AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Entrez le mot à rechercher :
  Mots-clés Rechercher partout 


Jules

(Delvau, 1867) : s. m. Pot qu’en chambre on demande, — dans l’argot des faubouriens révolutionnaires, qui ont éprouvé le besoin de décharger la mémoire de saint Thomas des ordures dont on la couvrait depuis si longtemps.
Aller chez Jules. C est ce que les Anglais appellent To pay a visit to mistress Jones.

(Rigaud, 1881) : Pot de chambre ; tinette, latrines portatives des troupiers. Jules a remplacé le vieux Thomas, source d’éternelles plaisanteries. Jules est plus nouveau. On dit au régiment passer la jambe à Jules ou pincer l’oreille à Jules lorsqu’on est de corvée pour vider les tinettes.

(Merlin, 1888) : Tonneau percé d’un bout, posé sur l’autre, et portant deux crochets de fer sur les côtés. C’est le meuble indispensable des salles de discipline d’où les soldats ne peuvent sortir, même pour satisfaire certains besoins. Les soldats chargés de transporter ce fameux baquet tirent les oreilles à Jules ; quand, pour le vider, ils le font basculer, ils lui passent la jambe.

(La Rue, 1894) : Tinette.

(Virmaître, 1894) : Pot de chambre (Argot du peuple). V. Goguenot.

(Rossignol, 1901) : Baquet qui se trouve dans toutes les salles de police ou violons. Un vase de nuit est aussi nomme Jules ou Thomas.

(Hayard, 1907) : Camarade à Thomas : le pot de chambre.

Passer la jambe à Jules

(Rigaud, 1881) : Enlever les tonneaux de vidange, — dans le jargon des troupiers.

Passer la jambe à Thomas, à Jules

(La Rue, 1894) : Vider la tinette.

Saint-Jules

(Hayard, 1907) : Partir sans payer.

Travailler pour Jules

(Rigaud, 1881) : Manger dans l’espoir d’une bonne et fructueuse digestion.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique