AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Entrez le mot à rechercher :
  Mots-clés Rechercher partout 


Rup, rupart, rupin

(Larchey, 1865) : Seigneur, élégant, riche.

Madame, en v’là un rup ! il m’a dit de garder la monnaie pour moi.

Jaime.

Pour enfoncer un rupiné, Je sers d’exemple. Malheur à qui contemple Mon petit minois chiffonné.

Mouret, Ch., 1846.

V. Rebâtir, Bigorne, Caloquet. Se prend adjectivement.

tu étais dans une société assez rup.

Montépin.

faisons un petit bout de toilette que chacun soit rupin.

Chenu.

Rupe, Rupin

(Rigaud, 1881) : Riche ; élégant, comme il faut. Homme rupe, femme rupe.

Rupin

(anon., 1827) : Gentilhomme.

(Raban et Saint-Hilaire, 1829) : Noble, gentilhomme.

(Bras-de-Fer, 1829) : Gentilhomme.

(Clémens, 1840) : Élégant, bien mis.

(un détenu, 1846) : Riche, bien mis, bien habillé.

(Halbert, 1849) : Fameux, beau.

(Delvau, 1867) : s. et adj. Homme riche ; fashionable, mis à la dernière mode, — ou plutôt à la prochaine mode. C’est le superatif de Rup.

Le rupin même a l’trac de la famine.
Nous la bravons tous les jours, Dieu merci !

dit la chanson trop connue de M. Dumoulin. On dit aussi Rupiné.

(Rigaud, 1881) : Malin.

(Boutmy, 1883) : adj. Distingué, coquet, bien mis. N’est pas particulier à l’argot typographique. Quelques-uns diront rupinos.

(La Rue, 1894) : Riche, élégant. Malin.

(Virmaître, 1894) : Homme riche, calé, cossu. Au superlatif rupinskoff, alors c’est un homme pourri de chic. Les souteneurs disent à leur marmite :
— Lève donc le gonce, il est rupin, il doit être au sac (Argot des souteneurs).

(Rossignol, 1901) : Riche, bien mis.

(Hayard, 1907) : Riche.

Rupine

(anon., 1827) : Dame.

(Raban et Saint-Hilaire, 1829) : Dame comme il faut.

(Bras-de-Fer, 1829) : Dame.

(Halbert, 1849) : Dame bien mise.

(Delvau, 1867) : s. f. Drôlesse, fille à grands tralalas de toilette et de manières.

Taude rupine

(M.D., 1844) : Maison bourgeoise.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique