AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre

Facebook


Share


Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Entrez le mot à rechercher :
  Définition Rechercher partout 


Coup de fion

Terminer un ouvrage (Argot du peuple). V. Fignoler.

Coup de fion

Bien essuyer et frotter un travail terminé est lui donner un coup de fion.

Estaffion

s. m. Chat, — dans l’argot des voleurs. Ils disent aussi Griffard.

Estaffion

s. m. Taloche, coup de poing léger, — dans l’argot du peuple.

Estaffiou ou estaffion

Chat. Estaffiou veut dire aussi dire gifle, baloche (Argot des voleurs).

Fion

Élégance.

Un François enseignoit à des mains royales à faire des boutons, quand le bouton étoit fait, l’artiste disoit : À présent, Sire, il faut lui donner le fion. À quelques mois de là, ce mot revint dans la tête du roi ; il se mit à compulser tous les Dictionnaires françois, Richelet, Trévoux, Furetière, l’Académie françoise, et il n’y trouva pas le mot dont il cherchoit l’explication. Il appela un Neuchatelois qui était alors à sa cour, et lui dit : Dites-moi ce que c’est que le fion dans la langue françoise ? — Sire, reprit le Neuchatelois, le fion c’est la bonne grâce… Graves auteurs, graves penseurs, naturalistes, politiques. historiens, vous n’êtes pas dispensés de donner le fion à vos livres ; sans le fion vous ne serez pas lus. Le fion peut s’imprimer dans une page de métaphysique, comme dans un madrigal à Glycère. Académiciens qui parlez de goût, étudiez le fion, et placez ce mot dans votre Dictionnaire qui ne s’achève point.

Mercier, 1783.

Fion

s. m. Dernière main mise à un ouvrage, — dans l’argot des ouvriers et des artistes. Coup de fion. Soins de propreté, et même de coquetterie.

Fion

Élégance. — Coup de fion, dernier coup de main donné à un ouvrage.

Fion

Postérieur.

Fionner

Faire du fion.

Ça s’fionne, ça se pavane et ça se carre.

Bourget.

Fionner

v. a. et n. Donner le dernier coup de lime ou de rabot ; mettre la dernière main à une chose ; avoir du fion.

Fionner

Faire le fat ; être coquet, — dans le jargon du collège.

Depuis qu’Ernest a une paire de bottes, regarde un peu comme il fïonne 1

(Albanès, Mystères du collège, 1845.)

Fionneur

Homme recherché dans sa tenue

Le fionneur possède une glace, huile antique, pommade du lion et cire à moustaches.

Bertall.

Fionneur

s. m. Ouvrier qui s’habille en monsieur, qui fait le bourgeois.

Fionneur

Ouvrier, collégien endimanché.

Moufion

Mouchoir ; Moufionner, se moucher.

Rouffion

s. m. Dernier employé du magasin, — dans l’argot des calicots. On dit Mousse.

Rouffion

Commis de magasin de nouveautés, chargé d’aller aux rassortiments. — Rouffionne, jeune fille qui remplît le même emploi.

Rouffion

Dernier commis du magasin.

Tronfion

Clairon.

Trouffion

Petit troupier (Argot du peuple). N.

Trouffion

Soldat.

Troufion

Postérieur, soldat.


Argot classique, le livreFacebook