AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Entrez le mot à rechercher :
  Mots-clés Rechercher partout 


Arthur

(Delvau, 1864) : Nom poli qu’on donne à l’amant de cœur d’une femme galante. C’est le chevalier à la mode de Dancourt.

Toute lorette, inévitablement, a son Arthur, comme toute fille publique son maquereau, comme toute pomme pourrie son ver.

Baron Wodel.

(Larchey, 1865) : Voir Amant de cœur.

Quant aux Arthurs de Ces Dames.

Delvau.

Arthur : Homme à prétentions galantes.

Un haut fonctionnaire bien connu, membre d’une académie, Arthur de soixante ans.

De Boigne.

(Delvau, 1867) : Amant de cœur, — dans l’argot de Breda-Street.

(France, 1907) : Amant de cœur d’une fille ou homme à bonnes fortunes.

Arthurine

(Delvau, 1867) : s. f. Femme légère, — la femelle naturelle de l’Arthur. Argot du peuple.

(France, 1907) : Fille de mœurs légères.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique