AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Entrez le mot à rechercher :
  Mots-clés Rechercher partout 


Bigre

d’Hautel, 1808 : Mot incivil qui en déguise un beaucoup plus grossier encore ; il se prend toujours en mauvaise part, et ne se dit que d’un homme rusé, subtil, adroit et méchant qui sait se retirer des affaires les plus embrouillées.
Le bigre, le petit bigre, sait bien tirer son épingle du jeu.
C’est un mauvais bigre.
Pour dire c’est un homme noir et méchant.
Un bigre à poil. Homme qui ne se laisse pas marcher sur les pieds ; un luron qui n’entend pas raillerie.
Ce mot est aussi quelquefois interjectif, et marque la surprise, l’inquiétude et l’étonnement.
Bigre comme il y va !

Bigre !

France, 1894 : Exclamation familière des bourgeois qui n’osent prononcer le vrai mot, qui est bougre !

Bigrement

Larchey, 1865 : Superlativement. Forme de Bougrement.

C’est bigrement embêtant, allez.

Gavarni.

Delvau, 1866 : adv. Extrêmement, — dans l’argot des bourgeois qui n’osent pas employer un superlatif plus énergique.

France, 1894 : Extrêmement ; même observation que ci-dessus [bigre !].

Bigresse

d’Hautel, 1808 : Nom injurieux et méprisant qu’on applique à une méchante femme. C’est le féminin de Bigre.
Une méchante bigresse ; pour dire une femme acariâtre, une harpie.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique