Rigaud, 1881) : Jambes longues et maigres.

Échalas, échasses

(La Rue, 1894) : Jambes maigres.

Échasses

(Delvau, 1867) : s. f. pl. Jambes fines, et même maigres. Argot du peuple.

Écosser les châsses

(Rossignol, 1901) : Est ce que l’on nomme le coup de la fourchette. Il consiste à enfoncer un doigt dans chaque œil et à retirer la prunelle de l’orbite : le châsse est écossé.

Lansquiner des chasses

(M.D., 1844) : Pleurer.

Monter aux châsses

(Rossignol, 1901) : Mentir.

As-tu fini ? Pour m’éprouver, tu veux monter des couleurs, belle Zaïre, mais cela ne va pas.

Decourcelle, 1840.

Pleuvoir des chasses

(Delvau, 1867) : v. n. Pleurer. Argot des faubouriens et des voleurs.

Sans chasses

(Larchey, 1865) : Aveugle. — Sans condé : Clandestinement, sans permission du condé. — Sans-cœur : Usurier. Sans-culotte : Républicain de 1793, dont les jambes dédaignaient les culottes courtes pour se perdre dans un large pantalon.

Allez-vous encore me traiter de sans-culotte ?

H. Monnier.

Vous voyez comme il méprise la sans-culotterie.

C. Desmoulins, 1790.

Sans-chasses

(Delvau, 1867) : s. m. Aveugle.

Trompe-chasses

(Delvau, 1867) : s. m. Peinture, tableau quelconque, — dans l’argot des voleurs.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique