AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre

Facebook


Share


Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Entrez le mot à rechercher :
  Définition Rechercher partout 


Aller sur une jambe (ne pas s’en)

Boire un second verre ou une seconde bouteille, — dans l’argot des ouvriers, qui ont une manière à eux de marcher et de faire marcher les gens.

Faire une belle jambe

Ne servir à rien, — dans l’argot du peuple, qui emploie cette expression ironiquement et à propos de n’importe quoi. Ça lui fait une belle jambe ! La « Belle Heaulmière » de François Villon disait dans le même sens : J’en suis bien plus grasse !

Inquiétudes dans les jambes (avoir)

Avoir envie d’administrer un coup de pied au derrière de quelqu’un ; le prévenir charitablement de l’envie qu’on a.

Jambe

La pine, qu’on appelle aussi la troisième jambe.

Ah ! Monsieur, que vous avez une belle jambe ! — Laquelle donc, Madame !… répliquait Arnal, en donnant a entendre qu’il ne s’agissait ni de la droite, ni de la gauche.

Jambe (faire une belle), rendre la jambe mieux faite

Donner un avantage illusoire.

Tu as maudit ton père de t’avoir abandonné ? — Ça m’aurait fait une belle jambe.

E. Sue.

Jambe (la)

Pour dire à quelqu’un : laisses-moi, tu me rases, tu m’ennuies, ou tais-toi, en voila assez, on dit : la Jambe, fiche-nous la paix.

Jambe (s’en aller sur une)

Ne pas redoubler une tournée chez le marchand de vin. — Se contenter d’un verre de vin sur le comptoir, quand on est avec des amis.

Jambe de vin

s. f. Ivresse, — dans l’argot du peuple. Faire jambe de vin. Boire à tire-larigot.

Jambe en l’air

Potence, — dans l’ancien argot.

Jambes

Sortir sur les jambes d’un autre. Rester à la caserne, consigné, ou collé au bloc. Autrefois, lorsqu’un vieux brisquard vous punissait, il ne manquait guère de dire : vous sortirez sur mes jambes, c’est-à-dire : je vous consigne et moi j’irai me promener.

Jambes de coq

s. f. pl. Jambes maigres, — dans l’argot du peuple. Jambes en coton. Flageolantes comme le sont d’ordinaire celles des ivrognes, des poltrons et des convalescents. Jambes en manches de veste. Jambes arquées, disgracieuses.

Jambes de laine

Individu peu solide sur ses jambes. Quand un homme sort de l’hôpital, il a généralement des jambes de laine : il flageole. Autrefois on disait, pour exprimer la même image : jambes de coton (Argot du peuple). N.

Jambes en coton

Jambes faibles. — On a les jambes en coton lorsqu’on relève d’une longue maladie.

Jambes en l’air

s. f. Potence, — dans l’argot des voleurs.

Jambes en l’air

Potence. A. D. Il est vrai que le pendu a les jambes en l’air ; mais le peuple ne donne pas du tout le même sens à cette expression quand il dit : faire une partie de jambes en l’air. Généralement cette partie se joue sans témoins. Ce jeu est connu chez tous les peuples (Argot du peuple). N.

Jambes en manche de veste

Individu mal bâti, tordu, qui festonne en marchant (Argot du peuple). N.

Jouer des jambes

v. a. S’enfuir, — dans l’argot des faubouriens.

Les jambes en manche de veste

Jambes tordues, mal faites.

Lever la jambe

Danser le cancan (haute école).

Elle levait la jambe avant Rigolboche.

Les Étudiants, 1860.

Lever la jambe

v. a. Danser le chahut d’une façon supérieure. Argot des gandins.

Loucher de la jambe

v. n. Boîter. Loucher de l’épaule. Être bossu. Loucher de la bouche. Avoir le sourire faux.

Mettre les jambes en l’air

Faire tomber quelqu’un en se battant, c’est lui mettre les jambes en l’air ; on dit aussi faire une partie de jambes en l’air, ce qui veut dire rouscailler.

Passer la jambe

Donner un croc-en-jambes, et par extension, supplanter.

Son ennemi roulait à ses pieds, car il venait de lui passer la jambe.

Vidal, 1833.

Passer la jambe à Thomas (V. ce mot), c’est, dans l’armée, être de corvée pour l’enlèvement des goguenots. — Allusion à l’action de les renverser dans les latrines.

Passer la jambe

v. a. Donner un croc-en-jambe.

Passer la jambe à Jules

Enlever les tonneaux de vidange, — dans le jargon des troupiers.

Passer la jambe à Thomas

v. n. Vider le baquet-latrine de la chambrée, — dans l’argot des soldats et des prisonniers.

Passer la jambe à Thomas

Voyez Jules.

Passer la jambe à Thomas, à Jules

Vider la tinette.

Prendre ses jambes à son cou

Courir.

S’en aller sur une jambe

Ne boire qu’une seul tournée.

Dès l’aube, on s’offre la goutte, on s’offre le canon, on s’offre le rhum, on s’offre l’absinthe ou le bitter, et l’on ne veut jamais s’en aller sur une jambe.

La Bédollière.

Tricoter des jambes

v. n. Courir.

Tricoter des jambes

Danser ; se sauver.

Tricoter des jambes

Danser. Se sauver.


Argot classique, le livreFacebook