AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Fringue

Fringue

(Rigaud, 1881) : Toilette, vêtement de luxe, — dans le jargon des voleurs.

(La Rue, 1894) : Toilette. Beau vêtement. Fringué, habillé.

Fringué

(Rossignol, 1901) : Habillé.

Je suis invité à diner, je vais me fringuer.

Fringuer

(Rigaud, 1881) : Habiller. — Se fringuer, s’habiller. — Bien fringué, bien mis. — Lèsebombe bien fringuée, fille publique bien mise, — dans le jargon des voleurs.

(Virmaître, 1894) : S’habiller. Rabelais dans Pantagruel écrit fringuez (Argot du peuple).

Fringuer, fringasser une femme

(Delvau, 1864) : La baiser.

Volontiers je vous fringasse,
Madame, si j’osasse,
Fringue, valet, hardiment ;
Mon mary est à Rouen.

(Chantons folastres.)

Car s’il a prêté son levain,
On fringue votre chambrière.

(Farces et moralités.)

Quand Polidor fringua la dame putassière,
De qui le nom fameux s’appelle Sarprisi.

Théophile.

Fringues

(Rossignol, 1901) : Vêtements.

(Hayard, 1907) : Vêtements.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique