AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Pouf

Pouf

(Larchey, 1865) : Catastrophe financière, fauteuil bas largement capitonné. V. Puff.

Les pertes que vos trous dans la lune ou vos poufs, pour parler le style du local, lui occasionnent.

Vidal, 1833.

(Delvau, 1867) : s. m. Dette qu’on ne paye pas ; crédit qu’on demande et auquel on ne fait pas honneur. Argot du peuple. Signifie aussi Banqueroute. Quoique pouf ait l’air de venir de puff, comme la malhonnêteté vient du mensonge, ce sont des mots d’une signification bien différente, et on aurait tort de les confondre.

Pouf !

(d’Hautel, 1808) : Interjection qui sert à exprimer le bruit que fait un corps solide en tombant.

Pouf (faire un)

(Rigaud, 1881) : Ne pas payer une dette. — Faiseur de poufs, celui qui a l’habitude de ne pas payer ses dettes. Le faiseur de poufs déménage tous les six mois en laissant dans tous les quartiers des créanciers consternés, jusqu’au jour où quelque escroquerie qualifiée l’envoie sur les bancs de la police correctionnelle.

Pouffer

(d’Hautel, 1808) : Se pouffer de rire. Pour dire, éclater de rire ; rire à gorge déployée.
On dit plus communément, s’épouffer.

Pouffiace

(Larchey, 1865) : Femme sale, avachie.

(Virmaître, 1894) : Fille publique avariée. On dit aussi : chameau, chiasse, camelotte (Argot des souteneurs).

Pouffiace, Peauffiace

(Rigaud, 1881) : Prostituée sur le retour.

Pouffiasbourg

(Delvau, 1867) : n. d. v. Asnières, — dans l’argot des faubouriens, qui savent que ce village est le rendez-vous de la Haute-Bicherie parisienne. On dit aussi plus élégamment : Gadoûville.

Pouffiasse

(Delvau, 1867) : s. f. Fille ou femme de mauvaise vie.

(La Rue, 1894) : Femme vile, prostituée.

(Hayard, 1907) : Vieille fille publique.

Pouffiasser

(Delvau, 1867) : v. n. Mener une conduite déréglée — quand on est femme. Fréquenter avec les drôlesses — quand on est homme.

Poufiasse

(Rossignol, 1901) : Prostituée.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique