AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Margoulin

Margoulin

(Larchey, 1865) : Débitant, dans la langue des commis voyageurs.

Parfois le margoulin est fin matois.

Bourget.

(Delvau, 1867) : s. m. Débitant, — dans l’argot des commis voyageurs.

(Rigaud, 1881) : Petit boutiquier, marchand d’objets de peu de valeur. — Mauvais ouvrier, celui qui n’est pas au courant de son métier, — dans le jargon du peuple.

Tonnerre de Dieu ! me voilà devenu voyageur de commerce : je m’en vais donc voir ces margoulins.

(Monsieur Mayeux, voyageur de commerce, dessin.)

(La Rue, 1894) : Débitant. Mauvais ouvrier.

(Virmaître, 1894) : Débiteur de mauvaises boissons. Marchand de vin qui a une fontaine dans sa cave pour fabriquer le fameux cru de Château la Pompe. Margoulin : méchant ; ouvrier, fainéant, grossier, brutal, qui lève plus souvent le coude qu’un marteau. C’est, dans le peuple, un gros terme de mépris que de dire à un individu :
— Tu n’es qu’un margoulin ! (Argot du peuple). N.

(Hayard, 1907) : Petit patron, petit industriel.

Margoulinage

(Rigaud, 1881) : État, métier du margoulin.

Margouliner

(Rigaud, 1881) : Vendre des marchandises’de peu de valeur, des marchandises défraîchies. — Faire un tout petit commerce en boutique.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique