AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre

Facebook


Share


Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Entrez le mot à rechercher :
  Définition Rechercher partout 


Cambrousse

s. f. Banlieue, campagne, — dans l’argot des voleurs. Ils disent aussi Camplouse.

Cambrousse, camplouse

La campagne.

Casser le sucre à la rousse

Dénoncer un camarade ou plutôt un complice. Argot des voleurs.

Centrousse

Maison centrale (Argot des voleurs).

Centrousse

Prison centrale.

Consulter Larousse

ou, pour parler plus clairement : consulter le Dictionnaire rédigé par M. Larousse. Argot des écoles. Je vais consulter Larousse à la bibliothèque, disent à leurs parents les jeunes collégiens de seize à dix-huit ans. Et au lieu de se rendre à la bibliothèque Sainte-Geneviève ou dans un cabinet de lecture, ils s’en vont tout droit… à la plus proche brasserie desservie par des femmes.

Les tout jeunes gens y vont (dans ces brasseries) sous prétexte de boire un bock et de consulter le Dictionnaire Larousse. Aujourd’hui, ces deux mots : Consulter Larousse ont, dans le langage des lycées, un sens sur lequel je n’ai pas besoin d’insister.

(La Ligue, juillet 1885.)

Donner du chasse à la rousse

Faire le guet.

Tu donneras du chasse a la rousse, au moment
Où le patron fera son petit boniment.

(De Caston : Le Voyou et le Gamin.)

Fil dans la trousse

Être poilu.

Frousse

Peur, frisson. — Du vieux mot frillouseté : sensibilité au froid. V. Frileux.

Frousse

s. m. Peur, frissonnement, — dans l’argot du peuple.

Frousse

Peur, — dans l’ancien argot.

Frousse

Peur.

Frousse

V. Taf.

Frousse

Peur.

Frousse (la)

Peur. Il n’ose y aller, il a la frousse.

Gargarousse

Gosier. (Richepin.)

Hariadan Barbe-rousse

Jésus-Christ, — dans l’ancien argot. Hariadan, pour Havriadan de Havre, Dieu, et Barbe-rousse, par allusion à la couleur que les peintres ont donnée à la barbe du Christ. — Sous le titre de Hariadan Barbe-rousse, Corse et V. Ducange ont écrit une pièce.

Hariadan barberousse

Christ. — Allusion à la barbe rousse de Jésus-Christ.

Il rigolait malgré le sanglier qui voulait lui faire bécoter Hariadan Barberousse.

Vidocq.

La rousse

Police.

La rousse en planque

La police vient.

Meg de la rousse (le grand)

Le préfet de police (Argot des voleurs). V. Dabe des renifleurs.

Nez retroussé

Nez à narines larges et ouvertes.
— Il va te pleuvoir dans le nez.
— Elle se pleure dans le nez quand elle a du chagrin (Argot du peuple).

Rebrousse-poil (à)

Prendre les choses de travers, à l’envers, du côté où ça n’est pas vrai. Ne pas savoir prendre les gens par leur côté faible Mot à mot : les prendre à rebrousse-poil (Argot du peuple).

Retrousser (se)

Se retourner. Se tirer de la gêne par tous les moyens possibles.

Une célèbre actrice
À fillette novice
Disait, sans croire l’offenser :
Imite-moi, Charlotte ;
De sagesse oh peut se passer :
Quand on est dans la crotte,
Il faut se retrousser.

Vandael.

Rousse

Police.

Rousse

s. f. La police, — dans l’argot des voyous.

Rousse

s. m. Agent de police ; sergent de ville. On dit aussi Roussin. Rousse à l’arnache. Agent de police de sûreté, qui reçoit une gratification proportionnée à l’utilité des renseignements qu’il donne ou à l’importance des captures qu’il fait faire.

Rousse

Agent de police. La rousse, la police.

Rousse (la)

Mouchard.

Rousse (la)

La police. On dit aussi Rouspance.

Rousse à l’arnac

Service de la sûreté.

Rousse à l’arnac

Service de la sûreté.

Rousse à l’arnache (la)

Mouchard en bourgeois.

Rousse à la flanc (la)

Agent de police habillé.

Rousse à la renache

Police secrète non commissionnée.

Rousse, la rousse

Agent de police, la police.

Rousse, Roussi, Roussin

Mouchard, espion, agent de police. — Inspecteur d’une grande administration. — Contrôleur de chemin de fer, — dans le jargon des mécaniciens.

Rousse, roussin

Tout ce qui touche à la police.

Rousse, roussins

Police, agents de police. — Du vieux mot rouchin : rosse, mauvais cheval. V. Roquefort. — Rousse est une abréviation. — V. Butter, Agrafer, Cambrouse.

C’était l’agent de change que suivaient les roussins.

Vidocq.

Ils croient voir partout la rousse.

Paillet.

À quoi penses-tu ? tu bois avec des rousses.

Chenu.

Rousselette

Moins que rien (Argot des souteneurs). V. Camelotte.

Rousselette

Rien, moins que rien.

Singe de la rousse

Officier de paix, — dans le jargon des voleurs.

Trousse

Postérieur.

Troussé (être)

Mourir subitement, ou en peu de jours, sans avoir eu le temps d’être malade. Argot du peuple.

Troussequin

Derrière. — De la partie de la selle que frotte la plus noble partie du cavalier.

Troussequin

s. m. La partie du corps qui sert de cible aux coups de pied, — dans l’argot des faubouriens. On dit aussi Pétrousquin, mais ce dernier mot est moins étymologique que l’autre, qui est proprement le Morceau de bois cintré qui s’élève sur l’arçon de derrière d’une selle.

Troussequin

Derrière ; pour pétrousquin.

Trousser

v. a. Expédier promptement une chose ou une personne, — dans l’argot du peuple.

Trousser (se faire)

Se faire baiser.

Mais aux champs une fillette
Se fait volontiers trousser.

De La Ferlière.

Trousser une femme

La baiser, la femme étant aussi vite baisée que troussée, ou femme troussée étant considérée comme foutue.

Quoi ! tu te laisses trousser tout de suite ?

La Popelinière.

Lite, indignée en sentant qu’il la trousse,
Sans doute alors se livrait aux sanglots.

Béranger.


Argot classique, le livreFacebook