AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Entrez le mot à rechercher :
  Mots-clés Rechercher partout 


Rangraisser, rengracier

(Halbert, 1849) : Se taire, renoncer.

Rengracier

(Raban et Saint-Hilaire, 1829) : Changer de conversation.

(Clémens, 1840) : S’arrêter.

(M.D., 1844) : Finis, on regarde.

(un détenu, 1846) : Se taire, imposer silence.

(Larchey, 1865) : Devenir honnête rentrer en grâce de la société.

Jamais tu ne rengracieras. Plutôt caner en goupinant.

Vidocq.

(Delvau, 1867) : v. n. Renoncer au métier, redevenir honnête homme, — dans l’argot des voleurs, gens peu rengraciables. Rengraciez ! Taisez-vous ! faites silence !

(Rigaud, 1881) : Renoncer au vol. — Rengraciement, retour à l’honnêteté. — Rengracié, redevenu honnête.

(La Rue, 1894) : Renoncer au vol, devenir honnête. S’arrêter. Signifie aussi se défier. Rengraciez ! défiez-vous.

Rengrâcier

(anon., 1827) : Renoncer.

(Bras-de-Fer, 1829) : Renoncer.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique