AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Entrez le mot à rechercher :
  Mots-clés Rechercher partout 


Couper dedans

(Delvau, 1867) : v. n. Se laisser tromper, accepter pour vraie une chose fausse. Argot du peuple.

Dedans

(d’Hautel, 1808) : Il est dedans comme le frère Laurent. Rebus qui équivaut à il a fait un sot marché ; il est dupé, attrappé, friponné.
Je ne suis pas dedans. Dicton des marchands de commestibles et de fruits, quand on leur reproche que leur marchandise étoit gâtée intérieurement.
Mettre quelqu’un dedans. Pour le tromper, l’escroquer ; le friponner daris une affaire. Signifie aussi mettre quelqu’un en prison.
On ne l’a mis ni dehors ni dedans. Pour, on ne lui a rien promis ; on l’a laissé en suspens, dans l’incertitude.
Beaucoup de personnes ont coutume d’employer cet adverbe de lieu pour la préposition dans, et de dire :
J’ai votre affaire dedans ma poche, pour dans ma poche.
Dedans
ne veut point de régime après lui.
Est-il dans cette chambre ? oui, il est dedans.

Dedans (mettre)

(Larchey, 1865) : mettre en prison (d’Hautel, 1808).

(Rigaud, 1881) : Tromper. — Emprisonner.

Entrer dedans

(Hayard, 1907) : Battre.

Être dedans (dans les vignes)

(Larchey, 1865) : Être ivre.

Quand on trinque avec une fille aimable il est permis de se mettre dedans.

Désaugiers.

Voir en dedans a la même signification, mais non la même racine. Il s’applique aux ivrognes illuminés qui se tiennent eux-mêmes de longues conversations. V. cocarde.

Être vent dessus vent dedans

(Delvau, 1867) : Être en état d’ivresse, — dans l’argot des ouvriers qui ont servi dans l’infanterie de marine.

Ferme ta gueule ou je saute dedans

(Virmaître, 1894) : Ou dit cela à un individu qui baille à se démantibuler la mâchoire, ou qui braille à vous assourdir (Argot du peuple). N.

Ficher dedans

(Larchey, 1865) : Tromper. V. Dedans.

Marcher dedans

(Delvau, 1867) : Rencontrer sous son pied un insurgé de Romilly, — dans l’argot du peuple.

(Virmaître, 1894) : Mettre les pieds sur une sentinelle. Marcher dans la merde, suivant un dicton populaire, cela porte bonheur. On dit d’un homme heureux en toutes choses, à qui tout réussit :
— C’est pas possible, il a marché dans la merde.
On dit également :
— Il a écrasé un colombin (Argot du peuple), N.

Mettre dedans

(Larchey, 1865) : Tromper.

Il met les gabelous joliment dedans. On a descendu plus de vingt fois dans sa cassine, jamais on n’a rien trouvé.

E. Sue.

Serais-je pris pour dupe ! — Eh ben ! conv’nez que vous êtes d’dans.

Vadé, 1756.

(Delvau, 1867) : v. a. Mettre en prison. Signifie aussi Tromper.

(Rigaud, 1881) : Tromper. — Mettre en prison. — Sacrifier à Vénus, — dans le jargon des voyous.

(La Rue, 1894) : Tromper. Emprisonner.

(Rossignol, 1901) : Voir Mettre à l’ombre.

Mettre en dedans

(La Rue, 1894) : Forcer une porte.

Mettre en dedans (la)

(Rigaud, 1881) : Forcer une porte, — dans le jargon des voleurs.

Nez où il pleut dedans

(Rigaud, 1881) : Nez à la Roxelane. « Pour un peu plus on y verrait la cervelle », dit le peuple, en parlant de ces sortes de nez.

Poser et marcher dedans

(anon., 1827) : S’embrouiller.

(Raban et Saint-Hilaire, 1829) : S’embrouiller, se couper, perdre la tête.

(Bras-de-Fer, 1829) : S’embrouiller.

(Halbert, 1849) : S’embrouiller, se vendre.

(Rigaud, 1881) : S’embrouiller, perdre la tête. (Mémoires d’un forçat, 1829.) C’est mot à mot : après avoir sacrifié à la Cie Lesage, mettre le pied en plein dans l’holocauste.

Vent dessus, vent dedans (être)

(Delvau, 1867) : Être en état d’ivresse, — dans l’argot des marins.

Voir en dedans

(Rigaud, 1881) : Dormir.

(La Rue, 1894) : Dormir.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique