AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre

Facebook


Share


Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Entrez le mot à rechercher :
  Définition Rechercher partout 


Avocat bêcheur

Procureur de la République.

Avocat bêcheur

s. m. Ouvrier qui médit de ses compagnons, absents ou présents. Argot des typographes.
C’est aussi le nom que les voleurs donnent au procureur de la République.

Avocat bêcheur

Avocat général, ministère public.

Mais vient le jour de monter sur la planche
Où le bêcheur commence à Jaspiner.
Avec sa tronche et son poing sur la hanche,
Dirait-on point qu’il va vous béquiller ?

Bec

Bouche. — Casser, chelinguer du bec : Avoir mauvaise haleine. — Rincer le bec : Faire boire. — Faire le bec : Donner des instructions. — Avoir du bec : Être éloquent. — Tortiller du bec : Manger. — River le bec : Faire taire. — Fin bec : Gourmand.

Bec

s. m. Bouche, — dans l’argot des petites dames.

Bec

Bouche, langue, langage, visage.

Quand ma muse est échauffée, elle n’a pas tant mauvais bec.

(St-Amand.)

Passer devant le bec, ne pas participer à. Les bons morceaux lui passent devant le bec. — Trouilloter du bec, sentir mauvais de la bouche. Et les variantes : Schlinguer, puer repousser du bec, — avoir la rue du bec mal pavée, manquer de dents. — Se rincer le bec, boire. River le bec, imposer silence. Taire son bec, ne plus parler.

Voyons M’me Rabat-Joie, tais ton bec !… et qu’on vienne baiser son vainqueur !

(Gavarni.)

Bec (le)

La bouche.

Bec de gaz

Agent de police.

Bec de gaz

Sergent de ville. Il éclaire les malfaiteurs quand il n’est pas chez le marchand de vins en train d’étouffer un glacis (Argot des souteneurs). N.

Bec de gaz

À la manille aux enchères, quand le joueur auquel le point est adjugé rencontre un jeu sur lequel il ne comptait pas dans les mains d’un de ses adversaires, il dit : J’ai rencontré un bec de gaz (Argot du peuple). N.

Bec, bécot

Bouche.

Bec, Beq

Bois à graver, — dans le jargon des graveurs sur bois. — Ourler le bec, finir un travail.

Bécane

Machine à vapeur. Locomotive, — dans le jargon des ouvriers du fer.

Bécane

Machine. Locomotive. Bicycle.

Bécane

Mauvaise machine à vapeur rafistolée par les Auvergnats de la rue de Lappe, qui marche comme une montre réparée par un charron (Argot du peuple). V. Seringue.

Bécane

Bicyclette.

Bécane

Machine.

Bécarre

Cet adjectif qui, il y a trois ans, fit florès dans le monde boulevardier comme synonyme d’élégant, n’est plus guère usité aujourd’hui.

Le parisien, en tant que langue vient de s’enrichir d’un nouveau mot… Le pschuk qui succédait au chic a fait son temps. C’est le bécarre qui gouverne. On est ou on n’est pas bécarre, comme on était jadis ou l’on n’était pas élégant. Il est bécarre de faire telle chose et non bécarre d’en faire telle autre… Bécarre, à tout prendre, ne veut rien dire, à moins que le bécarre qui, en musique, remet la note dans son ton naturel, ne signifie que le ton naturel de Paris est ce qui est élégant, agréable, distingué.

(Illustration, novembre 1885.)

Bécasse

s. f. Femme ridicule, — dans le même argot [des petites dames].

Bécasse

Femme sotte.

Becfigue de cordonnier

Oie, dinde.

Béché

Mépriser quelqu’un.

Bécher

Faire des cancans.

Bécher

Médire.

Bêcher

Médire, accuser.

Bêcher

Charger, accabler de paroles, de sottises, etc.

Bêcher

Battre, dire du mal. Vient du vieux mot béchier : frapper du bec (Du Cange).

Je suis comme je suis, c’est pas une raison pour me bêcher.

Monselet.

Avocat bécheur : Magistrat chargé du ministère public. Il bêche le prévenu.

Bêcher

v. a. Médire et même calomnier, dans l’argot des faubouriens, qui ne craignent pas de donner des coups de bec à la réputation du prochain.

Bêcher

v. a. Dire du mal de quelqu’un ; faire des cancans sur son compte. Ce mot, dont le sens est à peu près le même que celui de « casser du sucre », n’est pas particulier au langage des typographes, non plus que cette dernière expression.

Bêcher

Dire du mal. On bêche surtout ses amis. — Mot à mot : travailler quelqu’un ou quelque chose comme on travaille la terre, à coups de bêche.

Bêcher

Critiquer, médire.

Bêcher

Abimer, vilipender quelqu’un.

Bêcher

Blaguer, débiner.

Bécher en douce

Blaguer un ami doucettement mais lui dire de dures vérités sous des apparences de bonhomie (Argot du peuple).

Bêcher en douce

Être ironique. On dit aussi blaguer en douceur.

Becheur

Moqueur.

Bécheur

Avocat général. Il bêche le prévenu pour le faire condamner quand même. Pour l’avocat bêcheur il n’y a pas d’innocents (Argot des voleurs).

Ou le bêcheur commence à jaspiner.

Bêcheur

Le procureur du roi, le ministère public, l’avocat du roi.

Bêcheur

s. m. Le Ministère public, l’Avocat général. Argot des voleurs.

Bêcheur

Avocat chargé de soutenir l’accusation, — dans le jargon des voleurs.

Bêcheur

Le ministère public. Gascon.

Bêcheur

Celui qui bêche, Voir bêcher.

Bêcheur (avocat)

L’avocat général.

Bêcheur, bêcheuse

Excellent petit camarade, bonne petite camarade, qui ne perd pas une occasion de dire du mal des amis et connaissances.

Bécot

Petit baiser pris du bout des lèvres avec la prestesse de l’oiseau qui donne son coup de bec.

Encore un bécot.

Champfleury.

Bécot

s. m. Bouche, — dans l’argot des mères et des amoureux. Signifie aussi Baiser.

Bécot

Bouche, baiser.
— Mon petit homme, donne-moi un bécot.
Embrasse-moi (Argot des filles).

Bécot

Embrasser.

Donnez-moi un bécot.

Bécot (donner un)

Baiser la tête d’un vit comme on baise le bec d’une clarinette. Cette aimable action ne faisant aucun bruit, on peut aller longtemps : d’abord moderato, puis allegretto, vivace… chaque pause vaut un soupir.

Et quand je lui donne un bécot,
Comme il lève la tête,
Jacquot !

Al. Dalès.

Bécoter

Donner des bécots.

Tiens, j’effarouche les tourtereaux… On se bécotait ici.

Cormon.

Bécoter

v. a. Donner des baisers. Se bécoter. S’embrasser à chaque instant.

Becotter

Embrasser.
— C’est dégoûtant ! Ces jeunes mariés se bécottent toute la journée (Argot du peuple).

Bécotter

Donner des bécots.

Petit bossu
Noir et tortu,
Qui me bécottes
Et fripes mes cottes ;
Petit bossu, noir et tortu,
De me baiser, finiras-tu ?

Béranger.

Bécotter

Embrasser.

Ils sont jeunes, ils passent leur temps à se bécotter.

Becquant

Poulet, — dans le jargon des voleurs.

Becquants

Oiseaux.

Becquetance

Nourriture.

Becqueter

Manger avec faim.

Becqueter

Manger. De bec.

J’ai vendu ce que j’avais pour becqueter.

Lynol.

Becqueter

v. a. Manger ; synonyme de boulotter.

Becqueter

Manger.

Becqueter

Manger.
— J’ai encore cent ronds à becqueter. Viens-tu manger une friture à Auteuil (Argot du peuple).

Becqueter

Manger.

Becqueter, Béquiller

Manger. — Mot à mot : jouer du bec.

Bobèche, Bobe, Bobéchon

Tête. Se monter le bobe, se monter le bobéchon, se passionner pour.

Bobèchon

s. m. La tête, — dans l’argot du peuple, par allusion à la bobèche qui surmonte le chandelier. Se monter le bobèchon. S’illusionner sur quelqu’un ou sur quelque chose ; se promettre monts et merveilles d’une affaire — qui accouche d’une souris.

Bobéchon (se monter le)

On dit aussi se monter le bourrichon. Croire qu’une chose fausse est vraie et prendre un désir pour une réalité (Argot du peuple). N.

Bobine, bobéchon

Tête.

Cabèche, caboche

Tête.

Caboche, Cabèce

Forte tête. C’est la tête de l’homme intelligent. Une caboche à X, une tête à mathématiques.

D’un petit tonnerre de poche, Lui frêle toute la caboche.

(Scarron, Gigantomachie, chap. 5.)

Caboche, cabéche

Tête.

Capitaine bécheur

s. m. Capitaine rapporteur, — dans l’argot des soldats.

Carré de rebectage

La Cour de cassation. Quelquefois elle diminue la peine du condamné ou l’acquitte complètement. Il est rebecqueté. Rebecqueté se dit pour raccommoder, se rapprocher (Argot des voleurs).

Carré du rebectage

Cour de cassation, Mot à mot : chambre de la médecine.

Casser du bec

Sentir mauvais. — Casser a ici le sens de couper, ce qui donne mot à mot : couper de son bec… celui des autres. V. Couper la gueule.


Argot classique, le livreFacebook