AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Entrez le mot à rechercher :
  Mots-clés Rechercher partout 


Attacher

(d’Hautel, 1808) : Où la chèvre est attachée, il faut qu’elle broute. Signifie proverbialement que quelle que soit la condition où l’on se trouve placé par le sort, il faut s’y soumettre sans murmure, et y demeurer constamment attaché.

Attacher le bidon

(Virmaître, 1894) : Dénoncer un camarade. Synonyme de remuer la casserole (Argot des voleurs).

Attacher un bidon

(France, 1907) : Dénoncer quelqu’un ; argot des voleurs. Le signaler à la police comme un chien à qui on accroche une casserole à la queue.

Attacher une gamelle

(Rossignol, 1901) : Promettre à un ami de passer la soirée avec lui et ne pas y rester est lui attacher une gamelle ; on dit aussi :

Je suis pressé, je m’en vais, je t’attache une gamelle.

Gamelle (en attacher une)

(Virmaître, 1894) : Quitter une femme avec laquelle on est collé, sans la prévenir. Rendre son tablier sans faire ses huit jours (Argot du peuple).

Gamelle (s’attacher une)

(Hayard, 1907) : S’enfuir.

Ne pas attacher son chien avec des saucisses

(Virmaître, 1894) : Avare. C’est une expression très populaire, superlatif de chien, grippe-sous. On ne peut rien dire plus d’un homme (Argot du peuple). N.

(Rossignol, 1901) : Être avare.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique