AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Tronche

Tronche

(d’Hautel, 1808) : Pour dire la tête.
Gare la tronche. Pour, prends garde à ta tête.

(Raban et Saint-Hilaire, 1829) : Tête.

(Bras-de-Fer, 1829) : Tête.

(un détenu, 1846) : Tête.

(Larchey, 1865) : La Sorbonne est la tête qui pense, qui médite ; la Tronche est la tête lorsque le bourreau l’a séparée du tronc.

Vidocq, 1837.

Gare la tronche ! prends garde à la tête.

d’Hautel, 1808.

(Delvau, 1867) : s. f. Visage ; tête, — dans l’argot des voleurs.

(Rigaud, 1881) : Tête, visage. — Tronche à la manque, sergent de ville, agent de police, — dans le jargon des voleurs ; c’est-à-dire vilaine tête.

(La Rue, 1894) : Tête. Visage. Tronche à la manque. Gardien de la paix. Figure mauvaise.

(Virmaître, 1894) : Tête (Argot des voleurs).

(Rossignol, 1901) : Tête.

Je lui ai envoyé un coup de tronche dans l’estomac, qui l’a envoyé à dame.

(Hayard, 1907) : Tête.

Tronche (la)

(anon., 1827) : La tête.

(M.D., 1844) : La tête.

Tronche de morue

(anon., 1827) : Tête de mouton.

Tronche de refroidi

(Virmaître, 1894) : Fromage de Hollande, connu plus généralement sous le nom de tête de mort (Argot des voleurs).

Troncher

(Delvau, 1867) : v. a. Embrasser.

(Virmaître, 1894) : Le vocable s’explique suffisamment par ceci :
— Bibi a tronché la môme, elle a avalé le pépin (Argot du peuple).

(Rossignol, 1901) : Voir rouscailler.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique