AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Volaille

Volaille

(d’Hautel, 1808) : Une volaille. Terme populaire et injurieux, dont on se sert pour désigner une femme de mauvaise vie.

(Delvau, 1864) : Femme plus que légère, et même un peu putain.

…. Eh bien, canaille !
Va donc la retrouver ; et que cette volaille
(C’est mon plus cher désir) cède à ta passion.

L. Protat.

Ma danseus’ m’a traité d’ pochard,
Moi j’ l’ai traité d’volaille.

J. Moinaux.

(Delvau, 1867) : s. f. Femme ou fille débauchée, — dans l’argot du peuple, qui sait que la plupart des drôlesses sont bêtes comme des oies.

(Delvau, 1867) : s. f. Homme sans consistance ; aimable sceptique qui ne croit qu’à lui. Argot des gens de lettres.

(Fustier, 1889) : Terme de mépris à l’adresse d’une femme quelconque. — Étudiant, dans le jargon des écoles.

Des collégiens et quelques étudiants ; des volailles, comme on dit sur la montagne Sainte-Geneviève.

(XIXe siècle.)

Volailler

(Delvau, 1867) : v. n. Argot des gens de lettres.

(Delvau, 1867) : v. n. Courir les gueuses.

(Delvau, 1867) : v. n. N’avoir pas de stabilité dans ses affections, se faire l’ami du premier venu.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique