AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Bidoche

Bidoche

(un détenu, 1846) : Viande.

(Halbert, 1849) : Viande.

(Delvau, 1867) : s. f. Viande, — dans l’argot des faubouriens. Portion de bidoche. Morceau de bœuf bouilli.

(Rigaud, 1881) : Viande, — dans le jargon du peuple. — Morceau de bœuf bouilli, l’ordinaire du soldat, — dans le jargon des troupiers. Il faut joliment tirer sur la bidoche, pour la démolir.

(Merlin, 1888) : Portion de viande.

(La Rue, 1894) : Mauvaise viande. Pièce d’un centime.

(Virmaître, 1894) : Viande. Cette expression est connue depuis 1830. Le nom de la mère Bidoche avait été donné à la marchande de soupe qui tenait le restaurant des Pieds humides à l’ancien marché des Innocents, aux Halles. Le mot est resté dans le peuple, qui dit aussi quand la bidoche est trop dure : c’est de la carne (Argot du peuple).

(Rossignol, 1901) : Viande.

(Hayard, 1907) : Viande.

(France, 1907) : Voir Bidache.

Bidoche (une)

(M.D., 1844) : Une ration de viande.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique