AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Grenouille

Grenouille

(d’Hautel, 1808) : C’est un bon enfant, il n’est pas cause si les grenouilles manquent de queue. Se dit ironiquement pour exprimer qu’un homme est simple et très-borné ; qu’il n’entend malice en rien.
Grenouille. Apostrophe injurieuse que l’on adresse à une femme perdue de mœurs et de réputation.

(Larchey, 1865) : Caisse, trésor.

Il tenait la grenouille.

Vidal, 1833.

(Delvau, 1867) : s. f. Prêt de la compagnie, — dans l’argot des troupiers. Manger la grenouille. Dissiper le prêt de la compagnie. S’emploie aussi, dans l’argot du peuple, pour signifier: Dépenser l’argent d’une société, en dissiper la caisse.

(Delvau, 1867) : s. f. Femme, — dans l’argot des faubouriens, qui emploient cette expression injurieuse, probablement à cause du ramage assourdissant que font les femmes en échangeant des caquets.

(Rigaud, 1881) : Femme stupide et bavarde, — dans le jargon du peuple.

Des propres à rien Qui ne savent faire que courir la grenouille.

(Le Sans-Culotte, 1879.)

(Rigaud, 1881) : Somme d’argent d’une certaine importance. — Manger la grenouille, dépenser l’argent confié, soustraire un dépôt d’argent. On a tant mangé de grenouilles, il y a tant eu de mangeurs de grenouilles depuis une vingtaine d’années, que l’expression, toute militaire, d’abord, s’est généralisée. Elle s’applique à tous ceux qui s’approprient un dépôt, et principalement aux caissiers infidèles.

(La Rue, 1894) : La caisse. Prostituée vulgaire, coureuse de bals publics. Grenouillage, vol de caissier. Manger la grenouille, voler la caisse.

(Virmaître, 1894) : Femme de rien (Argot du peuple).

(Hayard, 1907) : Femme.

Grenouille (manger la)

(Merlin, 1888) : Enlever la fin. caisse ; dissiper l’argent qui vous est confié.

Grenouiller

(d’Hautel, 1808) : Boire de cabaret en cabaret, vivre crapuleusement, à la manière des ivrognes.

(Larchey, 1865) : Boire beaucoup d’eau.

(Delvau, 1867) : v. n. Boire de l’eau.

(Rigaud, 1881) : Boire de l’eau.

(La Rue, 1894) : Boire de l’eau.

Grenouillère

(Delvau, 1867) : s. f. Établissement de bains.

(Rigaud, 1881) : Bains froids dans l’île de Croissy. La Grenouillère a été très fréquentée par les grandes pécheresses qui y allaient laver leurs péchés.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique