AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Entrez le mot à rechercher :
  Mots-clés Rechercher partout 


Bonbonnière à filous

(Delvau, 1867) : s. f. Omnibus, — dans l’argot des voyous, qui savent mieux que personne avec quelle facilité on peut barboter dans ces voitures publiques.

(Rigaud, 1881) : Omnibus. (Colombey.)

(Virmaître, 1894) : Omnibus. Les voyageurs sont serrés, le vol à la tire est facile ; il y a des voleurs qui n’ont que la spécialité de voler les morlingues en bonbonnière (Argot des voleurs). N.

(France, 1907) : Omnibus. (Charles Virmaître.)

Filou

(d’Hautel, 1808) : Coupeur de bourse, escamoteur de montres et de mouchoirs.
Il pleure en filou, il ne verse pas une larme. Se dit d’un hypocrite, d’un enfant qui jette de grands cris sans répandre une larme.

(Delvau, 1867) : s. et adj. Malin, rusé, — dans l’argot du peuple, qui, quoi qu’en dise M. Francisque Michel, continue à employer ce mot avec le même sens qu’au XVIIe siècle.

(Rigaud, 1881) : Rusé, malin.

Filouter

(d’Hautel, 1808) : Voler finement adroitement, à la manière des filous ; surprendre la bonne-foi de quelqu’un ; tricher au jeu.

Pleurer en filou

(Delvau, 1867) : Hypocritement, sans larmes, — dans l’argot du peuple.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique