AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Gail

Gail

(un détenu, 1846) : Cheval.

(Delvau, 1867) : s. m. Cheval, — dans l’argot des souteneurs de filles et des maquignons. Quelques Bescherelle de Poissy veulent qu’on écrive gaye et d’autres gayet.

(Boutmy, 1883) : s. m. Cheval.

(Hayard, 1907) : Cheval.

Gail, Gayet

(Rigaud, 1881) : Cheval, — dans l’ancien argot. Remis en circulation depuis quelque temps, principalement par les maquignons.

Gail, gayet, gaillon

(La Rue, 1894) : Cheval.

Gaillarde

(Delvau, 1867) : s. f. Fille ou femme à qui les gros mots ne font pas peur et qui se plaît mieux dans la compagnie des hommes que dans la société des femmes. Argot des bourgeois.

Gaillardes

(Virmaître, 1894) : Joues (Argot des voleurs). V. Jaffles.

Gaille

(Clémens, 1840) : Cheval.

(M.D., 1844) : Un cheval.

Gaillon

(Rigaud, 1881) : Cheval. C’est une forme nouvelle de gail, gaye. Les cochers de fiacre appellent leurs chevaux tantôt des gaillons, tantôt des canards.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique