AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Chouette

Chouette

(d’Hautel, 1808) : Malin comme une chouette. Pour dire sans finesse, sans esprit, gauche et dépourvu d’industrie.

(Clémens, 1840) : Jolie, belle.

(un détenu, 1846) : Quelque chose de bien. Largue chouette, femme qui est bien. Cela est chouette.

(Halbert, 1849) : Beau, remarquable.

(Delvau, 1867) : adj. Superlatif de Beau, de Bon et de Bien, — dans l’argot des ouvriers. On dit aussi Chouettard et Chouettaud, — sans augmentation de prix.

(Rigaud, 1881) : Beau, excellent. Chouette, alors ! — très bien alors ! Femme chouette, belle femme. Repas chouette, bon repas.

(Rigaud, 1881) : Malin. (Le Sublime.) — Faire la chouette, jouer à l’écarté, à l’impériale, seul contre plusieurs adversaires qui prennent les cartes à tour de rôle et qui parient de concert.

(La Rue, 1894) : Beau, joli. Jolie prostituée.

(Virmaître, 1894) : Superlatif de tout ce qu’il y a de plus beau, le suprème de l’admiration. Chouette (être fait) : être arrêté par les agents. Ce n’est pas chouette : ce n’est pas bien. Elle n’est pas chouette : elle est laide (Argot du peuple).

(Rossignol, 1901) : Beau, belle, bien, bon, bonne.

(Hayard, 1907) : Beau, bien.

Chouette (être)

(Halbert, 1849) : Être pris.

(Delvau, 1867) : Être pris, — dans l’argot des voleurs, qui opèrent la nuit comme les chats-huants, et, le jour, s’exposent comme eux à avoir sur le dos tous les oiseaux de proie policiers, leurs ennemis naturels.

Chouette (faire une)

(Delvau, 1867) : Jouer au billard seul contre deux autres personnes.

Chouette-centre

(M.D., 1844) : Vrai nom.

Chouette, tard, taud

(Larchey, 1865) : Parfait.

Cré chien ! Loïse, t’as là une casquette un peu chouette !…

Gavarni.

Ah ! vous avez là une chouette femme.

Gavarni.

Voici peut-être un des premiers exemples du mot :

Ma femme sera coincte et jolye comme une belle petite chouette.

Rabelais.

Chouettement

(Larchey, 1865) : Parfaitement.

Suis-je près d’un objet charmant, Pour l’allumer chouettement, Mon cœur est comme une fournaise.

Festeau.

(Delvau, 1867) : adv. Parfaitement.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique