AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre

Facebook


Share


Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Entrez le mot à rechercher :
  Définition Rechercher partout 


Angrainer

Attirer quelqu’un dans une idée que l’on peut avoir, c’est l’angrainer. Autour des jeux de hasard dans les fêtes, il y a toujours des compères qui misent pour angrainer le jeu (le mettre en train) et engager les poires à faire de même.

Avoir sa pointe, son grain

Premier degré de l’ivresse. Les autres degrés sont : Être monté, en train, poussé, tancé, en patrouille, attendri, gai, éméché, teinté, allumé, pavois, poivre, pompette. Avoir le net piqué, son plumet, sa cocarde. Être raide, dans les vignes, dans les brouillards, dans les brindezingues, chargé, gavé, plein, complet, rond, pochard, bu. Avoir sa culotte, son casque, son sac, sa cuite, son compte, saoul comme trente-six mille, hommes, etc.

Boucherait le trou du cul avec un grain de sable (on lui)

Se dit en parlant de quelqu’un que la peur paralyse, parce que, alors, selon l’expression vulgaire, il serre les fesses.

Casser du grain

v. a. Ne rien faire de ce qui vous est demandé. Argot du peuple.

Casser du grain

Désobéir, — dans le jargon des voleurs.

Catholique à gros grains

s. m. Catholique peu pratiquant, — dans l’argot des bourgeois.

Consigne à gros grains

Être privé de sortie, c’est de la simple consigne ; mais être mis en prison, c’est dela consigne à gros grains.

Donner la migraine à une tête de bois

v. a. Être excessivement ennuyeux, — dans l’argot des gens de lettres. L’expression appartient à Hippolyte Babou.

Écraser un grain

v. a. Boire un canon de vin sur le comptoir du cabaretier, — dans l’argot des faubouriens qui ont un fier pressoir dans l’estomac.

Écraser un grain

Boire un verre de vin, quelquefois la bouteille.

Viens-t’en plutôt écraser un grain avec moi.

(Huysmans, Marthe, 1879.)

Égrainer son chapelet

Voir écraser une perle.

Engrainer

Le teneur d’un jeu a des hommes à lui (des compères) qui commencent à jouer pour engager les spectateurs à faire de même, ce sont les engraineurs. Lorsque le jeu est engrainé, les engraineurs se retirent pour laisser la place aux poires. Le teneur qui n’a pas fait de recette n’a pas engrainé.

Engrainer

Arriver, entraîner.

Épaulettes à graines d’épinard

Épaulettes d’officiers supérieurs.

Épinards (graine d’)

Épaulette d’officier supérieur.

Être en fine pégraine

v. n. Être à toute extrémité, — dans l’argot des prisons.

Être en fine pégraine

Être sur le point de mourir.
— Le ratichon vient d’être epprené au castu, pour faire avaler le père la Tuile au frisé, il va tourner de l’œil (Argot des voleurs).

Grain

Écu.

Grain

Écu.

Grain

Écu.

Grain

s. m. Pièce de cinquante centimes, — dans l’argot des voleurs.

Grain

Pièce de dix sous, — dans l’argot du Temple.

Grain (avoir un)

v. a. Être un peu fou, ou seulement maniaque, — dans l’argot du peuple.

Grain (avoir un)

Avoir l’esprit un peu dérangé. Mot à mot : un grain de folie.

Grain (écraser un)

Boire la goutte. Plus applicable à l’alcool dans lequel on conserve quelques grains de verjus.

Est-ce que nous n’écrasons pas un grain ?

La Bédollière.

Grain (écraser un)

v. Boire, s’enivrer.

Grain de brune, saute-cou, terre-à-terre

Foulard. Il sert au voleur, le soir, pour étrangler et terrasser sa victime.

Grain, petit grain

Animation causée par un commencement d’ivresse.

Graine d’attrape

s. f. Mensonge, moquerie, tromperie.

Graine d’épinards

Épaulette d’officier supérieur. — Avant d’avoir quitté la branche, ces graines ressemblent en effet assez aux grosses torsades d’épaulettes.

Les grands qui viennent au monde avec des épinards d’amiral sur l’épaule.

L. Desnoyer.

Graine d’épinards à part, les officiers du 101e sont tous supérieurs.

Noriac.

Graine d’épinards

s. f. Épaulettes des officiers supérieurs, — dans l’argot des troupiers, dont ce légume est le desideratum permanent. Porter la graine d’épinards. Avoir des épaulettes d’officier supérieur.

Graine de chou colossal

s. f. Amorce pour duper les simples. C’est un souvenir des réclames faites il y a vingt ans par un industriel possesseur d’une variété de brassica oleracea fantastique, « servant à la fois à la nourriture des hommes et des bestiaux, et donnant un ombrage agréable pendant l’été ».

Monter en graine

v. n. Vieillir, — dans l’argot des bourgeois, qui disent cela surtout à propos des filles destinées à coiffer sainte Catherine.

Monter en graine

Aller et venir sous les fenêtres d’une belle, devant la porte de son magasin, ni plus ni moins qu’un soldat de l’amour en faction.

Pégraine

Misère.

Pégraine

s. f. Faim, — dans l’argot des vagabonds et des voleurs. À proprement parler, cela signifie, non qu’on n’a rien du tout à manger, mais bien qu’on n’a pas trop de quoi, — une nuance importante. Caner la pégraine. Mourir de faim.

Veiller au grain

v. n. Surveiller ses domestiques quand on est maître, ses ouvriers quand on est patron, afin qu’il n y ait pas de détournements et de gaspillage. Argot des bourgeois.

Veiller au grain

Surveiller avec soin, Pour un patron, c’est veiller à ce que chacun soit à son ouvrage, à ce que tout marche bien et économiquement. — Pour une fille, c’est faire en sorte de n’être pas flouée.


Argot classique, le livreFacebook