AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre

Facebook


Share


Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Viande

Viande

Femme publique.

Je vais connaître cette maison et savoir quelle viande il y a à son étal, à cette boucherie-la.

Lemercier de Neuville.

Viande

s. f. La chair, — dans l’argot du peuple. Montrer sa viande. Se décolleter excessivement, comme font les demoiselles du demi-monde dans la rue et les dames du grand monde aux Italiens. Ce n’est pas d’aujourd’hui que l’on emploie cette expression froissante pour l’orgueil humain. Tabourot, parlant du choix d’une maîtresse, disait il y a trois cents ans :

Une claire brune face
Qui ne soit maigre ny grasse,
Et d’un gaillard embonpoint,
Ne put ny ne picque point :
Voilà la douce viande
Qu’en mes amours je demande.

Viande

La chair humaine. Montrer sa viande, se décolleter. — Cacher sa viande, cacher un sein qu’on ne saurait voir.

Cache donc ta viande que je mange mon pain !

(E. Zola.)

Viande

Le corps humain, la chair. Soigner sa viande, se bien nourrir, avoir soin de soi.

Viande

Chair. A. Delvau trouve que cette expression est froissante pour l’orgueil humain. Pourquoi donc ? Est-ce que la chair humaine n’est pas de la viande au même titre que celle de n’importe quel animal ? Quand une femme a une belle carnation, rose, fraîche, c’est un hommage que lui rend le langage populaire en disant :
— Ah ! la belle viande, on en mangerait.
C’est assez rare en cette fin-de-siècle, pour que ce mot soit accepté comme une louange et non comme une grossièreté (Argot du peuple).

Viande

Chair humaine. Celui qui tombe ramasse sa viande.

Viande (montrer sa)

Se décolleter. — Traité dès 1808.

Viande (ramasser sa)

Se ramasser. — Quand un voyou voit tomber quelqu’un, il ne manque pas de dire : « Ramasse ta viande ».

Viande à canon

Soldat. — En temps de guerre le canon en fait une grande consommation. Sous le premier Empire, alors que la gloire coûtait à la France des monceaux de cadavres entassés sur les champs de bataille, on appelait les soldats : de la chair à canon.

Viande dans le torchon (se coller la)

Se coucher, — dans le jargon de MM. les voyous.

Viande de l’homme (la)

Son membre, dont les femmes sont si friandes et qu’elles mettent si volontiers cuire dans leur four avec son jus.

Mais sans un bon morceau de viande,
Fille a toujours le ventre creux.

Marcillac.

Ainsi que l’a dit un grand saint,
A l’homme s’il faut du bon vin,
A la femme il faut de la viande.

A. Watripon.

Pour moi, je ne suis point friande
De tout ce gibier que l’on vend,
Ne m’importe quelle viande
Pourvu qu’elle soit du devant.

Théophile.

Tu n’ me l’ mettras pas, Nicolas,
Je n’aime que la viand’ fraîche.

J.-E. Aubry.

Viande de morgue

Personne qui commet des imprudences. Vagabond, coureuse sans feu ni lieu.

Le marinier Lausard lui cria même ; Viande de morgue, rangez-vous donc !

(Liberté, du 25 août 1877.)

Viande de seconde catégorie, Basse viande

Femme dont les chairs sont bouffies et molles.


Argot classique, le livreFacebook