AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre

Facebook


Share


Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Entrez le mot à rechercher :
  Définition Rechercher partout 


Bath aux pommes

Tout ce qu’il y a de mieux, le nec plus ultra en toutes choses (Argot du peuple).

Bâton de sucre de pomme (le)

Le membre viril, — à cause de sa forme, de sa longueur et du goût sucré qu’il a en fondant de plaisir dans la bouche de la femme qui le suce.

Fillettes, qui mourez d’ennui
Et languissez dans la retraite,
Pour mieux dormir toute la nuit,
Il faut employer ma recette :
Si vous désirez un amant,
Si tout bas votre cœur le nomme,
À vos maux il faut un calmant…
Prenez bien vite, mon enfant,
Un bâton de sucre de pomme.

Dumoulin — Darcy.

Lardé aux pommes

Ragoût de pommes de terre au lard. — Un lardé aux pommes, une portion de pommes de terre au lard.

Au prix où sont les lardés aux pommes aux trente neuf marmites.

(Tam-Tam, du 6 juin 1880.)

Mangeur de pommes

s. m. Normand.

Pomme

s. f. Tête, — dans l’argot des faubouriens. Pomme de canne. Figure grotesque, physionomie bouffonne.

Pomme

Tête. Pomme de canne, visage laid.

Pomme

Tête, visage.

Pomme à vers

Fromage de Hollande.

Pomme d’Adam

s. f. Le cartilage thyroïde, — que le peuple regarde comme la marque de la pomme que le premier homme mangea dans le Paradis à l’instigation de la première femme, et dont un ou deux quartiers lui restèrent dans la gorge.

Pomme-à-vers

s. m. Fromage de Hollande, — dans l’argot des voleurs.

Pommé, ée

Excessif, exorbitant, remarquable. Bêtise pommée. Grande ou grosse bêtise. Cest pommé ! C’est réussi à souhait. L’expression ne date pas d’aujourd’hui, puisque je trouve dans le Tempérament (1755) :

Admirez le pouvoir de ce Dieu fou pommé :
Je l’adore et je meurs si je ne suis aimé.

Pommeler (se)

v. réfl. Grisonner.

Pommer marron

Prendre sur le fait.

Pommer-Marron

Prendre sur le fait, en flagrant délit.

Pommes

Les tétons.

Il montre aux regards de l’amour
Abricot mignon qui s’entr’ouvre,
Et plus haut deux pommes d’amour.

Félix.

Un beau bouquet de roses et de lis
Est au milieu de deux pommes d’albâtre.

Voltaire.

Quand tu frippais mes jupons,
Poussé par trent’-six rogommes,
N’t’ai-j’ pas fait trouver des pommes
Où tu n’cherchais qu’des chiffons ?

(Parnasse satyrique.)

Pommes (aux)

Très-bien. V. Ognons. — Nous ne savons si ce superlatif est causé par la folle passion des voyous parisiens pour les chaussons aux pommes, ou s’il faut y voir une locution plus âgée.

Le feu duc de Brissac (mort en 1651) aimoit tant les pommes de reinette que, pour bien louer quelque chose, il ajoutait toujours de reinette au bout, tellement qu’on lui ouït dire quelquefois : C’étoit un honnête homme de reinette.

Tallemant des Réaux.

Bath aux pommes : Bien (Lem. de Neuville).

J’ai mijoté pour ce numéro un petit éreintement aux pommes.

J. Rousseau.

Pommes (aux)

Bate aux pommes, Soigné. — Deux consommateurs, un habitué et un étranger, demandent, dans un café, chacun un bifteck, le premier aux pommes, le second naturel, nature, dans l’argot des restaurateurs. Le garçon chargé des commandes voie vers les cuisines et s’écrie d’une voix retentissante : « Deux biftecks, dont un aux pommes, soigné ! » Le mot fît fortune. C’est depuis ce jour qu’on dit : « Aux pommes », pour soigné.

Pommes (aux) !

Exclamation de l’argot des faubouriens, qui l’emploient comme superlatif de Bien, de Bon et de Beau. On dit aussi Bath aux pommes ! pour renchérir encore sur l’excellence d’une chose. Cette expression est l’aïeule des petits ognons et autres petits oiseaux en circulation à Paris.

Pommes (c’est comme des)

C’est inutile, ce n’est pas nécessaire, — dans l’argot du régiment. Variante : C’est comme des dattes.

S’en foutre comme un poisson d’une pomme

Se moquer de tout et de tous. Mettre l’opinion et le quand dira-t-on sous ses pieds (Argot du peuple).

Se sucer la pomme ou la poire

S’embrasser.

Suçage de pomme

Embrassade.

Sucer la pomme (se)

v. réfl. S’embrasser ; se bécotter. On dit aussi Se sucer le trognon.

Sucer la pomme (se)

S’embrasser.

Sucer la pomme (se)

S’embrasser. On dit ainsi fricassée de museaux.

Sucer la pomme (se)

S’embrasser. Allusion au moutard qui suce une pomme avant de la manger (Argot du peuple). N.

Suceur, Suceuse de pomme

Celui, celle qui embrasse fréquemment, qui a la manie d’embrasser.

Sucre de pomme

Pince qui sert à fracturer les portes.
— Avant de cavaler assure-toi que ton sucre de pomme pourra pessigner la lourde (Argot des voleurs). N.

Sucre de pomme

Pince en fer à l’usage des voleurs pour fracturer les portes.

Sucre de pomme

Pince-monseigneur.

Trou aux pommes de terre

s. m. La bouche, — dans l’argot des faubouriens. C’est la même expression que celle des ouvriers anglais : Potatoe trap.

Trou aux pommes de terre

La bouche (Argot du peuple).


Argot classique, le livreFacebook