AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre

Facebook


Share


Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Entrez le mot à rechercher :
  Définition Rechercher partout 


Retapisser

Reconnaître.

Tapis

Café.

Tapis

s. m. Conversation, causerie, — dans l’argot des bourgeois. Être sur le tapis. Être l’objet d’une causerie, le sujet d’une conversation. Amuser le tapis. Distraire d’une préoccupation sérieuse par une causerie agréable.

Tapis

s. m. Cabaret, auberge, hôtel, — dans l’argot des voleurs, qui se servent là d’un vieux mot de la langue romane, tapinet (lieu secret), dont on a fait tapinois. Ils disent aussi Tapis franc, c’est-à dire Cabaret d’affranchis. Tapis de grives. Cantine de caserne. Tapis de malades. Cantine de prison. Tapis de refaite. Table d’hôte.

Tapis

Auberge, cabaret. — Tapis vert, table de jeu. — Tapis de grives, cantine militaire. Tapis de dégelés, la Morgue. Tapis de refaite, table d’hôte. Tapis bleu, le ciel.

Tapis

Cabaret. Tapissier, cabaretier.

Tapis

Débit où se réunissent les malfaiteurs.

Tapis (être au)

Ne plus avoir le sou pour jouer, regarder les autres jouer, — dans l’argot des vieux joueurs.

Quand nous voyons un homme au-dessous de toutes affaires, nous le disons estre réduit au tapis, manière de parler que nous empruntons aux joueurs.

(Pasquier, Recherches, liv. VIII, ch. 47.)

L’on en voit qui, de pauvres qu’ils ont esté, ou par procès, voyages ou guerres, sont au tapis.

(Brantôme, Vie des dames galantes.)

Tapis bleu

s. m. Paradis, — dans l’argot des faubouriens, qui voient par avance le dedans du ciel semblable au dehors.

Tapis brûle (le)

Expression de l’argot des joueurs, pour exciter quelqu’un à se mettre au jeu.

Tapis brûle (le)

Terme des joueurs lorsqu’ils ont hâte de commencer une partie.

Tapis de malades

Cantines des prisons (Argot des voleurs). V. Cargots.

Tapis de pied

s. m. Courtisan, — dans l’argot énergique du peuple, qui sait que les gens qui veulent parvenir essuient sans murmurer, de la part des gens parvenus, toutes les humiliations et toutes les mortifications. Il dit aussi Lèche-tout.

Tapis du commandant de place

Les fortifications.

Tapis franc

Maison de receleur.

Tapis franc

Maison rendez-vous des gens de mauvaise vie.

Tapis franc

Cabaret. — Franc fait allusion à la clientèle qui est composée d’affranchis ou voleurs. — Tapis est une abréviation du vieux mot tapinet : lieu caché. V. Roquefort. — V. Empoivrer, Crosser. — Tapis de refaite : Table d’hôte. — Tapis de malades : Cantine de prison. — Tapis de grives : Cantine de caserne. — Tapis vert : Prairie. — Tapissier : Cabaretier. V. Baptême, Ogre.

Tapis vert

s. m. Tripot, — dans l’argot des voleurs et des bourgeois. Jardiner sur le tapis vert. Jouer dans un tripot.

Tapis-franc

Cabaret du plus bas étage.

Tapis-vert

Café où se réunissent les voleurs.

Tapis, tapis d’endosse

Châle, dans le jargon des voleurs ; mot à mot : tapis pour le dos.

Tapissage

Arrestation.

Tapisserie

s. f. Femmes laides ou vieilles qu’on n’invite pas à danser, — dans l’argot des bourgeois. Faire tapisserie. Regarder faire, ou écouter parler les autres.

Tapisserie

Figurante du grand monde. — Femme que l’on invite pour faire nombre, femme que l’on n’invite jamais à danser. — Faire tapisserie.

Tapisserie

Femme que, dans un bal, personne n’invite à danser.

Tapisserie (avoir de la)

Avoir beaucoup de figures en main, — dans l’argot des joueurs.

Tapisserie (faire)

« Se dit par raillerie des femmes âgées qui au bal ne font plus que regarder danser. » — d’Hautel. — Rangées sur la banquette, le long du mur, elles font corps avec la tapisserie.

Tapissier

s. m. Cabaretier.

Tapissier, Orgue tapissier

Aubergiste, cabaretier, logeur. Tapissière, cabaretière, logeuse en garni.

User le tapis

Jouer très petit jeu. La variante est : Amuser le tapis.User ses bottes, faire des démarches souvent inutiles, aller d’un côté et de l’autre pour chercher de l’ouvrage. — User sa salive, parler beaucoup sans parvenir à persuader. — Ne pas avoir usé ses culottes sur les bancs du collège, être ignorant.


Argot classique, le livreFacebook