AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre

Facebook


Share


Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Entrez le mot à rechercher :
  Définition Rechercher partout 


Allumeurs de gaz

Les anciens lanciers, par allusion à leur arme, comparée au long roseau dont se servent les employés des compagnies du gaz.

Bec de gaz

Agent de police.

Bec de gaz

Sergent de ville. Il éclaire les malfaiteurs quand il n’est pas chez le marchand de vins en train d’étouffer un glacis (Argot des souteneurs). N.

Bec de gaz

À la manille aux enchères, quand le joueur auquel le point est adjugé rencontre un jeu sur lequel il ne comptait pas dans les mains d’un de ses adversaires, il dit : J’ai rencontré un bec de gaz (Argot du peuple). N.

Compteur à gaz

Le ventre.

Coup de gaz

s. m. Coup de vin. Argot des faubouriens.

Dégazonner (se)

Perdre ses cheveux.

Éteindre son gaz

v. a. Se coucher, — dans l’argot du peuple. Le mot est de Gavanri. Se dit aussi pour Mourir.

Éteindre son gaz

Mourir.

Faire son gaz

Aller à la garde-robe (Dict. d’Argot, 1827).

Fuite de gaz (en avoir une)

Laisser échapper un pet en sourdine ; si on ne l’entend pas, on le sent. Allusion à l’odeur insupportable du gaz, quand un conduit est crevé (Argot du peuple).

Gaz

s. m. Les yeux, que la passion allume si vite, — dans l’argot des faubouriens. Allumer son gaz. Regarder avec attention.

Gaz

s. m. Ventris flatus. On dit aussi Fuite de gaz. Lâcher son gaz. Crepitare. Avoir une fuite de gaz dans l’estomac. Feticium halitum emittere.

Gaz

Eau-de-vie. Prendre un gaz, prendre un verre d’eau-de-vie. Le gaz allume l’ivrogne.

Gaz

Yeux. — Allumer son gaz, regarder avec attention. — Fermer le gaz, dormir.

Gaz (lâcher le)

Pêter. — Double allusion à la nature et à la mauvaise odeur de l’expulsion.

D’autres dans un coin, mais sans honte, Lâchent le gaz et font des renards.

Chansonnier, 1836.

Gaz (lâcher le)

Faire à voix basse l’éloge du haricot de Soissons.

Gaz dans l’estomac (avoir une fuite de)

Sentir mauvais de la bouche.

Gazer

v. a. et n. Ne pas dire les choses crûment, — dans l’argot des bourgeois.

Gazier

Celui qui a l’habitude de lâcher le gaz ; le panégyriste du haricot.

Gazon

Perruque mal peignée, ébouriffée comme une touffe d’herbes.

Gazon

s. m. Perruque plus ou moins habilement préparée, destinée à orner les crânes affligés de calvitie.

Gazon

Chevelure authentique, — dans le jargon du peuple. — Ne plus avoir de gazon sur la pelouse, être chauve.

Gazon

Chevelure apocryphe, perruque « jouant la nature », comme s’expriment les prospectus et les traités de littérature de pissotière.

Je mets mon gazon, mes favoris, mon tuyau de poêle en toile cirée et me voilà cocher.

(X. de Montépin, Le Fiacre no 13.)

Gazon

Chevelure. Perruque.

Gazon

Cheveux, perruque. Celui qui n’a plus de cheveux, n’a plus de gazon sur la fontaine.

Gazon de la femme

Les poils de sa motte.

Nature t’a fourni un corsage bien fait,
Mais un con renfrogné, dont l’ouverture ronde
Assise est platement et sans aucun gazon.

Théophile.

Mais nos peintres, tondant leurs toiles
Comme des marbres de Paros,
Fauchent sur les beaux corps sans voiles
Le gazon où s’assied Eros.

Th. Gautier.

Gazouiller

Parler.

Gazouiller

Parler. — Mot de langue romane. V. Roquefort.

Laquelle de tous les deux qu’a le plus de choses dans le gazouillage.

Vadé, 1788.

Gazouiller

v. n. Parler, — dans l’argot des faubouriens. Signifie aussi Répondre.

Gazouiller

Sentir mauvais. Le gaz répand une odeur insupportable ; d’où gazouiller dans le sens de puer.

Oh ! là, là, ça gazouille, dit Clémence, en se bouchant le nez.

(E. Zola.)

Gazouiller

Puer.

Lacher son gaz

Éternuer bruyamment par en bas. Quand cela arrive à quelqu’un dans la rue, les gamins lui disent :
— Dieu vous bénisse ! (Argot du peuple). N.

Plus de gaz dans son compteur

Mourir. Le robinet de la vie est fermé, les yeux sont éteints (Argot du peuple). N.

Pomper le gaz

v. a. Être le jouet d’une mystification, — dans l’argot des calicots, qui se plaisent à faire monter tout nouveau sur le comptoir et à lui faire manœuvrer des deux mains un mètre à coulisse, la prétendue pompe à gaz.


Argot classique, le livreFacebook