AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Baffre

Baffre

(Delvau, 1867) : s. f. Coup de poing sur la figure. Argot du peuple.

(Rigaud, 1881) : Soufflet. — Coller une baffre, donner un soufflet.

(La Rue, 1894) : Coup. Soufflet.

(Virmaître, 1894) : Un coup de poing sur la figure. Dans le peuple, cette expression est remplacée par celle-ci :
— Je vais te coller un pain sur la gueule.
— Je vais le fourrer une bègne que tu n’en verras que du feu (Argot du peuple). N.

(Rossignol, 1901) : Gifle.

Il m’a tellement fait de niches que je lui ai flanqué des baffres.

Bâffre

(Hayard, 1907) : Gifle, coup.

Baffrer

(Halbert, 1849) : Manger.

(Virmaître, 1894) : Manger avec une grande avidité (Argot du peuple).

(Rossignol, 1901) : Gifler.

— Si tu ne restes pas tranquille, je vais te baffrer.

Celui qui mange goulûment baffre, c’est un baffreur.

Bâffrer

(Hayard, 1907) : Manger goulûment.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique