AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Guinche

Guinche

(Halbert, 1849) : Barrière.

(Delvau, 1867) : s. f. Grisette de bas étage, habituée de bastringues mal famés.

(Delvau, 1867) : s. f. Bal de barrière, — dans l’argot des voyous, qui appellent de ce nom la Belle Moissonneuse, Aux Deux Moulins, le Vieux chêne, rue Mouffetard, le Salon de la Victoire, à Grenelle, etc.

(Rigaud, 1881) : Bal public, — Cabaret mal famé, — dans le jargon des voyous.

A la porte de cette guinche, un municipal se dressait sur ses ergots de cuir.

(Huysmans, les Sœurs Vatard.)

Guinche est une altération de guinguette. Le mot n’est pas moderne, mais il est très usité depuis quelque temps.

(La Rue, 1894) : Bal public mal famé. Guincher, danser.

(Virmaître, 1894) : Bal de barrière (Argot du peuple).

(Rossignol, 1901) : Bal.

Guincher

(Delvau, 1867) : v. n. Danser.

(Rigaud, 1881) : Danser dans un bal public. Guinche, guincharde, danseuse de bals publics.

(Virmaître, 1894) : (et non Guinguer) Danser, fréquenter la guinche (Argot du peuple).

(Rossignol, 1901) : Danser.

(Hayard, 1907) : Danser.

Guincher (se)

(Delvau, 1867) : S’habiller à la hâte, — et mal.

Guincheur

(Delvau, 1867) : s. m. Habitué des bastringues.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique