AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre

Facebook


Share


Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Entrez le mot à rechercher :
  Définition Rechercher partout 


Avoir un fil à la patte

Être tenu par sa femme ou par un emploi ; ne pas être libre de ses actions est avoir un fil à la patte.

Baquet (insolent, à deux pattes)

Blanchisseuse.

Carapatter (se)

v. réfl. Se sauver, jouer des pattes. Argot des faubouriens.

Cassé la patte à Coco (ne pas avoir)

Ne pas être malin, — dans le jargon des soldats de cavalerie. — Coco est pris dans le sens de cheval. Pour exprimer la même idée, on dit dans le civil : N’avoir pas inventé le fil à couper le beurre.

Coup de patte

Propos méchant.

Épatter

Étonner.

Fil à la patte (en avoir un)

Être gêné par quelqu’un. Être entravé dans ses affaires, n’avoir pas ses coudées franches. Une femme crampon est un rude fil à la patte (Argot du peuple).

Graisser la patte

Remettre une somme de la main à la main, corrompre.

Graisser la patte

v. a. Acheter la discrétion de quelqu’un, principalement des inférieurs, employés, concierges ou valets. On dit aussi graisser le marteau, — mais plus spécialement en parlant des concierges.

Mille pattes

Soldat d’infanterie.

Mille-pattes

Infanterie, régiment ou bataillon de fantassins. Le mot fait image.

Mille-pattes

Fantassin.

Patte

Main.

Et toujours de ma patte Frisé comme un bichon.

Vadé, 1788.

Patte

Habileté de main.

Mal dessiné, mais beaucoup de chic. — Oui, il a de la patte.

L. de Neuville.

Patte

Pied. — Le testament de Villon parle déjà de « Soy soutenir sur les pattes. »

On en voit qui se faufilent dans des omnibus. Le reste s’en retourne à pattes, honteusement.

Alb. Second.

Patte

s. f. Main, — dans l’argot des faubouriens. Le coup de patte, au figuré, est plutôt un coup de langue.

Patte

s. f. Grande habileté de main, — dans l’argot des artistes. Avoir de la patte. Faire des tours de force de dessin et de couleur.

Patte

Pied, main, jambe. À patte, à pied.

Patte cassée (avoir la)

Être découvert. Se casser la patte, se faire prendre.

Patte d’araignée (faire la)

Passer doucement et habilement les quatre doigts et le pouce sur le membre d’un homme, et ses tenants et aboutissants, afin de provoquer une érection qui ne viendrait pas sans cette précaution.

J’avais beau patiner sa couille renfrognée,
Lui faire avec cinq doigts la patte d’araignée,
Sa pine, peu sensible à mes soins superflue.
Demeurait flasque et molle et ne rebandait plus.

Louis Protat.

Patte d’oie

Triple ride qui imprime au coin de chaque œil, trois sillons d’apparence palmipède.

Aux tempes la patte d’oie caractéristique et au front les marches du palais montraient des rides élégantes, bien prisées à la cour de Cythère.

Balzac.

Patte d’oie

Carrefour. Rides près de l’œil.

Patte de chat (la)

Bordel fameux, situé sur le boulevard Courcelles, où presque toute la présente génération aura passé.

Ils entretienn’nt des gonzesses
Qui log’t à la Patt’ de chat.

Guichardet.

Patte de velours (faire)

Avoir envie de dire des injures à quelqu’un et au contraire lui faire risette. Avoir envie d’égratigner et au contraire caresser. Allusion au chat qui rentre ses griffes quand il est content :
— Il fait patte de velours (Argot du peuple). N.

Patte-d’oie

s. f. Les trois rides du coin de l’œil, qui trahissent ou l’âge ou une fatigue précoce. Argot du peuple.

Patte-d’oie

s. f. Carrefour, — dans l’argot du peuple et des paysans des environs de Paris.

Patte-d’oie

Carrefour.

Patte-mouillée

s. f. Vieux chiffon imprégné d’eau, qui, à l’aide d’un carreau chaud, sert a enlever les marques du lustre sur le drap. Expression de l’argot des tailleurs.

Pattes

s. f. pl. Jambes, — dans l’argot des faubouriens. Fournir des pattes. S’en aller, s’enfuir. On dit aussi Se payer une paire de pattes, et Se tirer les pattes.

Pattes

s. f. pl. Pieds, — dans l’argot des bourgeois.

Pattes (à)

adv. Pédestrement.

Pattes (être sur ses)

Être debout, être levé. Mot à mot : être sur ses jambes. — Être sur ses pattes dès patron-minette.

Pattes (se tirer les)

S’en aller. La variante est : Se tirer les paturons.

Pattes de crapaud

Épaulettes.

Pattes de mouche

Caractères très fins.

Et l’écriture, il était avec des petites pattes de mouche bien agréables.

Festeau.

Pattes de mouche

s. f. pl. Lettre de femme ou grimoire d’avocat. Argot du peuple.

Plumepatte

Synonyme de Dache.

Se faire taper dans les pattes

Il n’y a que les chattes qui se font taper dans les pattes.

Taper de la patte (?)

Voir ripper. Les lapins tapent de la patte.

Tirer les pattes (se)

v. réfl. S’ennuyer, — dans l’argot des typographes, à qui il répugne probablement de s’étirer les bras.

Tirer les pattes (se)

Bâiller en allongeant les bras au-dessus de la tête.

Triste à pattes

Fantassin.


Argot classique, le livreFacebook