AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Godan

Godan

(Delvau, 1867) : s. m. Rubrique, mensonge, supercherie, — dans l’argot des faubouriens. Connaître le godan. Savoir de quoi il s’agit ; ne pas se laisser prendre à un mensonge. Tomber dans le godan. Se laisser duper ; tomber dans un piège.

(Rigaud, 1881) : Piège ; mensonge, mensonge inventé pour faire patienter un créancier. — Monteur de godans, menteur. Mercadet de Balzac, est un monteur de godans. C’est un dérivé de goder, se réjouir, gaudere, en latin. Le débiteur qui trompe son créancier se donne la comédie à lui-même, il se réjouit des bonnes plaisanteries qu’il débite sérieusement.

(La Rue, 1894) : Piège, mensonge, tromperie.

Godan (donner dans le)

(Virmaître, 1894) : Croire à un mensonge. Synonyme de couper dans le pont (Argot du peuple).

Godan (le connaître)

(Virmaître, 1894) : Éventer le mensonge et ne pas se laisser tromper (Argot du peuple).

Godancer

(Delvau, 1867) : v. n. Croire à un mensonge ; tomber dans un piège, — dans un godan.

Godant

(Hayard, 1907) : Mensonge.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique