AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Entrez le mot à rechercher :
  Mots-clés Rechercher partout 


Arçonner

Prévenir, tàter, fouiller, frapper.

Arçonner

Faire parler.

Arçonner

v. a. Parler à quelqu’un, l’apostropher, le forcer à répondre. Argot des voleurs.
Pierre Sarrazin avait déjà employé ce mot dans le même sens, en l’écrivant ainsi : arresoner ; je l’ai cherché en vain dans les dictionnaires. D’un autre côté, les voleurs disent : Faire l’arçon, pour signifier : Faire le signal de reconnaissance ou d’avertissement, qui est, paraît-il, le bruit d’un crachement et le dessin d’un C sur la joue droite, près du menton, avec le pouce de la main droite.

Arçonner

Faire parler. Faire l’arçon.

Arçonner

Apostropher à haute voix quelqu’un pour l’obliger à répondre..

Arçonner une lourde

Frapper à une porte.

Arçonneur

Voleur qui fait le guet.

Braconner

Argot de cercle. Tricher, voler au jeu.

Caparaçonner

Il est bien caparaçonné. Se dit en plaisantant d’un homme paré, endimanché, dont le maintien est roide et embarrassé.

Conne

Mort.

Conneau

Diminutif de con.

O toi…
Dont le frais conneau
Sera toujours beau,
Il faut, pour que le carme abonde,
Contenter l’miché.

Dumoulin.

Connerie

Bêtise
— Tu déconnes, tu ne sais pas ce que tu dis.
Mot à mot : tu es un c-o-n, pantoufle, un crétin. Ce mot ancien vient de conard. Il est employé dans le peuple pour désigner un autre objet (Argot du peuple).

Connerie

Bêtise, stupidité.

Déconner

Sortir du con de la femme, soit parce qu’on a fini, soit parce qu’elle remue trop les fesses. Il y a des gens qui peuvent, comme l’Ascylte de Pétrone, rester deux jours sur une femme. Heureux Ascylte ! Plus heureuse femme !

Ah ! me voilà déconné !

La Popelinière.

Le vit alors, bien convaincu
Qu’on ne peut voir un con vaincu,
Renonce à la victoire :
Il déconne et s’adresse au cu.

(Chanson anonyme moderne.)

Avec cet outil-là, je puis, sans me gêner
Fournir mes douze coups, dont six sans déconner.

Piron.

Désarçonné (être)

Ne plus bander, pour avoir trop bandé ; — femme, faire déconner son fouteur.

L’étudiant qui n’est pas encore désarçonné.

Henry Monnier.

Je désarçonnai mon cavalier, qui n’avait pas encore fini sa course.

(Meursius.)

Duconneau

Être niais.
— Tu es plus bête que celui d’où tu sors (Argot du peuple). N.

Enconner

Introduire le membre viril dans la nature de la femme.

Il va écouter tout doucement à la porte s’il n’y a personne, et, cela fait, il me fait signe du doigt que je ne bouge, et puis il s’en vient a moi et m’enconne brusquement par-dessous les fesses.

Mililot.

En voyant si belle fête,
Remue de cul et de tête,
Pour tâcher de désarçonner
Celui qui la veut enconner.

Theophile.

Faites grand bruit, vivez au large ;
Quand j’enconne et que je décharge,
Ai-je moins de plaisir que vous ?

Piron.

J’avais encore bien de l’ouvrage avec huit sœurs, dont six, ou du moins cinq, étaient souverainement enconnables.

(Anti-Justine.)

Façonner

Il n’est pas encore façonné. Pour il n’a pas encore acquis les usages du monde ; il est brusque dans ses manières et dans ses procédés.

Façonner une femme

La baiser, lui faire une ou plusieurs façons, selon que l’on est bon ou mauvais laboureur.

Quand dans mes bras
Je tiens une nonne,
Je la façonne
Mieux que personne.

Collé.

Fleur de connerie

Suprême imbécile, crème de crétin. Mot à mot : le roi des gaffeurs (Argot du peuple). N.

Garçonner

v. n. Se plaire avec les petits garçons quand on est petite fille, et avec les jeunes hommes quand on est femme. Argot des hourgeois.

Garçonnet

Diminutif de garçon.
Mon garçonnet. Nom que l’on donne par bienveillance à un petit garçon.

Gasconner

Parler en gascon ; mentir ; craquer à la manière gasconne.

Jambon (façonner son, Faire son)

Casser son fusil, — dans le jargon des troupiers. — Allusion de forme entre un jambon et la crosse d’un fusil cassé.

Ali ! chenapan, tu casses ton fusil, tu fais des jambons avec ta clarinette !

(A. Camus.)

Plançonner

v. a. Bredouiller, — dans l’argot des coulisses, où l’on a conservé le souvenir du brave Plançon, acteur de la Gaîté.

Plançonner

Bredouiller. Dérivé de Plançon, mauvais acteur de la Gaîté qui bredouillait à la fin et souvent au commencement de chaque tirade. (Argot des coulisses).

Taconner

v. intr. Hausser une lettre ou un filet en frappant le pied à petits coups de marteau.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique