AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Barbote

Barbote

(Delvau, 1867) : s. f. Visite minutieuse du prisonnier à son entrée en prison. On dit aussi Barbot s. m.

(Rigaud, 1881) : Visite pratiquée sur la personne des détenus, au moment de leur incarcération.

(La Rue, 1894) : Visite sur la personne des détenus.

(France, 1907) : Visite minutieuse des prisonniers et des femmes à leur entrée en prison, de la tête au pieds, jusque dans les parties les plus secrètes.

Barboter

(Clémens, 1840) : Fouiller.

(Delvau, 1867) : v. a. Fouiller ; voler. Argot des voleurs.

(Rigaud, 1881) : Fouiller dans les poches du voisin ou de la voisine. Les voleurs barbotent beaucoup dans les omnibus. Ils fouillent dans la poche d’autrui comme les canards dans les ruisseaux.

(Boutmy, 1883) : v. a. Voler des sortes dans la casse de ses camarades. Se dit souvent à la place de fricoter et de piller.

(Merlin, 1888) : Fouiller dans les affaires d’autrui ; voler : pêcher en eau trouble.

(Fustier, 1889) : Parler sans savoir ce que l’on dit.

(Rossignol, 1901) : Fouiller, prendre.

On m’a barboté mon blavin.

(France, 1907) : Fouiller, voler. Barboter la caisse, s’approprier le contenu d’un secrétaire ou d’un coffre-fort.

L’un de ces visiteurs occultes, l’abbé X…, avait même profité de la circonstance pour barboter deux livres obscènes, illustrés de galantes images inspirées par le péché peu mortel dont il aime tant à absoudre ses clientes de prédilection.

(Maxime Boucheron.)

Barboteur

(Boutmy, 1883) : s. m. Synonyme de fricoteur et de pilleur de boîtes.

Barboteur de campagne

(France, 1907) : Voleur de nuit.

Barboteur, barboteuse

(Rigaud, 1881) : Celui, celle qui cultive l’art du barbot. — Barboteur de campagne, voleur de nuit.

Barboteuse

(La Rue, 1894) : Prostituée voleuse.

(France, 1907) : Prostituée et voleuse.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique