AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Piou

Piou

(Delvau, 1867) : s. m. Soldat. On dit plutôt Pioupiou.

Piou, pioupiou

(Larchey, 1865) : Soldat du centre. — Corruption du vieux mot pion : fantassin. V. Roquefort.

Militairement parlant, le pioupiou, comme l’euphonie de ce nom semble l’indiquer, est au jean-jean et au tourlourou ce que musicalement parlant le demi-ton est à deux tons naturels qui se suivent dans l’ordre de la gamme.

M. Saint-Hilaire, 1841.

Hier, la cuisinière de mon propriétaire a fait tourner son lait et la tête d’un pioupiou.

Commerson.

Pioupiou

(Rigaud, 1881) : Soldat d’infanterie.

L’uniforme blanc des gardes-françaises rappelait un peu leur costume, (le costume des Pierrots) aussi le populaire appelait-il ces soldats « des Pierrots… ». De plus, lorsqu’ils (les Parisiens) voyaient passer un garde-française : — Pioupiou, criaient-ils. Cette moquerie eut pour résultat de faire donner le sobriquet de pioupiou aux soldats de l’infanterie française.

(Aug. Challamel.)

(La Rue, 1894) : Soldat d’infanterie de ligne.

Pioupou ou piou

(Merlin, 1888) : Fantassin. — M. Francisque Michel fait dériver ce mot de pion, vieux mot français qui signifiait soldat d’infanterie.

Piouvilé

(M.D., 1844) : S’être enivré.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique