AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Entrez le mot à rechercher :
  Mots-clés Rechercher partout 


À renaud (être)

(M.D., 1844) : Être contrarié.

Renaud

(Delvau, 1867) : s. m. Reproche, esclandre, — dans l’argot des voleurs. Signifie aussi : Danger, péril.

(Rigaud, 1881) : Reproche. — Esclandre. — Remords. — Faire du renaud, se plaindre, ameuter le monde par des cris. Renauder. Grogner, refuser. — Reprocher. — Avoir des remords.

(Virmaître, 1894) : Faire des reproches à quelqu’un, c’est lui pousser un renaud.
— Y m’en a foutu un de renaud à l’instruction, y m’a dit que je crapserai d’une fièvre cérébrale soignée par Charlot (Argot des voleurs).

Renaud (être à renaud)

(Hayard, 1907) : En colère.

Renauder

(d’Hautel, 1808) : Pour maugréer, rechigner, regimber, faire malgré soi et à contre cœur un ouvrage quelconque, marmoner entre ses dents ; être rassasié, renoncer sur quelque chose.

(Clémens, 1840) : Se fâcher.

(M.D., 1844) : Bisquer.

(un détenu, 1846) : Être en colère, refuser, ne pas vouloir.

(Larchey, 1865) : Renâcler (Vidocq). — Signifiait jadis vomir. V. Roquefort.

Quand elle quête, merci ! Chacun renaude ou détale.

Léonard, parodie 1863.

(Delvau, 1867) : v. n. Se refuser à faire quelque chose, être de mauvaise humeur. Argot du peuple. C’est le verbe arnauder de la langue romane. Renauder signifie aussi Se plaindre.

(Boutmy, 1883) : v. intr. Murmurer, grommeler d’un air de mauvaise humeur ; souvent synonyme de gourgousser.

(La Rue, 1894) : Grogner. Refuser. Se fâcher. Faire des reproches.

(Virmaître, 1894) : Ne pas être content. Ce mot vient du verbe arnauder. Avoir du renaud contre quelqu’un veut également dire : avoir de la rancune. Synonyme de l’expression être à feu (Argot du peuple).

(Rossignol, 1901) : Voir renaudeur.

(Hayard, 1907) : Même sens — être en colère.

Renaudeur

(Rigaud, 1881) : Grogneur.

(Rossignol, 1901) : Celui qui est grincheux et qui bougonne constamment est un renaudeur.

Sabrenas, Sabrenot, Salbrenaud

(Rigaud, 1881) : Savetier, dans le jargon des voleurs. — Mauvais ouvrier.

Sabrenauder et sabrenasser

(d’Hautel, 1808) : Gâter, savater de l’ouvrage ; travailler grossièrement, et sans propreté ; faire quelque chose tout de travers.

Salbrenaud

(Delvau, 1867) : s. m. Mauvais cordonnier ; savetier, — dans l’argot des voleurs.

Tintouin du renaud

(La Rue, 1894) : Querelle.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique