AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Tripot

Tripot

(d’Hautel, 1808) : Terme de mépris ; maison de débauche ; académie de jeu.
Battre un homme dans son tripot. Le surpasser, lui en revendre dans les choses qu’il sait le mieux, dans les détails de sa profession.

(Halbert, 1849) : Garde de police.

(Rigaud, 1881) : Garde municipal. Dérivé, de tripotée.

(La Rue, 1894) : Garde municipal. Maison de jeu de dernier ordre.

Tripotage

(d’Hautel, 1808) : Micmac, manigance, menée sourde ; désordre, mélange, confusion.

Tripotée

(Larchey, 1865) : Correction. — Du vieux mot tripeter : fouler aux pieds. V. Roquefort.

Oh ! quelle tripotée je vous ficherais, ma poule !

Gavarni.

(Delvau, 1867) : s. f. Coups donnés ou reçus, — dans l’argot du peuple.

(Delvau, 1867) : s. f. Grande quantité de choses.

(Rigaud, 1881) : Arrangement à coups de poing ; scène de pugilat domestique.

(La Rue, 1894) : Pugilat.

(Virmaître, 1894) : (En donner ou en recevoir une).
— Il a reçu une rude tripotée.
On dit aussi tripotée pour beaucoup.
— J’ai une tripotée d’enfants qui me font perdre la tête (Argot du peuple).

Tripoter

(d’Hautel, 1808) : Manier indiscrètement et sans précaution ; intriguer, manigancer, tramer.
Tripoter le vin. Le mélanger, le falsifier, le couper à la manière des marchands de vins.

(Delvau, 1867) : v. n. Hanter les tripots, — dans l’argot des faubouriens.

(Delvau, 1867) : v. a. et n. Toucher à tort et à travers, aux choses et aux gens ; farfouiller. Tripoter une femme. S’assurer, comme Tartufe, que l’étoffe de sa robe — de dessous — est moelleuse.

Tripoter la couleur

(Delvau, 1867) : v. a. Peindre, — dans l’argot des artistes.

Tripoter le carton

(Delvau, 1867) : Jouer aux cartes.

Tripoter une femme

(Delvau, 1864) : Polissonner des mains avec elle, lui prendre le cul et les tétons.

Je tripote,
Je bahote
Près de la cambuse aux crottes.

(Parnasse satyrique.)

Tripoteurs

(Virmaître, 1894) : Individu qui tripote une femme. Boursier qui tripote, à la Bourse, des affaires malpropres et louches. On dit aussi patricoter (Argot du peuple). N.

Tripotier

(Rigaud, 1881) : Individu qui tient un tripot. — Au féminin, tripotiêre, celle qui tient table d’hôte et écarté.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique