AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Entrez le mot à rechercher :
  Mots-clés Rechercher partout 


Cab, cabe, cabot

France, 1894 : Chien. D’après Lorédan Larchey, ces mots seraient une contraction abrégée des deux mots : qui aboie. Les voleurs ont donné le nom de l’acte à l’acteur. Au lieu de dire le chien, ils ont dit : le qui aboie, et, en abrégeant : le qu’abe, le qu’abo. Le cab jaspine, le chien aboie. Cabot, en argot militaire, signifie caporal. C’est aussi l’apocope de cabotin.

Cabe

Fustier, 1889 : Élève de troisième année à l’École normale.

France, 1894 : Étudiant de troisième année à l’École Normale.

Cabe, cabot

Larchey, 1865 : Chien (Vidocq). — Contraction des deux mots : qui aboie. Les voleurs ont, comme toujours, donné le nom de l’acte à l’acteur. Au lieu de dire le chien, ils ont dit : le qui aboie, et en abrégeant : le qu’abe, le qu’abo. V. Calvin, Combre.

Cabeau

Clémens, 1840 : Chien.

Cabèche, caboche

Hayard, 1907 : Tête.

Cabelot

France, 1894 : Tabouret ; argot des canuts.

Cabermon

Delvau, 1866 : s. f. Cabaret, — dans l’argot des voleurs.

France, 1894 : Cabaret.

Cabermont

Larchey, 1865 : Cabaret (Vidocq). — Corruption de mot.

La Rue, 1894 : Cabaret.

Cabermont, Cabermuche

Rigaud, 1881 : Cabaret, — dans le jargon des voleurs.

Cabestan

Larchey, 1865 : Agent de police. — Comparaison de la corde qu’enroule le cabestan à celle avec laquelle l’agent garrotte les criminels (?). V. Macaron.

Delvau, 1866 : s. m. Officier de paix, — dans le même argot [des voleurs].

Rigaud, 1881 : Officier de paix.

La Rue, 1894 : Agent de police. Officier de paix.

Virmaître, 1894 : Officier de paix. Il fait virer ses sous-ordres (Argot des voleurs). V. Bricule.

France, 1894 : Officier de paix.

Caboche, Cabèce

Rigaud, 1881 : Forte tête. C’est la tête de l’homme intelligent. Une caboche à X, une tête à mathématiques.

D’un petit tonnerre de poche, Lui frêle toute la caboche.

(Scarron, Gigantomachie, chap. 5.)

Caboche, cabéche

La Rue, 1894 : Tête.

Macabé

La Rue, 1894 : Cadavre.

Macabées (case des)

Rigaud, 1881 : Cimetière. Mot à mot : maison des cadavres. — Le clou des macabées, la Morgue ; c’est-à-dire le Mont-de-Piété des cadavres, l’endroit où l’on met les cadavres en dépôt.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique