AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Tartine

Tartine

(Larchey, 1865) : Elle avait le défaut d’employer de ces immenses phrases lardées de mots emphatiques, si ingénieusement nommées des tartines dans l’argot du journalisme.

Balzac.

Pardonne-moi la longue tartine que je viens de te faire avaler, et sur laquelle j’étale depuis une heure les confitures de mon éloquence.

Th. Gautier.

(Delvau, 1867) : s. f. Article bon ou mauvais, mais surtout mauvais. Argot des journalistes. Signifie aussi Long discours, homélie ennuyeuse. Débiter des tartines. Parler longtemps.

(Rigaud, 1881) : Long couplet de prose ou de vers, — dans le jargon des comédiens. — Long, filandreux et soporifique article politique, — dans le jargon des journalistes. Allusion à la longue tranche de pain enduite de confiture.

(Hayard, 1907) : Chaussures.

Tartiner

(Larchey, 1865) : Tu n’as pas assez de style pour tartiner des brochures.

Balzac.

(Delvau, 1867) : v. n. et a. Écrire des articles. Tartiner une brochure. La rédiger.

(Rigaud, 1881) : Écrire un long article pour ne rien dire.

(Rossignol, 1901) : Écrire.

Tartines

(Halbert, 1849) : Souliers.

(Delvau, 1867) : s. f. pl. Souliers éculés, pantoufles, — dans l’argot des voyous.

(Rigaud, 1881) : Vieux souliers.

(La Rue, 1894) : Vieux souliers.

(Virmaître, 1894) : Souliers avachis et éculés.
— Ah ! mon vieux, quelles sales tartines (Argot du peuple).

(Rossignol, 1901) : Longue lettre, long rapport.

Il y en a une tartine !


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique