AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre

Facebook


Share


Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Entrez le mot à rechercher :
  Définition Rechercher partout 


Arlogaille

Argot.

Avoir la cuisse gaie

Être de mœurs faciles.

Très gentille avec son petit nez en l’air ; je parie qu’elle a la cuisse gaie, nein !

(Vie Parisienne, 1er octobre 1881.)

Dégaine

s. f. Allures du corps, fourreau de l’âme. — dans l’argot du peuple, qui n’emploie ordinairement ce mot qu’en mauvaise part. Avoir une belle dégaine. Se dit ironiquement des gens qui n’ont pas de tenue, ou des choses qui sont mal faites.

Égailler les cartes

Les étaler. Argot des cercles.

Engailleur

Trompeur.

Engainer

Baiser, la nature de la femme servant de gaine au couteau de l’homme.

Si elle n’ouvre pas bien les cuisses, il est impossible qu’il la puisse bien engaîner.

Mililot.

Puis Martin juche et lourdement engaîne.

Cl. Marot.

De sorte que quand il voulut engaîner.

(Moyen de parvenir.)

La belle crie, il pousse, à la fin il engaîne.

Piron.

Fourgaine

Canne en jonc.

Gâfe à gail

Garde à cheval.

Gai

Légèrement gris. Mot à mot : mis en gaieté par la boisson.

Gai (être)

Montrer une gaîté due à un léger excès de boisson.

Gai (être)

Avoir un commencement d’ivresse, — dans l’argot des bourgeois. On dit aussi Être en gaieté.

Gail

Cheval.

Gail

s. m. Cheval, — dans l’argot des souteneurs de filles et des maquignons. Quelques Bescherelle de Poissy veulent qu’on écrive gaye et d’autres gayet.

Gail

s. m. Cheval.

Gail

Cheval.

Gail, Gayet

Cheval, — dans l’ancien argot. Remis en circulation depuis quelque temps, principalement par les maquignons.

Gail, gayet, gaillon

Cheval.

Gaillarde

s. f. Fille ou femme à qui les gros mots ne font pas peur et qui se plaît mieux dans la compagnie des hommes que dans la société des femmes. Argot des bourgeois.

Gaillardes

Joues (Argot des voleurs). V. Jaffles.

Gaille

Cheval.

Gaille

Un cheval.

Gaillon

Cheval. C’est une forme nouvelle de gail, gaye. Les cochers de fiacre appellent leurs chevaux tantôt des gaillons, tantôt des canards.

Gogaille

s. f. Repas joyeux et plantureux.

Pagaie (mettre en)

Farce qu’au régiment les anciens font aux conscrits, qui trouvent leurs lits arrangés en bascule ; d’où des culbutes et des occasions de se divertir aux dépens des bleus. C’est-à-dire mettre un camarade aux prises avec une plaisanterie qui n’est pas gaie pour lui.

Rengaîne

s. f. Phrases toutes faites à l’usage des apprentis journalistes ou vaudevillistes, — telles que « l’étoile de l’honneur, la croix de ma mère, l’épée de mon père, le nom de mes aïeux », etc., etc.

Rengainer

Rentrer.

Rengainer son chiffon

Se taire. Mot à mot : rentrer sa langue.

Rengainer son compliment

Faire du plat à une femme, elle vous envoie à l’ours, il faut rengainer son compliment. Être en tête-à-tête avec une femme mariée pour la première fois ; au moment psychologique, le mari arrive… il faut rengainer son compliment (Argot du peuple). N.

Rengaîner son compliment

v. a. Se taire, — dans l’argot du peuple. Signifie aussi, par extension, Mourir.

Rengainer son compliment ou son objet

Remettre son membre dans sa culotte ; ne pas pousser plus loin l’aventure.

J’entends quelqu’un venir…
Rengaine ton objet…

Louis Protat.

Rengainer, Renquiller

Rentrer. — Renquiller son compliment, ne pas achever ce qu’on avait à dire.


Argot classique, le livreFacebook