AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Gigue

Gigue

(d’Hautel, 1808) : Une grande gigue. Pour une fille grande, maigre, d’un mauvais maintien, et qui ne fait que sautiller.

(d’Hautel, 1808) : Signifie aussi jambe.

(Larchey, 1865) : Jambe. — Gigot est resté. — Au moyen âge, gigue signifiait cuisse.

Je me jette sur tous les deux en empoignant le Maître d’École par une gigue.

E. Suc.

De là gigoter : remuer les jambes.

Ils gigotaient sous l’archet de Musard.

Chauvelot aîné.

(Delvau, 1867) : s. f. Femme maigre et d’une taille élevée. On dit aussi Grande gigue.

(Rigaud, 1881) : Jambe. — Femme grande et maigre, femme toute en jambes. Grande gigue.

(La Rue, 1894) : Jambe. Femme maigre.

Giguer

(Delvau, 1867) : v. n. Danser.

Gigues

(Delvau, 1867) : s. f. pl. Jambes, — dans l’argot du peuple, qui s’en sert pour danser la gigue ou la faire danser aux gens qui l’ennuient. On disait autrefois gigoteaux.

(Rossignol, 1901) : Les jambes.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique