AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre

Facebook


Share


Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Entrez le mot à rechercher :
  Définition Rechercher partout 


Coup de sifflet (un)

Un couteau.

Coupe sifflet

Couteau (Argot des voleurs). V. Lingre.

Coupe-sifflet

Couteau. V. Couper.

Coupe-sifflet

s. m. Couteau.

Coupe-sifflet

Couteau, — dans le jargon des voleurs.

Couper le sifflet

Couper la parole, couper la gorge.

Couper le sifflet

Interloquer. — Ça te la coupe. Mot à mot : ça te coupe la parole. — Ça vous coupe la gueule à quinze pas, ça sent mauvais de loin. Lorsque quelqu’un vous parle, qui a mangé de l’ail, du fromage de Gruyère, bu quelques verres de vin et fumé une ou deux pipes par là-dessus, ça vous coupe la gueule à quinze pas.

Couper le sifflet à quelqu’un

v. a. Le faire taire en parlant plus fort que lui, ou en lui prouvant clairement qu’il a tort, qu’il se trompe. Signifie aussi Tuer.

Pouvoir siffler

Ne pas obtenir ce qu’on demande ; se passer de quelque chose.

Raboter le sifflet (se)

Boire un verre d’eau-de-vie ou de vin.

Raboter le sifflet (se)

Boire un verre d’eau-de-vie qui gratte si fort le gosier qu’il semble en emporter des lambeaux. L’eau-de-vie, qui joue le rôle du fer du rabot, enlève des copeaux dans le sifflet du buveur (Argot du peuple). N.

Rincer le gosier, le cornet, le sifflet, l’avaloir, la dalle

Faire boire. V. Sifflet.

S’il cajole la cantinière, elle lui rince le gosier.

Wado, Chansons.

Tu peux te rincer le cornet, ça rend toujours un homme aimable.

Cabassol.

Quand vous rincez votre avaloir, Vous êtes prié de quitter le comptoir.

La Maison du Lapin blanc, typ. Appert.

Avec ces messieurs j’bois. Oui, nous nous rinçons la dalle.

Léonard, parodie.

Se rincer, s’affuter le sifflet

Boire.

Là, plus d’un buveur bon apôtre, Venait se rincer le sifflet.

Colmance, Ch.

Faut pas aller chez Paul Niquet Six fois l’jour s’affuter le sifflet.

P. Durand, Ch. 1836.

Siffle

s. f. Voix, — dans l’argot des voleurs.

Siffle

Bouche.

Siffle

Voix. Bouche. Sifflet, gorge. Couper le sifflet, couper la gorge. Se rincer le sifflet, boire.

Siffler

Boire.

Il a sifflé pour dire : il a bu, parce que les lèvres ont à peu près le même mouvement.

Le Duchat, 1738.

Tiens, vieux chéri, siffle-moi ça, ça va te remettre.

E. Sue.

Siffler

v. a. et n. Boire ou manger, mais surtout boire, — dans l’argot du peuple, qui emploie ce verbe depuis plus d’un siècle, comme le prouvent ces vers d’une chanson du commencement du XVIIe siècle :

Lorsque je tiens une lampée
Pleine de vin, le long de la journée,
Je siffle autant que trois.

Siffler

v. a. Dépenser. Avoir tout sifflé. Être ruiné.

Siffler

Boire d’un coup, boire promptement.

Siffler

Boire. Dépenser. Siffler au disque, attendre, se morfondre.

Siffler au disque

Se morfondre. Allusion à la manœuvre des mécaniciens des chemins de fer. Avait primitivement le sens restreint d’attendre de l’argent.

Siffler au disque

Demander de l’argent à quelqu’un ; le solliciter d’ouvrir son porte-monnaie. Allusion au mécanicien qui siffle au disque pour demander l’ouverture de la voie (Argot du peuple).

Siffler la linotte

v. a. Appeler sa maîtresse avec un cri ou un air convenus ; faire le pied de grue.

Siffler la linotte

Attendre dans la rue.

Sifflet

Gosier. — Comparaison facile à deviner. Vidocq donne aussi siffle pour voix.

Qu’en te coupant le sifflet, quelqu’un délivre le royaume.

La Nouvelle Mazarinade, 1652.

Sifflet

s. m. Gorge, gosier, — entonnoir à air et à vin. S’affûter le sifflet. Boire. On dit aussi Se rincer le sifflet. Couper le sifflet à quelqu’un. Le forcer à se taire, soit en lui coupant le cou, ce qui est un moyen extrême, soit en lui prouvant éloquemment qu’il a tort de parler, ce qui vaut mieux.

Sifflet

Voix, gosier. — Couper le sifflet, tuer, interrompre, faire taire. Étonner au point de rendre l’interlocuteur muet. — Raboter le sifflet, brûler le gosier.

Hein ! ça rabote le sifflet ! Avale d’une lampée.

(E. Zola.)

Se rincer le sifflet, boire.

Sifflet

Canon. — Il en a tant soit peu la forme, et sa détonation peut être comparée à un sifflement gigantesque. L’un et l’autre servent, d’ailleurs, de signal de combat.

Sifflet

Le cou.

Sifflet

Habit de cérémonie.

Sifflet

Habit à queue de morue.

Sifflet d’ébène

Habit noir.

Sifflet d’ébène

V. Habit à queue de morue.


Argot classique, le livreFacebook