AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Masse

Masse

(d’Hautel, 1808) : C’est une grosse masse. Se dit par mépris d’une femme toute ronde, sans grace ni tournure.

(Delvau, 1867) : s. f. Grande quantité de gens ou de choses, — dans l’argot du peuple. En masse. En grand nombre, en grande quantité.

(La Rue, 1894) : Travail. Masser, travailler dur.

Massé

(Delvau, 1867) : s. m. Coup de queue donné perpendiculairement à une bille, — dans l’argot des joueurs de billard.

(Rigaud, 1881) : Coup de queue de billard porté perpendiculairement à la bille.

Masse complète (avoir la)

(Merlin, 1888) : Avoir le portemonnaie garni.

Massepain

(Fustier, 1889) : Individu sur lequel on fait, dans certaines maisons, des… expériences, in anima vili — Argot militaire : Valet d’un jeu de cartes.

(Virmaître, 1894) : Ce nom se donne généralement à une sorte de gâteau que l’on vend dans les foires ; il a aujourd’hui une signification bien autrement « fin-de-siècle » ; il sert à désigner la catégorie d’individus qui ont à Paris des salons d’essayages pour dames, avant de les expédier dans les maisons hospitalières de France ou de l’étranger (Argot des souteneurs). N.

Masser

(M.D., 1844) : Travailler.

(un détenu, 1846) : Travailler.

(Delvau, 1867) : v. n. Travailler, — dans l’argot des ouvriers.

(Delvau, 1867) : v. a. et n. Payer, donner l’argent de sa masse. Argot des faubouriens.

(Rigaud, 1881) : Travailler consciencieusement.

(Virmaître, 1894) : Travailler, peiner ferme. Allusion au cantonnier qui casse avec une masse les cailloux sur les routes. Il n’existe pas de métier plus pénible, il est vrai qu’ils n’en prennent qu’à leur aise, car la sueur des cantonniers n’a pas de prix. Ce n’est sûrement pas eux qui ont créé la fameuse légende, que les riches mangeaient la sueur du peuple (Argot du peuple). N.

(Rossignol, 1901) : Travailler.

(Hayard, 1907) : Travailler.

Masseur

(Delvau, 1867) : s. et adj. Homme laborieux.

(Rigaud, 1881) : Ouvrier laborieux ; masseuse, ouvrière laborieuse.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique